David Smith (rugby à XV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David Smith et Smith.
David Smith
Description de cette image, également commentée ci-après
David Smith le .
Fiche d'identité
Naissance (32 ans)
à Manase (en) (Samoa)
Taille 1,72 m (5 8)
Surnom Smithy
Poste Ailier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
Province
2006-2008 Auckland 29 (60)[1]
2009 Wellington 12 (20)[1]
2010 Taranaki 12 (30)[1]
Franchise
2007 Hurricanes 11 (5)[1]
2008 Blues 5 (10)[1]
2009-2010 Hurricanes 23 (55)[1]
2011 Western Force 15 (25)[1]
Club
2011-2015 RC Toulon 103 (190)[1]
2015-2019 Castres olympique 105 (162)[1]
2019- RC Narbonne 0 (0)[1]


a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
Dernière mise à jour le 10 juillet 2019.

David Smith, né le à Manase (en) aux Samoa, est un joueur néo-zélandais de rugby à XV qui évolue au poste d'ailier au sein de l'effectif du RC Narbonne.

Carrière[modifier | modifier le code]

David Smith a évolué quatre saisons au RC Toulon avec lequel il a remporté trois fois la Coupe d'Europe (2013, 2014, 2015) ainsi que le championnat de France (2014).

En novembre 2013, il est sélectionné dans l'équipe des Barbarians français pour affronter les Samoa au Stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand[2]. En novembre 2014, il est de nouveau sélectionné avec les Baabaas pour affronter la Namibie au Stade Mayol de Toulon[3].

Il quitte ensuite Toulon pour Castres.

En plein Tournoi des Six Nations 2016, et alors que se profile le match à Cardiff contre le Pays de Galles, Guy Novès l'appelle en Equipe de France pour remédier aux forfaits de Marvin O'Connor et Teddy Thomas. Arrivé à Linas-Marcoussis, en plein rassemblement, il apprend finalement qu'il n'est pas éligible, ayant porté le maillot de l'équipe de Nouvelle Zélande de rugby à VII[4].

En mai 2017, il est de nouveau sélectionné dans le groupe des Barbarians (britanniques) par Vern Cotter pour affronter l'Angleterre, le 28 mai à Twickenham puis l'Ulster à Belfast le 1er juin[5]. Il n'est pas utilisé lors du premier match mais est titularisé pour le second. Les Baa-Baas parviennent à s'imposer 43 à 28 à Belfast[6].

Il est à nouveau sacré champion de France en 2018, cette fois-ci avec le Castres olympique, en battant Montpellier en finale (29-13).

En franchise[modifier | modifier le code]

En province[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Joueur debout, de dos, portant le ballon. Un autre joueur, de face, et presque assis, l'agrippe pour le tirer vers le sol.
David Smith, à droite, au soutien de Drew Mitchell, plaqué par Florian Denos, lors de la rencontre Oyonnax-Toulon en 2014.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j « David Smith », sur www.itsrugby.fr (consulté le 16 avril 2018)
  2. « Barbarians – Samoa , les compositions », sur www.asm-rugby.com, ASM Clermont Auvergne, (consulté le 26 novembre 2016).
  3. « Barbarians - Namibie : la composition des Baabaas dévoilée », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 26 novembre 2016).
  4. Maxime Raulin, « XV de France: David Smith non éligible », L'ÉQUIPE,‎ "1 février 2016 (lire en ligne, consulté le 5 février 2018).
  5. Maxime Brossard, « 4 Français dans le groupe des Barbarians pour affronter l'Angleterre », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 23 mai 2017).
  6. (en) « Ulster - Barbarians », sur www.bbc.com, BBC, (consulté le 1er juin 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]