David Prudhomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David Prudhomme
un homme chauve avec des lunettes en train de dédicacer un album au pinceau
David Prudhomme à Quai des Bulles en 2010.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

David Prudhomme, né à Tours le , est un auteur de bande dessinée français.

Il vit et travaille à Bordeaux[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Tours le , David Prudhomme grandit à Paris puis à Nice, avant d'arriver à Châteauroux quand il a 9 ans[2]. Il dessine beaucoup, et prend des cours de dessin à l’ABéDéCé à Bourges vers 1978[2].

Après un bac C en 1987, deux ans d'études de pharmacie à Tours puis de biologie à Limoges[2], il étudie la bande dessinée à l'École de l'Image à Angoulême[3].

De 1992 à 2004, alors qu'il est encore étudiant[1], il dessine la série Ninon secrète sur un scénario de Patrick Cothias[3]. Ces six tomes s'insèrent dans la série Les Sept Vies de l'Épervier.

En parallèle, il collabore avec Pascal Rabaté sur Jacques a dit (1998) et Le jeu du foulard (1999)[4].

Il travaille sur des one-shots, comme Port Nawak sur un scénario de Jean-François Hautot (1999)[3].

Il dessine La Tour des Miracles, adapté du roman de Georges Brassens par Étienne Davodeau en 2003[4].

Il retrouve Pascal Rabaté pour La Marie en Plastique (2006-2007), Essentiel du Festival d'Angoulême 2008[4],[5].

En 2006 il adapte La Farce de Maître Pathelin en bande dessinée. La même année il illustre J'entr'oubliay de François Villon[4].

En 2009 paraît Rebetiko (Futuropolis), son premier ouvrage en tant que dessinateur et scénariste[5]. Après avoir découvert par hasard un ouvrage consacré au rebetiko, le « blues grec », il se passionne pour le genre et y consacre ce livre, dans lequel il raconte l'errance de cinq personnages au cours d'une nuit d'ivresse[5]. L'album est « Coup de Cœur » au festival Quai des Bulles[5] et Prix regards sur le monde au Festival d'Angoulême 2010[1]. Il est également meilleure bande dessinée de l'année pour le magazine Lire[6].

En 2012 paraît La Traversée du Louvre, coédité par Futuropolis et le Musée du Louvre, dans lequel Prudhomme imagine une déambulation dans les salles du Louvre, dans laquelle il s'intéresse autant aux œuvres qu'aux visiteurs[7]. L'album est Prix de la ville de Genève pour la bande dessinée, catégorie International, ainsi que Prix Nouvelle République[4],[7].

En 2016, il crée à La Ferme du Buisson avec Philippe Dupuy Animal Moderne, une performance dessinée au cours de laquelle les deux artistes mêlent en direct leurs dessins[1].

Du bruit dans le ciel, paru en 2021, évoque la cité de Grangeroux, aux environs de Châteauroux[8], située entre une ancienne base américaine de l'OTAN et un hub chinois désertique, où vivent ses parents[9],[8]. Il y mêle autobiographie et « examen quasi sociologique de son environnement d’origine », racontant l'évolution de la France dite périphérique[8]. L'album reçoit le Grand prix RTL de la bande dessinée pour Du bruit dans le ciel[9].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Duels, 1992
  2. Mascarades, 1994
  3. Amourettes, 1996
  4. Escarmouches, 1997
  5. Carnages, 2000
  6. Décisions, 2004
  1. Tome 1, 2002
  2. Tome 2, 2005
  1. Tome 1, 2006
  2. Tome 2, 2007 - Sélection officielle Festival d'Angoulême 2008

Récits courts[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Voyage aux pays des Serbes, texte de Christophe Dabitch, Autrement, 2003.
  • Les Assis, recueil de dessins, l'An 2, 2004.
  • J'entr'oubliay, poésie de François Villon, Alain Beaulet éditeur, 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « David Prudhomme », sur galeriemartel.com (consulté le ).
  2. a b et c « David Prudhomme, dessinateur : « La bande dessinée est faite pour bouger le regard » », La Nouvelle République du Centre-Ouest, (consulté le ).
  3. a b et c (en) « David Prudhomme », sur lambiek.net (consulté le ).
  4. a b c d e et f « David Prudhomme », sur babelio.com (consulté le ).
  5. a b c d et e Olivier Delcroix et Aurélia Vertaldi, « Rébétiko : cinq garçons dans le vent du désespoir », Le Figaro, (consulté le ).
  6. « Rebetiko », meilleure BD 2009 selon » Lire », sur toutenbd.com, (consulté le ).
  7. a et b « La traversée du Louvre », sur editions.louvre.fr, (consulté le ).
  8. a b et c Frédéric Potet, « « Du bruit dans le ciel », de David Prudhomme : ceux qui restent à Grangeroux », Le Monde, (consulté le ).
  9. a b et c « David Prudhomme lauréat du grand prix RTL de la bande dessinée 2021 » (consulté le )
  10. La BD et ses prix, sur le site de son coéditeur, le Musée du Louvre..
  11. Bernard Rastoin, « Verlan-2000 », BoDoï, no 22,‎ , p. 5.
  12. David Prudhomme (int.) et Marius Jouanny, « Le sumo, tout en finesse », Casemate, no 131,‎ , p. 10-14.
  13. « Politique de l'intime », sur Franceinfo, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]