De Bijenkorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

De Bijenkorf
logo de De Bijenkorf
illustration de De Bijenkorf
De Bijenkorf à Amsterdam.

Création 1870
Fondateurs Simon-Philip Goudsmit
Forme juridique Société à responsabilité limitée (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Amsterdam
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Actionnaires SelfridgesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Grande distribution
Produits VêtementVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Selfridges
Site web http://www.debijenkorf.nl

De Bijenkorf (traduisible par « La Ruche » en français) est une chaîne néerlandaise de grands magasins hauts de gamme créée en 1870, dont le principal établissement est situé à l'angle entre la place du Dam et le Damrak, à Amsterdam.

L'offre en produits est similaire à celle du Bon Marché en France et propose des dizaines de grandes marques de vêtements, de maroquinerie, de bijoux, de décoration et linge de maison, de bagagerie. Toutes les marques, qui diffèrent selon le magasin, sont présentes sur la surface sous forme de petits stands qui offrent une sélection d'articles réalisée par les acheteurs des galeries.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mary Dresselhuys achetant des châles à De Bijenkorf en 1983.
De Bijenkorf à Utrecht.

En 1870, De Bijenkorf est fondée par Simon Philip Goudsmit (1845-1889) à Amsterdam. Jusqu'en 2010, la chaîne est la propriété du groupe Maxeda (autrefois connu sous le nom de VendexKBB). Elle est à cette date vendue à la famille Weston, également propriétaire de Selfridges (Royaume-Uni), Holt Renfrew (Canada) et Brown Thomas (Irlande). La famille détient également 54,5 % de Associated British Foods, la maison mère de Primark.

Implantation[modifier | modifier le code]

Au total, la chaîne dispose de magasins dans sept villes des Pays-Bas. Outre Amsterdam, De Bijenkorf est présente à Amstelveen (1998), Eindhoven (1969), La Haye (1926), Maastricht (2003), Rotterdam (1930) et Utrecht (1987).

La chaîne possède également cinq filiales portant son nom et magasin d'usine (Venlo) qui sont fermés entre 2013 et 2016 dans le cadre d'une restructuration et nouvelle stratégie pour se recentrer sur les produits de gamme supérieure. Dans le cadre du meme plan, 200 millions d'euros sont investis dans la restauration des autres filiales et le développement de la boutique en ligne[1].

Les filiales fermées se situent à Arnhem (1975-2013), Bois-le-Duc (2001-2016), Bréda (2001-2016), Enschede (2002-2013), Groningue (2001-2016) et Venlo (2005-2008). Les filiales de Bois-le-Duc, Bréda et Groningue sont spécialisées dans la mode et ne proposent que des articles textiles. La Maison de Bonneterie, chaîne de magasins de style parisien fondée en 1889, en constitue un concurrent direct.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]