David Oliver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oliver.

David Oliver
Image illustrative de l’article David Oliver
David Oliver (2015).
Informations
Disciplines 110 mètres haies
Période d'activité 2003 - 2017
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Naissance (36 ans)
Lieu Denver
Taille 1,88 m
Poids 95 kg
Entraîneur Brooks Johnson
Records
• Ancien détenteur du record des États-Unis du 110 m haies avec 12 s 89 (2010)
Distinctions
• Lauréat du Trophée Jesse Owens en 2010
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde 1 - -
Champ. du monde en salle - - 1
Ligue de diamant 3 1 1

David Oliver (né le à Denver) est un athlète américain spécialiste du 110 mètres haies, champion du monde en 2013.

Il est l'ancien détenteur du record des États-Unis de la discipline (12 s 89), battu depuis par l'actuel détenteur du record du monde Aries Merritt (12 s 80).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Étudiant à l'Université Howard de Washington, David Oliver pratique le football américain[1] avant d'être repéré par Michael Merritt, entraineur de la section athlétisme, pour ses qualités de vitesse. Vainqueur quatre fois consécutivement de 2001 à 2005 de la Mid-Eastern Athletic Conference, championnat universitaire regroupant les meilleures universités du sud-est des États-Unis, il se classe troisième du 110 m haies des Championnats NCAA de 2003 en abaissant son record personnel à 13 s 60[2]. Diplômé en Marketing en 2004, il rejoint dès l'année suivante à Orlando le groupe d'entrainement de Brooks Johnson, ancien entraîneur de l'équipe olympique d'athlétisme américaine[3]. Auteur de 13 s 29 lors de la saison 2005, il remporte dès l'année suivante le meeting Golden League de Berlin, et établit un record personnel à 13 s 20. Il se classe par ailleurs cinquième de la Finale mondiale d'athlétisme de Stuttgart.

En juin 2007, Oliver prend la troisième place des Championnats des États-Unis derrière Terrence Trammell et Dominique Arnold[4], ce qui lui permet de participer fin août aux Championnats du monde d'Osaka, sa première compétition internationale majeure. Il s'incline au stade des demi-finales (4e en 13 s 42)[5].

Médaillé olympique (2008)[modifier | modifier le code]

David Oliver en 2008 lors du meeting de Berlin.

En début de saison 2008 à Boston, il remporte son premier titre national à l'occasion des Championnats des États-Unis en salle où il devance sur 60 m haies son compatriote Allen Johnson, améliorant à cette occasion son record personnel avec 7 s 47[6]. Il participe ensuite aux mondiaux indoor de Valence, en Espagne mais ne parvient pas à se qualifier pour la finale (4e de sa demi-finale en 7 s 65). Début mai à Doha, David Oliver descend pour la première fois de sa carrière sous les 13 secondes au 110 m haies en remportant la course en 12 s 95 dans des conditions de vent régulières de 2 m/s[7]. Lors des sélections olympiques américaines de Eugene début juillet, Oliver remporte sa demi-finale en 12 s 89 mais voit sa performance non homologuée en raison d'un vent trop favorable (+3,2 m/s)[8]. Il décroche quelques heures plus tard le titre national en 12 s 95 (+3,5 m/s), devant ses compatriotes Terrence Trammell et David Payne, et obtient ainsi son billet pour ses premiers Jeux olympiques. Sa mère, Brenda Chambers, a participé sur 400 m haies aux sélections olympiques américaines d'athlétisme de 1980, année dans laquelle les États-Unis ont boycotté les Jeux olympiques de Moscou[9].

Aux Jeux olympiques de Pékin, fin août 2008, David Oliver décroche la médaille de bronze du 110 mètres haies avec le temps de 13 s 18, loin derrière le Cubain Dayron Robles (12 s 93), et à un centième de seconde de David Payne (13 s 17).

En 2009, l'Américain réalise le temps de 13 s 09 lors de sa victoire au meeting Qatar IAAF World Super Tour de Doha[10], performance constituant le deuxième temps mondial de l'année. Victime d'une blessure au mollet gauche en juin, il est contraint de déclarer forfait pour les Championnats des États-Unis ainsi que pour les Championnats du monde de Berlin[11].

Numéro un mondial (2010)[modifier | modifier le code]

Victoire de David Oliver aux Championnats des États-Unis 2010

Début 2010, David Oliver remporte la médaille de bronze du 60 m haies des Championnats du monde en salle de Doha. Devancé par Dayron Robles et Terrence Trammell, il signe le meilleur temps de sa carrière en 7 s 44[12].

Le 23 mai, l'Américain s'impose lors du meeting de Shanghai avec le temps de 12 s 99. Il remporte son deuxième titre de champion des États-Unis à Des Moines en 12 s 93 (+1,7 m/s), et améliore de six centièmes de seconde son record personnel en réalisant la meilleure performance mondiale de l'année[13]. L'Américain confirme son rang le 3 juillet 2010 en remportant le Meeting de Eugene, sixième étape du circuit de la Ligue de diamant, dans le temps de 12 s 90 (+1,6 m/s)[14]. Il améliore à cette occasion de 3 centièmes de seconde sa meilleure performance de l'année et égale le record d'Amérique du Nord détenu par son compatriote Dominique Arnold depuis la saison 2006. Le 16 juillet, au Meeting Areva de Paris-Saint-Denis, David Oliver emporte le 110 m haies en 12 s 89[15] et devient le troisième hurdler le plus rapide de tous les temps derrière le Cubain Dayron Robles (12 s 87) et le Chinois Liu Xiang (12 s 88)[16].

Il termine en tête du classement général de la Ligue de diamant en signant notamment six victoires en sept meetings et en descendant à quatre reprises sous les 13 secondes[17]. Il s'impose lors de Coupe continentale de Split dans le temps de 13 s 11, devant le Britannique Andy Turner[18]. David Oliver figure au sommet de la hiérarchie mondiale en fin de saison 2010 en étant invaincu en quinze courses et en réalisant les cinq meilleures performances mondiales de l'année sur 110 m haies[19]. Il obtient en novembre le Trophée Jesse Owens du meilleur athlète masculin de l'année, succédant au palmarès à son compatriote Tyson Gay[20].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En début de saison 2011, David Oliver remporte le 60 m haies du meeting en salle de Stuttgart en 7 s 37 et devient à cette occasion le sixième athlète le plus rapide de tous les temps sur cette distance, échouant à un centième de seconde seulement du record des États-Unis[21]. David Oliver concourt lors du Colorful Daegu Pre-Championships Meeting, meeting de « reconnaissance » se déroulant dans une même stade que les championnats du monde qui sont son objectif. Il s'impose en 13 s 13, meilleure marque mondiale de l'année[22]. David Oliver et Liu Xiang participent au Shanghai Golden Grand Prix, première étape du 110 mètres haies de la Ligue de Diamant 2011. Le Chinois s'impose en 13 s 07 et devance de onze centièmes de secondes l'Américain, invaincu depuis 2009 et vainqueur de dix-huit courses consécutives en 2010[23]. La revanche de la course a lieu le 4 juin lors du Prefontaine Classic d'Eugene, Oliver s'impose en 12 s 94 devant le Chinois qui termine la course 6 centièmes derrière, en 13 s 00[24].
Lors des Championnats des États-Unis d'athlétisme se déroulant du 23 au au stade Hayward Field de Eugene dans l'Oregon et faisant également office de sélection pour les Championnats du monde 2011, il remporte pour la troisième fois de sa carrière le titre national du 110 mètres haies en 13 s 04 (+1,4 m/s) devant Aries Merritt (13 s 12) et Jason Richardson (13 s 15), Terrence Trammell ne terminant qu'au pied du podium en 13 s 16[25].

Le 9 juin 2012, à l'occasion du meeting Adidas Grand Prix de New York, 6e étape de la ligue de diamant 2012, il finit 4e du 110 mètres haies en 13 s 37, vent +0,9 m/s, derrière le vainqueur Jason Richardson (13 s 18)[26].

Champion du monde (2013)[modifier | modifier le code]

En juin 2013, David Oliver se classe deuxième des championnats des États-Unis de des Moines, derrière Ryan Wilson et devant Aries Merritt, dans le temps de 13 s 11. Il établit provisoirement la meilleure performance mondiale de l'année début juillet au meeting Athletissima de Lausanne en remportant la course en 13 s 03, devant son compatriote Jason Richardson.

Le 12 août, en finale des championnats du monde de Moscou, Oliver coupe la ligne d'arrivée en 13 s 00 (+ 0,3 m/s), meilleure performance mondiale de l'année, et remporte son premier titre mondial en distançant largement Ryan Wilson, deuxième en 13 s 13 et le Russe Sergey Shubenkov, médaillé de bronze en 13 s 24[27].

En fin de saison, l'Américain remporte le trophée de la ligue de diamant, son 2e après la saison 2010.

Depuis 2014[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2014, Oliver reste plus en retrait, ne réalisant que 13 s 21 durant l'année. Il revient en force en 2015 où il s'impose en début de saison lors du Shanghai Golden Grand Prix en 13 s 17. Le 30 mai suivant, il abaisse ce temps à 13 s 14 lors du Prefontaine Classic où il est devancé par le Français Pascal Martinot-Lagarde (13 s 06, WL) et Aries Merritt (13 s 12)[28].

Avec 4 points, l'Américain continue les podiums en ligue de diamant lorsqu'il s'impose à l'Adidas Grand Prix de New-York (13 s 19). La semaine suivante, il est sacré champion des États-Unis[29] avec une nouvelle meilleure performance mondiale de l'année (13 s 04). Le 4 juillet, il est battu par le Cubano-Espagnol Orlando Ortega lors du Meeting Areva de Paris en 12 s 98 contre 12 s 94 pour le Cubain. Il s'agit pour Oliver de son meilleur temps depuis ses 12 s 94 en 2011 à Eugene[30].

Le 24 juillet 2015, David Oliver remporte son second titre international majeur (après le titre mondial 2013) en s'imposant aux Jeux panaméricains de Toronto en 13 s 07, devant le Trinidadien Mikel Thomas (13 s 17) et le Barbadien Shane Brathwaite (13 s 21)[31]. Blessé à la fin de la course, il ne peut réitérer à un second titre mondial consécutif le mois suivant lors des championnats du monde de Pékin, ne se classant que 7e en 13 s 33[32]. Il remporte en fin de saison son 3e trophée de la ligue de diamant[32].

Le 22 mai 2016, lors du Meeting international Mohammed-VI de Rabat, Oliver s'impose en 13 s 12 (+ 1,4 m/s) devant l'Espagnol Orlando Ortega (13 s 13) et signe un nouveau record du meeting, effaçant des tablettes les 13 s 37 de Pascal Martinot-Lagarde[33],[34]. Il réalise la 2de meilleure performance mondiale de l'année le 11 juin à Kingston en 13 s 09 (+ 0,2 m/s)[35].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2006 Finale mondiale Stuttgart 5e 110 m haies 13 s 24
2008 Jeux olympiques Pékin 3e 110 m haies 13 s 18
Finale mondiale Stuttgart 1er 110 m haies 13 s 22
DécaNation Paris 1er 110 m haies 13 s 43
2010 Championnats du monde en salle Doha 3e 60 m haies 7 s 44
Ligue de diamant 1er 110 m haies détails
Coupe continentale Split 1er 110 m haies 13 s 11
DécaNation Annecy 1re 110 m haies 13 s 11
2011 Championnats du monde Daegu 4e 110 m haies 13 s 44
Ligue de diamant 2e 110 m haies détails
2013 Championnats du monde Moscou 1er 110 m haies 13 s 00
Ligue de diamant 1er 110 m haies détails
2015 Jeux panaméricains Toronto 1er 110 m haies 13 s 07
Championnats du monde Pékin 7e 110 m haies 13 s 33
Ligue de diamant 1er 110 m haies détails

National[modifier | modifier le code]

  • Championnats des États-Unis : vainqueur du 110 m haies en 2008, 2010, 2011 et 2015
  • Championnats des États-Unis en salle : vainqueur du 60 m haies en 2008, 2e en 2010

Distinctions[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

David Oliver à la lutte avec Dayron Robles et Terrence Trammell lors des mondiaux indoor 2010.
Épreuve Temps Vent Date lieu
55 m haies 7 s 04 - Drapeau : États-UnisGainesville
60 m haies 7 s 37 - Drapeau : Allemagne Stuttgart
110 m haies 12 s 89 +0,5 m/s Drapeau : France Paris

Meilleures performances de l'année[modifier | modifier le code]

110 m haies
Année Temps Date Lieu Rang
2003 13 s 60 Drapeau : États-Unis Sacramento -
2004 13 s 55 Drapeau : États-Unis Atlanta -
2005 13 s 29 Drapeau : Allemagne Cuxhaven 11
2006 13 s 20 Drapeau : Slovaquie Dubnica nad Váhom 8
2007 13 s 14
Drapeau : Qatar Doha
Drapeau : Grèce Athènes
8
2008 12 s 95 Drapeau : Qatar Doha 2
2009 13 s 09 Drapeau : Qatar Doha 2
2010 12 s 89 Drapeau : France Paris 1
2011 12 s 94 Drapeau : États-Unis Eugene 1
2012 13 s 07 Drapeau : France Albi 4
2013 13 s 00 Drapeau : Russie Moscou 1
2014 13 s 21 Drapeau : États-Unis Eugene 13
2015 12 s 98 Drapeau : France Paris 3
60 m haies
Année Temps Date Lieu Rang[36]
2003 7 s 88 Drapeau : États-Unis University Park -
2004 7 s 69 Drapeau : États-Unis Fayetteville -
2005 7 s 79 Drapeau : États-Unis Boston -
2006 7 s 61 Drapeau : États-Unis Boston 15
2007 7 s 56
Drapeau : États-Unis Boston 8
2008 7 s 47 Drapeau : États-Unis Boston 4
2009 7 s 45 Drapeau : Allemagne Stuttgart 2
2010 7 s 44 Drapeau : Qatar Doha 3
2011 7 s 37 Drapeau : Allemagne Stuttgart 1
2012 7 s 51 Drapeau : États-Unis New York 7
2014 7 s 73 Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 53
2015 7 s 51 Drapeau : États-Unis New York 6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « David Oliver - bio », NBC, (consulté le 14 février 2011)
  2. en« Biographie USATF », usatf.org (consulté le 14 février 2011)
  3. (en) John Meyer, « Oliver clears Olympic hurdle », denverpost.com, (consulté le 16 février 2011)
  4. (en) « Championnats des États-Unis 2007 », usatf.org (consulté le 16 février 2011)
  5. (en) « Résultats des Championnats du monde 2007 », iaaf.org (consulté le 14 février 2011)
  6. (en) « Résultats des championnats des États-Unis en salle 2008 », usatf.org, (consulté le 14 février 2011)
  7. (en) Pat Butcher, « Oliver, Felix dazzle in Doha – IAAF World Athletics Tour », iaaf.org, (consulté le 7 février 2011)
  8. (en) « Championnats des États-Unis 2008 », usatf.org, (consulté le 14 février 2010)
  9. (en) Dick Patrick, « Oliver's path to hurdles is similar to his mother's », usatoday.com, (consulté le 16 février 2011)
  10. (en) « 13 world leads in Doha - IAAF World Athletics Tour », iaaf.org, (consulté le 15 février 2011)
  11. Gene Cherry, « Athlétisme: David Oliver forfait pour les Mondiaux », reuters.com, (consulté le 15 février 2011)
  12. (en) « Résultats des Championnats du monde en salle 2010 », iaaf.org (consulté le 14 mars 2010)
  13. (fr) MPM pour Oliver sur 110 m haies en 12 s 93, Le Parisien, 28 juin 2010
  14. (en) Résultats du 110 m haies du meeting de Eugene, Diamondleague.com, 3 juillet 2010
  15. (en) « Résultat du 110 m haies du Meeting Areva 2010 », iaaf.org (consulté le 16 juillet 2010)
  16. (fr) 110 m haies : MPM pour l'Américain David Oliver (12.90), Le Parisien, 3 juillet 2010
  17. (en) « Compte-rendu du 110 m haies de la Ligue de diamant 2010 », diamondleague.com, (consulté le 7 février 2011)
  18. (en) « Résultats de la Coupe continentale 2010 », iaaf.org (consulté le 5 septembre 2010)
  19. (en) « 110 Metres Hurdles 2010 », iaaf.org (consulté le 7 février 2011)
  20. (en) « David Oliver receives Jesse Owens Award », trackandfieldrunners.com, (consulté le 16 février 2011)
  21. (en) Ed Gordon, « Oliver, Alamirew post scintillating marks in Stuttgart », iaaf.org, (consulté le 7 février 2011)
  22. (en) Mirko Jalava, « Oliver, Jeter and Felix dominate in Daegu - IAAF World Challenge », sur www.iaaf.org (consulté le 17 mai 2011)
  23. (en) Mike Rowbottom, « Liu Xiang is back – Shanghai REPORT – Samsung Diamond League », sur www.iaaf.org (consulté le 15 mai 2011)
  24. (en) « 110m Hurdles Men », sur www.diamondleague-eugene.com (consulté le 4 juin 2011)
  25. (fr) « Oliver prend sa revanche, Jeter en coup de vent », sur lavoixdessports.com (consulté le 27 juin 2011)
  26. (en) Men's 110m Hurdles, www.diamondleague-oslo.com, consulté le 9 juin 2012
  27. (fr) « La première de David Oliver », sur lequipe.fr,
  28. « Martinot-Lagarde en 13"06 sur 110m haies (MPM) », sur L'Equipe.fr (consulté le 23 avril 2016)
  29. « USATF.TV - Videos - David Oliver 1st 110 meter hurdles - USATF Outdoor Track and Field Championships 2015 », sur RunnerSpace.com (consulté le 23 avril 2016)
  30. « Orlando Ortega en 12"94 (MPM) au 110m haies », sur L'Equipe.fr (consulté le 23 avril 2016)
  31. « Twice As Nice: David Oliver Wins Hurdles Gold Despite Rerun », sur Team USA (consulté le 23 avril 2016)
  32. a et b « IAAF: Report: men's 110m hurdles final – IAAF World Championships, Beijing 2015| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 avril 2016)
  33. « Programme 2016 - Diamond League - Rabat », sur rabat.diamondleague.com (consulté le 22 mai 2016)
  34. « David Oliver domine le 110m haies pour un centième », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 mai 2016)
  35. « IAAF: Bolt gets back on track with 9.88 100m win in Kingston| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2016)
  36. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :