David Wooster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant américain image illustrant les forces armées des États-Unis
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine et les forces armées des États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wooster.
David Wooster
David Wooster, Esqr. Commander-in-Chief of the Provincial Army against Quebec.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
DanburyVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
Arme
Conflit
David Wooster Signature.svg

signature

David Wooster, né le à Stratford et mort le à Danbury, est un major-général américain qui a servi dans la Troisième Guerre intercoloniale, la guerre de la Conquête et la guerre d'indépendance des États-Unis. Il est mort de blessures reçues au cours de la bataille de Ridgefield.

Invasion du Québec[modifier | modifier le code]

Article principal : Invasion du Canada.

Lorsque la guerre d'indépendance américaine a éclaté avec les batailles de Lexington et Concord en avril 1775, Wooster était responsable de la milice à New Haven. Benedict Arnold voulait marcher avec sa compagnie de milice pour soutenir la cause, mais Wooster a tenté de refuser l'accès d'Arnold aux dépôts d'armes de la milice. Les menaces d'Arnold étaient convaincantes et Wooster lui a ouvert le dépôt. (Cette confrontation est commémorée à New Haven, comme le jour de la poudre.) Wooster reçut d'abord le commandement de major-général des compagnies de milice du Connecticut envoyées pour défendre New York contre des débarquements possibles des troupes britanniques. Lorsque l'Armée continentale a été créée, Wooster fut nommé général de brigade et ses troupes ont été envoyées pour participer à l'invasion du Québec menée par les généraux Philip Schuyler et Richard Montgomery. Wooster a participé au siège du Fort Saint-Jean à l'automne 1775 et reçut alors le commandement militaire de Montréal après la chute de cette ville en novembre. Il a pris le commandement de toutes les forces militaires au Québec à la suite de la mort de Montgomery dans la bataille de Québec à la fin de décembre 1775.

La gestion de l'occupation de la ville de Montréal par Wooster a été marquée par la détérioration des relations avec les habitants, comme les efforts visant à freiner l'activité loyaliste a fini par frustrer même les habitants favorables. Il a été finalement accusé d'incompétence au cours de son mandat à Montréal ; la Cour martiale l'a exonéré. En avril 1776, Wooster partit avec des renforts pour soulager le général Arnold qui était en train d'assiéger la ville de Québec. Wooster fut seulement brièvement aux commandes, car le général John Thomas est arrivé à la fin du mois d'avril. Au début de mai, des renforts britanniques sont arrivés à Québec, et l'armée a été mise en déroute, et il finit par se replier en désordre vers le Fort Ticonderoga en juillet. Wooster est retourné dans le Connecticut où il prit le commandement de toute la milice provinciale responsable de la défense de l'État comme le premier général de l'État[1].

Monument en l'honneur de David Wooster à Danbury.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « General Wooster », Connecticut Journal,‎ (consulté le 6 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :