David Malpass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Malpas (homonymie).

David Malpass
Illustration.
David Malpass
Fonctions
Président du Groupe de la Banque mondiale
En fonction depuis le
Prédécesseur Kristalina Gueorguieva (intérim)
Jim Yong Kim
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Petoskey (Michigan, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Républicain
Profession Économiste

David R. Malpass, né le à Petoskey (Michigan), est un économiste et un homme politique américain, fondateur d'Encima Global LLC. Il est président de la Banque mondiale depuis 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il obtient un BA en physique du Colorado College et un MBA de l'université de Denver. Il étudie l'économie internationale à l'université de Georgetown.

Politique[modifier | modifier le code]

Il est Deputy Assistant Treasury Secretary sous la présidence de Ronald Reagan, Deputy Assistant Secretary of State sous celle de George H. W. Bush puis économiste en chef chez Bear Stearns de 1993 à 2008[1]. Il figure à la deuxième place des économistes de Wall Street en 2005, 2006 et 2007[1].

Il est chroniqueur du magazine Forbes et du Wall Street Journal[2].

En 2010, il reçoit le soutien de Rudolph Giuliani et Steve Forbes lors de la primaire républicaine pour une élection sénatoriale spéciale dans l'État de New York[3]. Il termine en deuxième position derrière Joe DioGuardi.

Il apporte son soutien au candidat Donald Trump, durant l'élection présidentielle américaine de 2016. Celui-ci le nomme sous-secrétaire du Trésor des États-Unis pour les affaires internationales en septembre 2017.

Banque mondiale[modifier | modifier le code]

En 2019, il devient le candidat des États-Unis à la présidence du Groupe de la Banque mondiale[4]. Il est nommé officiellement le 5 avril suivant et prend ses fonctions le 9 avril pour un mandat de cinq ans[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « David Malpass », sur Forbes,
  2. (en) David Malpass, « Don’t Blame the Fed’s Interest-Rate Baby Step », sur Wall Street Journal,
  3. (en) « David Malpass for the GOP », sur mysun.com,
  4. Jim Zarroli, « Trump Nominates Outspoken Critic David Malpass To Head World Bank », NPR,‎ (lire en ligne)
  5. « Banque mondiale. Un proche de Donald Trump nommé à la présidence », sur Ouest-France,

Liens externes[modifier | modifier le code]