David Lagercrantz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Lagercrantz
Description de cette image, également commentée ci-après

David Lagercrantz nommé au prix Augustpriset en 2012.

Naissance (55 ans)
Solna, Drapeau de la Suède Suède
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Suédois
Genres

Œuvres principales

David Lagercrantz, né le à Solna, est un journaliste et auteur de best-sellers suédois, connu notamment pour avoir écrit une biographie de Zlatan Ibrahimović ainsi que le roman policier Ce qui ne me tue pas, suite de la série littéraire Millénium de Stieg Larsson.

Vie familiale et personnelle[modifier | modifier le code]

David Lagercrantz a grandi dans les principaux cercles journalistiques et intellectuels de Suède. Il a pour parents l'éditeur et professeur de littérature suédois Olof Lagercrantz et son épouse Martina Ruin, fille du philosophe Hans Ruin. Il grandit à Solna et à Drottningholm près de Stockholm, avec ses frères et ses sœurs, dont fait partie l'actrice et diplomate Marika Lagercrantz. La famille descend d'une branche cadette de la famille noble sans titre suédoise Lagercrantz et est également membre de la Swedish House of Nobility[1]. Par sa grand-mère paternelle et via la branche suédoise du clan Hamilton, il est aussi un descendant de l'historien et poète du XIXe siècle Erik Gustaf Geijer.

David Lagercrantz a décrit ses origines et son milieu aisé comme problématique et comme une cause d'antagonisme, dans un environnement littéraire et journalistique dominé par des auteurs de la gauche radicale dans la Suède du début des années 1980, bien que lui-même ait des idées politiques de gauche. En conséquence, il s'est largement retiré du débat intellectuel et de la "sphère des pages culturelles" pendant sa carrière de journaliste[2].

David Lagercrantz est marié à la journaliste et directrice de la rédaction de la radio Dagens Eko Anne Lagercrantz avec qui il a trois enfants[2].

Il est cousin avec le politicien et économiste du Parti de gauche suédois Johan Lönnroth.

Journaliste[modifier | modifier le code]

David Lagercrantz étudie la philosophie et la religion à l'université et sort diplômé de l'école de journalisme de Göteborg. Son premier travail de journaliste fut pour le magazine interne du constructeur automobile Volvo. Il part ensuite pour le quotidien tabloïd Expressen et travaille jusqu'en 1993 comme journaliste criminel, couvrant quelques-unes des affaires criminelles les plus importantes de la fin des années 1980 et début des années 1990 en Suède, notamment les meurtres Åmsele.

Auteur[modifier | modifier le code]

Son premier livre sort en 1997, une biographie de l'aventurier et alpiniste suédois Göran Kropp (1966 - 2002).

En 2000 est publiée sa biographie de l'inventeur Håkan Lans, Ett svenskt geni. Le succès littéraire arrive avec Indécence manifeste, un roman inspiré de la vie du mathématicien britannique Alan Turing[2].

Moi, Zlatan Ibrahimović[modifier | modifier le code]

Suite de la trilogie Millénium[modifier | modifier le code]

En décembre 2013 la maison d'édition suédoise Norstedts annonce que David Lagercrantz a été engagé pour écrire le quatrième roman de la série Millénium, série de romans policiers, dont l'auteur original est Stieg Larsson (1954–2004). Le roman est publié à minuit dans la nuit du 26-27 août 2015, à l'occasion des dix ans du premier roman Millénium. Selon l'éditeur, le livre est un roman indépendant, une suite basée sur les personnages de Larsson mais sans utiliser les manuscrits et notes incomplets qu'il a laissés à sa mort.

David Lagercrantz, néanmoins, indique dans une interview pour Aftonbladet qu'il avait récupéré à son profit quelques points et bribes d'histoire laissés en suspens dans la trilogie déjà publiée[6],[7]. Il annonce en janvier 2015 avoir terminé la version préliminaire. Le titre suédois est Det som inte dödar oss, traduit littéralement en Ce qui ne me tue pas[8].

David Lagercrantz indique en qu'il écrira deux autres romans de la série Millénium dont les publications sont déjà prévues en 2017 et en 2019[9]. En paraît La Fille qui rendait coup pour coup[10], cinquième volume de la série.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Göran Kropp (1995)

Série Millénium[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Millénium.
  1. Ce qui ne me tue pas, Actes Sud, coll. « Actes noirs », 2015 ((sv) Det som inte dödar oss, 2015) (ISBN 978-2330081812)
  2. La Fille qui rendait coup pour coup, Actes Sud, coll. « Actes noirs », 2017 ((sv) Mannen Som Sökte Sin Sugga, 2017) (ISBN 978-2330053901)

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

  • (sv) Stjärnfall, 2001
  • (sv) Där gräset aldrig växer mer, 2002
  • (sv) Underbarnets gåta, 2003
  • (sv) Himmel över Everest, 2005
  • Indécence manifeste, Actes Sud, coll. « Actes noirs », 2016 ((sv) Syndafall i Wilmslow, 2009)

Biographies[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • (sv) Änglarna i Åmsele, 1998
    Au sujet de l'affaire de triple meurtre de Åmsele

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « David Lagercrantz » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Sveriges Adelskalender, 1956–2013
  2. a, b et c Martin Röshammar, « Jag har blommat ut som excentriker », Fokus,‎ (lire en ligne)
  3. Simon Redfern, « Book of the Week: I Am Zlatan Ibrahimovic as told to David Lagercrantz », The Independent,‎ (lire en ligne)
  4. Anita Singh, « Zlatan Ibrahimovic: 'Who the f--- is David Beckham?' », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  5. Simon Kuper, « Philip Roth and Zlatan Ibrahimović », Financial Times,‎ (lire en ligne)
  6. « Fjärde boken i Millenniumserien ges ut », Aftonbladet,‎ (lire en ligne)
  7. « Sequel announced to Stieg Larsson's Girl With the Dragon Tattoo trilogy », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  8. TT Spektra, « Ny ”Millennium”-bok i augusti », Folkbladet,‎ (lire en ligne)
  9. Noémie Halioua, « Millénium : deux nouveaux romans sont en préparation », sur lefigaro.fr, (consulté le 19 janvier 2016)
  10. « Millénium 5 : La Fille qui rendait coup sur coup sortira en septembre », sur lefigaro.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]