David Biraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David Biraud
Naissance (50 ans)
La Roche-sur-Yon (Vendée)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Autres activités
Directeur de restauration au Mandarin Oriental de Paris (depuis 2011)
Formation
CAP et BEP cuisine (1989),
BTH cuisine (1991),
BTS restauration (1993),
Mention complémentaire en sommellerie (1994)
Distinctions

David Biraud, né le à La Roche-sur-Yon, est un sommelier français. Il devient en 2002 meilleur sommelier de France et obtient le titre de meilleur ouvrier de France en sommellerie en 2004. Il exerce ses talents au Mandarin Oriental de Paris depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de La Roche-sur-Yon en Vendée et fils d’un contrôleur des impôts et d’une mère comptable[1], David Biraud commence en 1989 sa formation en cuisine avec un CAP et un BEP au lycée professionnel Édouard Branly de sa ville natale[2]. Il poursuit ses études avec un BTH cuisine (1991) et un BTS restauration (1993) avant de se passionner pour l’œnologie[2] et de vouloir compléter en 1994 son cursus par une mention complémentaire en sommellerie, obtenue comme ses deux précédents diplômes au lycée technologique d’hôtellerie et de tourisme de Talence/Bordeaux[1].

David Biraud fait ses premiers pas en tant que commis sommelier à L'Arpège (en) chez Alain Passard puis en 1995, il devient sommelier au restaurant Les Ambassadeurs de l'Hôtel de Crillon à Paris[1] où il pourra collaborer avec les chefs Christian Constant, Dominique Bouchet, Jean-François Piège et Christopher Hache. En 2000, à l'âge de 28 ans il est promu chef-sommelier de l'Hôtel de Crillon[2]. En mars 2011, à son ouverture, il rejoint le Mandarin Oriental de Paris comme chef-sommelier et directeur de restauration dans le restaurant Sur Mesure, MichelinStar.svgMichelinStar.svg au Guide Michelin, où œuvre le chef Thierry Marx[1].

David a développé le goût pour la compétition dès le début de sa carrière. Il va remporter consécutivement une série de prix nationaux, comme le Trophée Ruinart 1998 du meilleur jeune sommelier de France et les concours de Meilleur Sommelier de France en 2002 et de Meilleur Ouvrier de France en 2004. En 2010 et en 2013, il se classe second au concours du Meilleur Sommelier d'Europe, ainsi qu'en 2016 à celui du Meilleur Sommelier du Monde[3].

En février 2018, il se qualifie pour représenter une nouvelle fois la France en finale du concours 2019 de Meilleur sommelier du monde[4]. Il a en effet défendu quatre fois consécutives les couleurs tricolores dans cette compétition : en 2010 à Santiago (Chili), en 2013 à Tokyo (Japon), en 2016 à Mendoza (Argentine) et en 2019 à Anvers (Belgique). Lors de l'édition 2019, il parvient en demi-finale et se classe à la 12e place du concours[5]. Il décide dans la foulée d'arrêter définitivement les concours de sommellerie afin de se consacrer à d'autres projets dans l'univers du vin ainsi qu'à sa famille[5],[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lors de ses participations aux concours de sommellerie nationaux et internationaux, David Biraud s'est constitué un brillant palmarès[4]:

  • 1994 : 2e place au concours du Meilleur élève sommelier de France (Trophée Chapoutier).
  • 1998 : Meilleur jeune sommelier de France (Trophée Ruinart).
  • 2002 : Meilleur sommelier de France.
  • 2004 : Meilleur ouvrier de France en Sommellerie.
  • 2010 : Finaliste du concours du Meilleur Sommelier du Monde où il se classe 3e.
  • 2010 : Finaliste du concours du Meilleur Sommelier d'Europe où il se classe 2e.
  • 2013 : Demi-finaliste du concours du Meilleur Sommelier du Monde.
  • 2013 : Finaliste du concours du Meilleur Sommelier d'Europe où il se classe 2e.
  • 2016 : Finaliste du concours du Meilleur Sommelier du Monde où il se classe 2e.
  • 2017 : Finaliste du concours du Meilleur Sommelier d'Europe où il se classe 3e.
  • 2019 : Demi-finaliste (12e) du concours du Meilleur Sommelier du Monde.

Publication[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Café. Accords Gourmands avec Stéphane Sterne, Roseline Desgroux, Vincent Pateux - Agnès Vienot Editions (ISBN 2-914645-18-X).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Rodolphe Wartel, « David Biraud échoue à la porte du Monde », sur Terre de Vins, .
  2. a b et c Nicolas Pipelier, « Leçon de vins par le Yonnais David Biraud », sur Le Journal du Pays Yonnais (Actu.fr), .
  3. Laure Gasparotto et Ophélie Neiman, « Le sommelier nouveau est arrivé », sur Le Monde, .
  4. a et b Pauline Vey, « David Biraud tentera de devenir le Meilleur Sommelier du monde en 2019 », sur La Revue du vin de France, .
  5. a et b Pierrick Baudais, « Championnat du monde des sommeliers : le Vendéen David Biraud arrête les concours », sur Ouest-France, .
  6. Jean Bernard, « David Biraud : ni remords, ni regrets, mais des interrogations », sur Terre de Vins, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]