David Chaum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

David Lee Chaum (né en 1955) est l'inventeur de beaucoup de protocoles cryptographiques, ainsi que ecash et DigiCash. En 1981, sa publication « Untraceable Electronic Mail, Return Addresses, and Digital Pseudonyms » posa les fondations pour la recherche dans le domaine des communications anonymes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chaum obtient un doctorat en science informatique et administration commerciale à l'Université de Californie, Berkeley en 1982[1],[2]. La même année, il fonde l'International Association for Cryptologic Research (IACR), qui depuis organise des conférences académiques sur la recherche en cryptographie[3]. Il enseigna à la New York University dans la classe de Graduate School of Business Administration ainsi qu'à l'Université de Californie à Santa Barbara. Il a également formé un groupe de recherche en cryptographie au National Research Institute for Mathematics and Computer Science (CWI) à Amsterdam, au Pays-Bas[4] Il fonde DigiCash, une entreprise de monnaie électronique en 1990[5]. En 1995, Chaum reçoit le Information Technology European Award[6]. En 2004, il est honoré par l'IACR[7]. En 2010, il reçoit le RSA Award for Excellence in Mathematics lors de la RSA Conference[8].

Chaum vit à Sherman Oaks, Los Angeles[9].

Inventeur des billets électroniques[modifier | modifier le code]

Chaum est crédité comme étant l'inventeur du billet électronique à la suite de la publication de ses recherches en 1982[10]. Il introduit dans ce même article la primitive cryptographique dite de signature aveugle.

Ses idées ont été décrites comme les racines techniques de la vision du mouvement Cypherpunk qui a commencé à la fin des années 1980[11]. La proposition de Chaum était de permettre aux utilisateurs de retirer des billets électroniques auprès de leur banque et de dépenser cet argent d'une manière qui ne pourrait pas être tracée par la banque ou toute autre partie[12].

En 1988, il étend cette idée (avec Amos Fiat et Moni Naor) pour permettre l’exécution de transactions hors lignes qui fournissent un moyen de détecter la fraude à la double-dépense[13].

En 1990, afin de commercialiser les idées liées à ses travaux de recherche, il fonde à Amsterdam la société DigiCash spécialisée dans les billets électroniques[5]:65–70:119: 119 Le premier paiement électronique a été envoyé en 1994[14]. En 1999, Chaum quitte l'entreprise[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « David Chaum » (voir la liste des auteurs).
  1. David Chaum, "[1]"Computer Systems Established, Maintained and Trusted by Mutually Suspicious Groups." University of California, Berkeley, 1982.]
  2. Pitta, Julie (November 1, 1999). "Requiem for a Bright Idea". Forbes.
  3. Blanchette, Jean-François (2012). Burdens of Proof: Cryptographic Culture and Evidence Law in the Age of Electronic Documents. MIT Press. (ISBN 026230080X).
  4. « On the Identity Trail - David Chaum: bio », sur web.archive.org, (consulté le 19 novembre 2019)
  5. a et b Greenberg, Andy (2012). This Machine Kills Secrets: How WikiLeakers, Cypherpunks, and Hacktivists Aim to Free the World's Information. Dutton Adult. (ISBN 0525953205).
  6. Marc Rotenberg, « Eurocrats Do Good Privacy », Wired Magazine,‎ (lire en ligne)
  7. « IACR Fellows », IACR (consulté le 17 juin 2013)
  8. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 13 juin 2013)
  9. (en-US) « E-cash inventor David Chaum on making a comeback, pre-empting bitcoin, and keeping Satoshi anonymous », sur finance.yahoo.com (consulté le 2 novembre 2019)
  10. David Chaum, « Blind signatures for untraceable payments », Advances in Cryptology Proceedings of Crypto, vol. 82, no 3,‎ , p. 199–203 (DOI 10.1007/978-1-4757-0602-4_18, lire en ligne)
  11. Arvind Narayanan: What Happened to the Crypto Dream?, Part 1. IEEE Security & Privacy. Volume 11, Issue 2, March–April 2013, pages 75-76, ISSN 1540-7993
  12. David Chaum, « Security without identification: transaction systems to make big brother obsolete », Communications of the ACM, vol. 28, no 10,‎ , p. 1030–1044 (DOI 10.1145/4372.4373)
  13. D. Chaum, A. Fiat et M. Naor, Proceedings on Advances in cryptology—CRYPTO '88, vol. 403, London, UK, Springer-Verlag, coll. « Lecture Notes in Computer Science », , 319–327 p.
  14. http://w2.eff.org/Privacy/Digital_money/?f=digicash.announce.txt
  15. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 13 juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]