David Djaïz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David Djaïz
Portrait David Djaïz.png
Fonction
Inspecteur des finances (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
AgenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

David Djaïz, né en 1990 à Agen (Lot-et-Garonne), est un haut fonctionnaire et essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Djaïz naît en 1990 à Agen[1] au sein d'une famille de professeurs d'origine juive marocaine[2].

Il grandit entre le Sud-Ouest et le Maroc, où il passe six ans entre 1999 et 2005[1].

Ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm (première place au concours d’admission en 2010), et de l’École nationale d'administration (ENA), promotion George-Orwell (2015-2016), David Djaïz est aussi titulaire d’un master de philosophie politique de la Sorbonne, où il a conduit des recherches sur la genèse de la théorie politique moderne.

Inspecteur des finances de 2017 à 2020, il est en 2020 et 2021 directeur de la stratégie et de la formation de l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT)[3].

Il est actuellement[Quand ?] enseignant de culture générale et de philosophie politique à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po Paris)[4] pour la préparation aux concours administratifs ainsi qu’au collège universitaire.

En 2018, il est membre du jury du prix littéraire Wepler[1].

David Djaïz est également essayiste. Il est l’auteur de La guerre civile n'aura pas lieu[5] (Cerf, 2017), et, en 2019, du très remarqué Slow Démocratie. Comment maîtriser la mondialisation et reprendre notre destin en main[6](Allary Éditions, 2019), qui lui a valu le prix étudiant du livre politique LCP 2020[7] et le prix Édouard-Bonnefous de l’Académie des sciences morales et politiques 2020[8]. Il a publié en septembre 2021 Le nouveau modèle français (Allary Éditions). Le livre a reçu un accueil médiatique important.

Chroniqueur, David Djaïz intervient régulièrement dans le podcast Le Nouvel Esprit public[9], présenté par Philippe Meyer et dans les revues Le 1[10] et Zadig[11] d’Éric Fottorino.

David Djaïz est également le président du festival « Les rencontres philosophiques Michel Serres[12]» dont la première édition s’est tenue à Agen en novembre 2021. L’objet du festival est de faire dialoguer la philosophie avec les autres savoirs (sciences exactes ou humaines, art et littérature).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Biographie », sur David Djaïz (consulté le )
  2. Simon Blin, « David Djaïz, ceci n’est pas Jacques Attali », sur Libération (consulté le )
  3. « L'académie des territoires », sur Agence nationale de la cohésion des territoires (consulté le )
  4. « Agen. David Djaiz : “J'ai pris le défi au mot et essayé de le relever” », sur Le Dépêche (consulté le )
  5. « La guerre civile n'aura pas lieu de David Djaiz - Les Editions du cerf », sur www.editionsducerf.fr (consulté le )
  6. « David Djaïz - Slow Démocratie », sur Allary Editions (consulté le )
  7. « Prix du livre politique 2020 - David Djaïz pour 'Slow Démocratie' », sur lcp.fr (consulté le )
  8. « Littérature : David Djaïz récompensé pour son ouvrage " Slow Democratie " », sur SudOuest.fr (consulté le )
  9. « Le Nouvel Esprit public - Peau de Caste », sur Le Nouvel Esprit public (consulté le )
  10. (en) « Quels cultivateurs sommes-nous ? », sur le1hebdo.fr (consulté le )
  11. « Archives des Djaïz David », sur Zadig le mag (consulté le )
  12. « L’association – Rencontres Michel Serres » (consulté le )
  13. « Imminence d’une guerre civile en France? "Ce thème s’avère rentable pour certaines formations politiques" », sur BFM TV (consulté le ).
  14. Gaël Brustier, « La France peut-elle basculer dans la guerre civile? », sur slate.fr, .
  15. Thomas Mahler, Clément Pétreault, « La nation est un sujet trop important pour le laisser à l'extrême droite », sur Le Point, (consulté le )
  16. David Djaïz, « Slow Démocratie », sur Allary Editions (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]