David Eisenbud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eisenbud.

David Eisenbud, né en 1947, est un mathématicien américain, spécialiste d'algèbre et de géométrie algébrique. Il est professeur à l'université de Californie à Berkeley où il dirige également le MSRI depuis 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Eisenbud est le fils du physicien Leonard Eisenbud[1]. Il débute ses études supérieures à l'université de Chicago, où il obtient son B.Sc. et son M.Sc. en mathématiques. Eisenbud soutient sa thèse de doctorat intitulée « Modules de torsion sur les anneaux premiers de Dedekind[Note 1] » en 1970 à l'université de Chicago, sous la direction de Saunders Mac Lane et James C. Robson.

Il s'engage alors dans une carrière d'enseignant, à l'université Brandeis (chargé de cours en 1970-1972, associate professor 1976-1980, professeur depuis 1980) et à l'université de Californie à Berkeley (professeur depuis 1997). Il a été professeur invité à la fondation Sloan (1973-1975), à l'université Harvard (1973-1974, 1987-1988, 1994), à l'IHÉS (1974-1975), à l'université de Bonn (1979-1980), au MSRI (1986-1987) et à l'IHP.

Il a dirigé le département de mathématiques de l'université Brandeis de 1982 à 1984 et à nouveau de 1992 à 1994. De 2003 à 2004 il a dirigé l'American Mathematical Society[2]. Il a dirigé le MSRI de 1997 à 2007, et le dirige à nouveau depuis 2013[3].

Il est l'auteur (avec Joe Harris) d'une série réputée de cours sur les outils de la géométrie algébrique[4],[5],[6]. Ses travaux pour l'enseignement mathématique lui ont valu le prix Leroy P. Steele en 2010. Il est également nommé en 2012 fellow de l'American Mathematical Society[7]. En 2006 il a été nommé fellow de l'Académie américaine des arts et des sciences[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En anglais : Torsion Modules over Dedekind Prime Rings.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « David Eisenbud », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).
  2. (en) « AMS: Presidents », sur www.ams.org (consulté le 8 septembre 2018).
  3. (en) « The Next Director », sur www.msri.org (consulté le 8 septembre 2018).
  4. (en) David Eisenbud, Commutative Algebra: with a View Toward Algebraic Geometry, Springer-Verlag, coll. « GTM » (no 150), (ISBN 0387942688, 9780387942681 et 0387942696, OCLC 30436150).
  5. (en) David Eisenbud et Joe Harris, The Geometry of Schemes, Springer, coll. « GTM » (no 197), (ISBN 0387226397, 9780387226392 et 1280010479, OCLC 54852242).
  6. (en) David Eisenbud, The Geometry of Syzygies: A Second Course in Commutative Algebra and Algebraic Geometry, Springer, coll. « GTM » (no 229), (ISBN 0387222154, 9780387222158 et 0387222324, OCLC 209820036).
  7. (en) « AMS: List of Fellows », sur www.ams.org (consulté le 8 septembre 2018).
  8. (en) « Alphabetical Index of Active Members », sur AAAS, , p. 187.

Liens externes[modifier | modifier le code]