David Robo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Robo
Fonctions
Conseiller régional de Bretagne
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 21 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Jean-Yves Le Drian
Loïg Chesnais-Girard
Maire de Vannes
En fonction depuis le
(6 ans, 8 mois et 3 jours)
Élection
Réélection 23 mars 2014
Prédécesseur François Goulard
Biographie
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Locminé (Morbihan)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains
DVD
Enfants 3
Diplômé de Université catholique de l'Ouest
Profession Assistant social

David Robo, né à Locminé (Morbihan) le , est un homme politique français, membre des Républicains. Il est maire de Vannes (Morbihan) depuis 2011 et conseiller régional de Bretagne depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Robo est né dans une famille modeste, son père était dépanneur en électroménager et sa mère travaillait dans une usine du groupe Doux. Il passe son enfance à Locminé, où il fait alors partie du Mouvement eucharistique des jeunes. Après un Bac B, il rentre à l'Université catholique de l'Ouest d'Arradon puis dans une école d'assistant social à Angers, David Robo travaille comme assistant social dans le quartier de Ménimur à partir de 1996 avant d'intégrer l'équipe de campagne de François Goulard à la fin de 2000 en vue des élections municipales de l'année suivante[1]. Il est alors en quarante et unième position sur la liste de celui-ci (sur quarante-cinq).

Bras droit de François Goulard[modifier | modifier le code]

Une fois élu à la mairie de Vannes, François Goulard le nomme directeur de son cabinet à l'hôtel de ville[2]. David Robo suit ensuite son mentor au Secrétariat d'État aux transports et à la Mer en mars 2004, en tant que chargé de mission aux affaires locales[3], puis au Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de juin 2005 à mai 2007, en tant que conseiller chargé des relations avec les collectivités locales et des affaires régionales[4],[5].

Adjoint au maire[modifier | modifier le code]

Après les élections municipales de 2008, David Robo devient adjoint au maire chargé des affaires sociales. Il entre également au cabinet de Joseph Kergueris, président du Conseil général du Morbihan, comme conseiller chargé des relations avec les élus.

Maire de Vannes[modifier | modifier le code]

Lorsque François Goulard accède à la tête du Conseil général, en 2011, David Robo est élu maire de Vannes par le Conseil municipal le 6 avril[6]. Néanmoins, il ne fait pas le plein des voix dans son propre camp, une partie des conseillers de la majorité municipale s'abstenant[7]. Le 28 mars 2014, il est réélu dès le premier tour, à la tête d'une coalition de la droite et du centre (UMP, UDI et Mouvement démocrate), obtenant 52,77 % des suffrages exprimés, profitant de l'éclatement des candidats face à lui (sept listes)[8],[9]. Il choisit de laisser la présidence de la communauté d'agglomération Vannes agglo à un centriste, Pierre Le Bodo, et est élu neuvième vice-président chargé de l'habitat et du logement à l'occasion du conseil communautaire du 24 avril 2014[10].

Son action à la mairie[modifier | modifier le code]

Depuis son élection à la tête de la ville en 2011, David Robo s'inscrit dans la continuité du travail de son prédécesseur, lançant cependant plusieurs chantiers ne relevant pas du programme de 2008[11], réaménageant le quartier du Clos-Vert, restructurant l'école de police, aménageant la place de la mairie et lançant un projet de casino.

Positionnement politique[modifier | modifier le code]

En novembre 2012, il se joint à un groupe de jeunes élus UMP pour soutenir publiquement Jean-François Copé à l'élection à la tête du parti[12]. Il parraine Bruno Le Maire lors de l’élection à la présidence de l'UMP de 2014[13].

Derrière Marc Le Fur, tête de liste régionale, Il prend la tête de la liste de la droite et du centre dans le Morbihan pour les élections régionales 2015 en Bretagne[14]. À la suite de la victoire de la liste de gauche menée par Jean-Yves Le Drian qui obtient 51,41 % des suffrages exprimés au second tour, David Robo est élu conseiller régional de Bretagne. Il obtient par ailleurs 29,11 % des suffrages exprimés dans le Morbihan, lors de la triangulaire l'opposant au second tour au Parti socialiste et au Front national[15].

Le , il annonce qu'il quitte Les Républicains[16].

Références[modifier | modifier le code]