David Doucet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doucet.

David Doucet est un journaliste français né le au Blanc-Mesnil. Il a été l'un des rédacteurs en chef des Inrockuptibles de 2016 à mars 2019. Depuis 2013 et la publication de plusieurs ouvrages sur l'extrême droite française, il a été fréquemment invité[1] sur les plateaux télévisés pour évoquer l'actualité du Front national[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un master d'histoire obtenu à l'université Paris-IV, David Doucet commence une thèse sur le traitement médiatique du Front national dans la presse française à Paris-II, mais celle-ci reste inachevée.

Carrière[modifier | modifier le code]

Journaliste aux Inrockuptibles depuis 2011, le 1er septembre 2014, à la suite du départ de Pierre Siankowski pour Le Grand Journal de Canal +, il devient rédacteur en chef adjoint du site internet du magazine[4].

Au début de l'année 2013, il publie dans la revue Charles un entretien avec Pierre Sidos[5], fondateur d’Occident et de l'Œuvre française, dans lequel ce dernier avoue avoir participé à l’attentat du Petit-Clamart contre le général de Gaulle, le 22 août 1962. Il est le seul journaliste auquel Pierre Sidos ait accepté de se confier[6].

En septembre 2013 sort Histoire du Front national aux éditions Tallandier, écrit avec Dominique Albertini, journaliste à Libération. Pour Le Monde[7], cette plongée dans plus de quarante ans d'existence du parti d'extrême droite démontre « que la volonté de dédiabolisation est une constante dans l'histoire du FN. » Pour L'Express[8], ce récit montre « que le parti possède des ressorts bien plus romanesques que ses concurrents. »

À la rentrée 2013, il co-anime durant un an Touche pas à mon poke sur Le Mouv' chaque samedi à 20 h en compagnie d'Alexandre Majirus et de Vincent Glad ; une émission consacrée à la culture web[9]. Il est également intervenu comme chroniqueur dans l'émission Instant M sur France Inter[10].

En novembre 2014, il réalise l'interview d'Alain Juppé[11] qui fait la une des Inrockuptibles avec une question en sous-titre : « Juppémania : le moins pire d'entre eux ? » Cette couverture est abondamment commentée[12] car c'est la première fois qu'un homme de droite se retrouve dans le « magazine de la gauche branchée »[13]. Dans cet entretien, Juppé se déclare favorable à l'adoption par les couples homosexuels.

Le 1er septembre 2016, David Doucet est nommé rédacteur en chef du magazine[14] et du site des Inrockuptibles[15],[16].

Le livre Fachosphère, comment l'extrême droite remporte la bataille du net, publié en septembre 2016 avec Dominique Albertini montre, selon Le Monde[17], « comment l'extrême droite parvient à populariser ses idées grâce au web ». Début 2017 parait "La saga Le Pen", nouvel ouvrage consacré à l'extrême droite et à la jeunesse de Marine Le Pen candidate du Front national à l'élection présidentielle. Selon Le Monde[18], ce livre permet de mieux comprendre « les amitiés sulfureuses » dans l'entourage de la présidente du FN.

David Doucet est licencié de son poste aux Inrocks en mars 2019 suite à sa participation à la Ligue du LOL[19].

Ligue du LOL[modifier | modifier le code]

Le 10 février 2019, il reconnaît avoir été membre pendant deux ans de la « Ligue du LOL », groupe Facebook de journalistes créé par Vincent Glad en 2009 et qui est accusé de cyberharcèlement ciblé sur Twitter, notamment envers des femmes[20]. Il publie un long message d'excuses sur Twitter[21] où il explique avoir réalisé deux canulars téléphoniques mais n'avoir jamais participé au harcèlement décrit par les victimes du groupe[22]. Le journaliste d'investigation Jean-Marc Manach publie un texte sur son blog hébergé sur Le Monde[23] dans lequel il estime que ce sont de « faux aveux » écrits sous la pression. Ce dernier recontextualise le principal grief reproché à David Doucet en déclarant « qu'il ne s'agit pas d’une forme de (cyber)harcèlement mais bel et bien d’un canular » réalisé aux dépens de Florence Porcel juste après une émission de télévision sur les « gentils trolls » où il était invité et dont Florence Porcel était une animatrice. Florence Porcel estime d'ailleurs que David Doucet n'a pas participé au harcèlement qui a précédé son canular[24].

Les Inrocks le mettent à pied puis entament une procédure de licenciement le 11 février 2019[25] pour faute grave[26], en lui reprochant d'avoir eu un impact négatif, d'une part sur « l’image » du journal, et d'autre part sur la « crédibilité journalistique » des intéressés au sein de la rédaction. Il lui est également reproché d'avoir eu un comportement non-professionnel envers sa hiérarchie. Il avait notamment demandé en octobre 2018 à ses équipes de « bombarder » d'articles le site pour mettre sous pression le chef des secrétaires de rédaction, chargés de relire et corriger les contenus publiés afin de conserver un poste d'éditeur [27],[28].

En avril 2019, après l'annonce médiatisée de son arrivée comme rédacteur en chef de l'émission Touche pas à mon poste [29], Cyril Hanouna dément l'information, explique qu'il a déjà un rédacteur en chef et a pris David Doucet comme journaliste à l'essai. Cyril Hanouna déclare que David Doucet « ne fait l'objet d'aucune poursuite, ni d'aucune accusation. On lui reproche d'avoir réalisé un canular téléphonique dans le cadre d'une émission de télé et pas d'avoir harcelé qui que ce soit. Il va saisir les prud'hommes pour contester ce licenciement »[30],[31].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « FN: Jean-Marie Le Pen sera-t-il exclu de son parti ? », sur bfmtv.com,
  2. « Le Petit Journal du 27/09 », sur canalplus.fr,
  3. « David Doucet : "Fdesouche est le navire amiral de la fachosphère sur le net" », sur franceinter.fr,
  4. « Nominations aux Inrocks », sur cbnews.fr, .
  5. « Le dernier pétainiste de France », sur lejdd.fr,
  6. « Pierre Sidos, le fondateur d'Occident, se confie », sur Slate.fr,
  7. « Eternel Front national », sur lemonde.fr, .
  8. « Histoire du Front national, haletant récit d'un parti », sur lexpress.fr, .
  9. Benjamin Meffre, « Vincent Glad lance "Touche pas à mon poke" sur Le Mouv », sur PureMédias, .
  10. « Têtu a 20 ans : les médias et les homos », sur franceinter.fr, .
  11. « Alain Juppé : “Je suis favorable à l’adoption par un couple de même sexe” », sur lesinrocks.com, .
  12. « La lèche des "Inrocks" : un coup monté pour faire tomber Juppé ? », sur Marianne, .
  13. « Alain Juppé à la une des Inrocks : est-il le candidat des bobos ? », sur Lefigaro.fr, .
  14. « David Doucet rédacteur en chef des Inrocks », .
  15. « M. David Doucet est promu rédacteur en chef du magazine », Correspondance de la presse,‎ , p. 13.
  16. « Doucet et Doyez grimpent aux Inrockuptibles », sur pressenews.fr, .
  17. « Voyage au cœur de la “Fachosphère” », sur lemonde.fr, .
  18. « La saga de la dynastie Le Pen », sur lemonde.fr, .
  19. « ligue-du-lol-david-doucet-et-francois-luc-doyez-licencies-des-inrocks », sur lemonde.fr, (consulté le 7 mars 2019)
  20. « Journalistes, réseaux sociaux et harcèlement : comprendre l’affaire de la "Ligue du LOL" », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 11 février 2019).
  21. Le JDD, « "Ligue du LOL" : les anciens "caïds de Twitter" accusés de harcèlement », sur lejdd.fr, .
  22. « #LigueDuLol : David Doucet et François-Luc Doyez licenciés des "Inrocks" », sur www.ozap.com, (consulté le 27 mars 2019)
  23. « David Doucet et la « présomption de culpabilité » », sur bugbrother.blog.lemonde.fr, (consulté le 27 mars 2019)
  24. « "On ne peut pas réduire la Ligue du Lol à du harcèlement" », sur www.arretsurimages.net, (consulté le 27 mars 2019)
  25. « "Ligue du LOL" : David Doucet des "Inrocks" bientôt licencié », sur lexpress.fr, (consulté le 11 février 2019).
  26. « "Ligue du LOL": aux "Inrocks", deux journalistes mis à pied », sur LExpress.fr, (consulté le 12 février 2019)
  27. Jérôme Lefilliâtre, « Ligue du LOL : deux salariés licenciés aux «Inrocks» », Libération,‎ (lire en ligne)
  28. « L’affaire de la ligue du LOL révèle un fonctionnement toxique aux « Inrocks » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2019)
  29. « David Doucet, nouveau rédacteur en chef de TPMP », sur gqmagazine.fr,
  30. « Cyril Hanouna recrute un ancien membre de la «Ligue du Lol» pour «TPMP» », sur www.20minutes.fr, (consulté le 18 avril 2019)
  31. « "Touche pas à mon poste" : David Doucet "en observation", Cyril Hanouna flingue à nouveau les médias », sur ozap.com, (consulté le 18 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]