David Suchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Suchet.
David Suchet
Description de cette image, également commentée ci-après

David Suchet en 2006.

Naissance (70 ans)
Drapeau du Royaume-Uni Paddington,
Londres, Angleterre
Nationalité Britannique
Profession Acteur
Films notables La Grande Inondation
Séries notables Hercule Poirot
Maxwell (en)

David Suchet (prononcé [sʃeɪ]), né le à Paddington (Londres), est un acteur anglais.

Il est surtout connu du grand public pour avoir joué le rôle du détective belge Hercule Poirot dans la série télévisée du même nom de 1989 à 2013. Il est également un comédien de théâtre reconnu, membre de la Royal Shakespeare Company pendant 13 ans, et a joué dans de nombreux films, téléfilms et séries britanniques, comme dans Maxwell (en) pour lequel il reçoit un International Emmy Award du meilleur acteur en 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

David Suchet est né le dans le quartier Paddington de Londres. Sa mère, Joan Patricia (née Jarché), est une actrice, et son père, Jack Suchet (en), est un médecin d'Harley Street, spécialisé en gynécologie et obstétrique. Ce dernier a quitté l'Afrique du Sud pour l'Angleterre en 1932, et a intégré la St Mary's Hospital Medical School de Londres en 1933[1],[2],[3]. David Suchet a deux frères : John Suchet (en), présentateur de télévision et radio, et Peter Suchet[4].

Du côté de sa mère, David Suchet a un arrière-arrière-arrière-grand-père, George Jezzard, qui était capitaine de navire (master mariner). Il était aux commandes d'un brick nommé Hannah qui sombra lors d'une tempête au large de Yarmouth le [5]. Ses arrière-grands-parents, Arnold Jarchy et Amélie Salomon, étaient des juifs originaires de Russie, ayant vécu à Paris en France, puis ayant émigré en Angleterre dans les années 1870-80. Leur fils, Jimmy Jarché, grand-père de Suchet, était un photographe qui s'est fait connaître pour avoir pris le premier cliché d'Édouard VIII et Wallis Simpson[3],[6]. Du côté de son père, David Suchet a des arrière-grands-parents, Yankel (Jacob) et Beila Shokhet, qui étaient des juifs ayant vécu vers 1866 à Tryškiai dans l'Empire russe (actuelle Lituanie). Ils avaient trois enfants qui seraient nés à Kretinga : Benjamin, Joseph et Izidor, le grand-père de Suchet. La famille se trouve alors dans la Zone de Résidence, une région à l'ouest de l'Empire russe où les juifs étaient cantonnés. Pour en sortir, la famille prend la nationalité turque et traverse la frontière pour vivre à Memel dans le Royaume de Prusse (actuelle Klaipėda en Lituanie). Les trois fils déménagent en Afrique du Sud en 1896. Le nom de famille d'origine était « Shokhet », du mot hébreu shochet signifiant boucher kacher (kosher butcher). Il est ensuite germanisé en « Suchedowitz », puis simplifié par Izidor en « Suchet »[7].

David Suchet étudie à l'école Grenham House à Birchington-on-Sea, dans le Kent, puis à la Wellington School (en) à Wellington, dans le Somerset[2]. À 14-15 ans, son professeur d'anglais le repère après l'avoir entendu lire à voix haute et lui propose de jouer Macbeth pour le spectacle de l'école. Il apprécie l'expérience et décide à 16 ans de rejoindre le National Youth Theatre[8]. Il étudie à la London Academy of Music and Dramatic Art (LAMDA) dont il sort diplômé en 1969[9],[10].

Les débuts[modifier | modifier le code]

Après ses études, il devient assistant metteur en scène au Gateway Theatre (en) à Chester. Il y fait ses débuts en tant qu'acteur en 1969 dans Au bois lacté de Dylan Thomas. Il y revient jouer en 1972 dans En attendant Godot de Samuel Beckett et en 1975 dans Habeas Corpus (en) d'Alan Bennett[11]. En 1973, il rejoint la Royal Shakespeare Company avec laquelle il travaille pendant 13 ans. Il joue dans de nombreuses pièces : il est Achille dans Troïlus et Cressida, Caliban dans La Tempête, Mercutio et Tybalt dans Roméo et Juliette, Orlando dans Comme il vous plaira, Iago dans Othello, Shylock dans Le Marchand de Venise et le fou dans Le Roi Lear[2],[11].

Il fait ses premiers pas à la télévision en 1966 dans la série télévisée Jackanory (en). Il obtient des rôles secondaires dans plusieurs séries ou mini-séries telles que Public Eye (en) en 1971, Poigne de fer et séduction en 1973, Les Professionnels en 1978, Oppenheimer (en) en 1980, Reilly, Ace of Spies (en) en 1983, Mussolini: The Untold Story (en) en 1985 et Bizarre, bizarre en 1988. Il apparait également dans des téléfilms : Le Conte de deux cités (en) en 1980, adapté du roman homonyme de Charles Dickens, Le Bossu de Notre-Dame (en) en 1982, Le Couteau sur la nuque en 1985 où il incarne l'inspecteur Japp face à Peter Ustinov en Hercule Poirot, et L'Impossible Alibi en 1987. En 1986, il reçoit un Royal Television Society Award du meilleur acteur pour les mini-séries Freud (en), où il incarne le Dr Sigmund Freud, et Blott on the Landscape (en), ainsi que pour le téléfilm A Song for Europe de John Goldschmidt (en).

Il fait ses débuts sur grand écran dans deux courts-métrages : The Quality Connection en 1977 et Wings of Ash : Pilot for a Dramatization of the Life of Antonin Artaud en 1978. Ensuite, il enchaîne les seconds rôles dans des longs métrages tels que Drôle de missionnaire en 1982, Greystoke, la légende de Tarzan en 1984, Le Jeu du faucon en 1985, Aigle de fer en 1986, Bigfoot et les Henderson en 1987, Le Complot et L'Île aux baleines en 1989. Il se voit nominé au BAFTA du meilleur acteur dans un second rôle pour son rôle dans Un monde à part de Chris Menges en 1988.

Période Hercule Poirot (1989-2013)[modifier | modifier le code]

David Suchet sur le tournage de la série Hercule Poirot en 2009 à Londres.

En 1988, David Suchet est contacté par des producteurs qui lui proposent d'incarner le célèbre détective Hercule Poirot dans une nouvelle série d'ITV. L'idée vient de la famille d'Agatha Christie qui l'a repéré dans la mini-série Blott on the Landscape (en). L'acteur accepte sans savoir qu'il tiendra le rôle du détective belge pendant 24 ans, de 1989 à 2013, dans la série Hercule Poirot. En préparation du rôle, il lit tous les romans concernant le détective et note toutes ses caractéristiques et habitudes, comme le nombre de morceaux de sucre dans son café. Il travaille sa démarche (des petits pas rapides) ainsi que sa voix (de l'anglais avec un léger accent entre français et belge). Grâce à ce rôle, il devient connu à travers le monde et s'impose comme le meilleur interprète du personnage dans l'esprit du public[3],[11],[12]. Il est nominé au BAFTA du meilleur acteur en 1991, au Satellite Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm en 2010 et en 2014, et remporte un Online Film Critics Society Award du meilleur acteur dans un téléfilm ou une mini-série en 2015.

En parallèle de son rôle d'Hercule Poirot, il incarne de nombreux autres personnages illustres dans des téléfilms : Aaron dans La Bible: Moïse (en) en 1995, le producteur américain Louis B. Mayer dans RKO 281 : La Bataille de Citizen Kane en 1999, le Baron Christian Friedrich von Stockmar dans Victoria and Albert en 2001, le cardinal Thomas Wolsey dans Henry VIII (en) en 2003, et le chasseur de vampires Abraham Van Helsing dans Dracula en 2006. En 2007, il joue le magnat de la presse Robert Maxwell dans Maxwell (en) de Colin Barr et se voit récompensé d'un Broadcasting Press Guild Award et d'un International Emmy Award du meilleur acteur. En 2001, il joue dans la mini-série The Way We Live Now (en), adaptée du roman Quelle époque ! d'Anthony Trollope, et se voit récompensé d'un Royal Television Society Award et d'un Broadcasting Press Guild Award du meilleur acteur, et nominé au BAFTA du meilleur acteur. De 2001 à 2002, il tient le rôle principal de la série NCS: Manhunt (en). Il apparait également dans plusieurs mini-séries : Timbré en 2010, Hidden et De grandes espérances en 2011, adaptée du roman éponyme de Charles Dickens, et The Hollow Crown en 2012.

Au théâtre, il joue dans Oleanna de David Mamet en 1993 et dans Qui a peur de Virginia Woolf ? d'Edward Albee en 1996. Il reçoit respectivement un Variety Club Award du meilleur acteur et un Critics Circle Award. En 1999, il fait ses débuts à Broadway dans le rôle d'Antonio Salieri dans Amadeus de Peter Shaffer. Il est récompensé d'un nouveau Variety Club Award du meilleur acteur mais aussi d'une nomination au Tony Award du meilleur acteur dans une pièce en 2000. Il incarne le cardinal Giovanni Benelli dans The Last Confession (en) de Roger Crane en 2007[11].

Au cinéma, il joue dans plusieurs films tels que Ultime Décision en 1996, Sunday en 1997 Meurtre parfait en 1998, Wing Commander en 1999, Espion mais pas trop ! et Foolproof en 2003, le film catastrophe La Grande Inondation en 2007, Braquage à l'anglaise en 2008, Act of God en 2009 et le biopic Effie en 2013.

L'après Hercule Poirot[modifier | modifier le code]

En 2014, il reprend le rôle du cardinal Giovanni Benelli dans The Last Confession (en) de Roger Crane lors d'une tournée à Toronto, Los Angeles et en Australie[13]. En 2015, il interprète Lady Bracknell dans L'Importance d'être Constant d'Oscar Wilde au Vaudeville Theatre (en)[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1972, David Suchet rencontre Sheila Ferris dans une production de Dracula au Belgrade Theatre (en) à Coventry. Ils se marient en 1976 et ont deux enfants : un fils qui était dans les Royal Marines, et une fille physiothérapiste[2],[3],[11],[13].

En 1990, à l'occasion de ses 44 ans, il est invité à déjeuner au palais de Buckingham en compagnie de la Reine Élisabeth II et du Duc d’Édimbourg. Au cours du repas, il se voit obligé de demander l'aide de ce dernier pour peler convenablement une mangue. Un clin d’œil à cet anecdote est présent dans un épisode de la série Hercule Poirot[3].

Élevé sans éducation religieuse, l'acteur trouve Dieu lorsqu'il est adulte. Il décide de se faire baptiser en 1986 et rejoint l'Église d'Angleterre (anglicane). En 2009, il décide de faire sa confirmation[15]. Le , il est nommé vice-président de la Société biblique britannique et étrangère[16].

En 2002, il est nommé Officier de l'Ordre de l'Empire britannique (OBE) pour services rendus à l'art dramatique[2],[11]. Le , il est promu Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE)[9],[17]

Il est vice-président du « Lichfield (en) et Hatherton (en) Canals Trust » qui milite et réunit des fonds pour la restauration et la remise en eau de ces deux canaux. En , il est élu président de la « River Thames Alliance » (Tamise)[3]. David Suchet est membre du conseil d'administration de la London Academy of Music and Dramatic Art (LAMDA)[11], il en a même été vice-président[18].

Théâtre[modifier | modifier le code]

David Suchet a joué dans de nombreuses pièces de théâtre dont[11],[13],[19],[20] :

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie de David Suchet », sur filmreference.com (consulté le 28 janvier 2016).
  2. a, b, c, d, e et f (en) Robin Gill, « David Suchet », sur le site de l'université du Kent,‎ (consulté le 29 janvier 2016).
  3. a, b, c, d, e et f (en) Agnes Kegl, « David Suchet and Poirot - The 20 most interesting facts about the moustachioed detective », sur le site de l'Express,‎ (consulté le 28 janvier 2016).
  4. (en) Nick McGrath, « John Suchet: My family values », sur le site du Guardian,‎ (consulté le 29 janvier 2016).
  5. (en) « Who Do You Think You Are? - David Suchet - Master Mariner », sur le site de la BBC (consulté le 29 janvier 2016).
  6. (en) « Who Do You Think You Are? - David Suchet - French Photographer », sur le site de la BBC (consulté le 29 janvier 2016).
  7. (en) « Who Do You Think You Are? - David Suchet - Eastern Europe », sur le site de la BBC (consulté le 29 janvier 2016).
  8. (en) Tim Oglethorpe, « David Suchet remembers his school sporting achievements and the teacher who inspired him to pursue acting », sur le site du Daily Mail,‎ (consulté le 29 janvier 2016).
  9. a et b (en) « Biographie de David Suchet », sur le site de Télé Loisirs (consulté le 29 janvier 2016).
  10. (en) « LAMDA alumni share their favourite Shakespeare speeches », sur le site de la LAMDA (consulté le 29 janvier 2016).
  11. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Peter Wynter Bee, People of the Day, vol. 2, People of the Day Limited, , 116 p. (ISBN 0954811011, lire en ligne).
  12. (en) James Walton, « David Suchet: Poirot », sur le site du Telegraph,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  13. a, b et c (en) Jacqui Taffel, « David Suchet steps out of Poirot's shadow », sur le site du Sydney Morning Herald,‎ (consulté le 28 janvier 2016).
  14. a et b (en) Michael Billington, « The Importance of Being Earnest review – David Suchet's Lady Bracknell is majestically funny », sur le site du Guardian,‎ (consulté le 28 janvier 2016).
  15. (en) Vicki Power, « David Suchet reveals how he found faith », sur le site de l'Express,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  16. (en) Ben Whitnall, « Bible Society announce Suchet and Gooder as new VPs », sur biblesociety.org.uk,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  17. (en) « David Suchet: CBE for Poirot star », sur le site de la BBC,‎ (consulté le 30 janvier 2016).
  18. (en) « LAMDA Trustees », sur le site de la LAMDA (consulté le 31 janvier 2016).
  19. (en) « David Suchet », sur broadwayworld.com (consulté le 28 janvier 2016).
  20. (en) « David Suchet », sur Internet Broadway Database (consulté le 28 janvier 2016).
  21. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé David Suchet en France », sur rsdoublage.com (consulté le 28 janvier 2016).
  22. « Doublage de Greystoke, la légende de Tarzan en France », sur allodoublage.com (consulté le 28 janvier 2016).
  23. a, b, c et d « Comédiens ayant doublé David Suchet au Québec », sur doublage.qc.ca (consulté le 28 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :