David A. Cox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cox et David Cox.
David A. Cox
Cox david a.jpg
David A. Cox (Oberwolfach, 2007).
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

David Archibald Cox, né le à Washington, D.C.[1], est un mathématicien américain spécialisé en géométrie algébrique. Il est membre de la Société mathématique américaine[2] et a reçu le prix Lester Randolph Ford en 2012 pour Why Eisenstein Proved the Eisenstein Criterion and Why Schönemann Discovered It First[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cox obtient un diplôme de l'université Rice en 1970, puis un Ph.D. de l'université de Princeton en 1975, sous la supervision de Eric Friedlander (en). Sa thèse s'intitule Tubular Neighborhoods in the Etale Topology[4]. De 1974 à 1975, il est assistant professeur au Haverford College, puis à l'université Rutgers de 1975 à 1979 et au Amherst College à partir de 1979 jusqu'en 1988, année où il devient professeur à Amherst.

En 1987-1988, il est professeur invité à l'université d'État de l'Oklahoma.

Champs de recherche[modifier | modifier le code]

Il étudie, entre autres, l'étale homotopy theory (en), les surfaces elliptiques (en), la géométrie algébrique numérique (telle la base de Gröbner), les ensembles de Torelli et variétés toriques, ainsi que l'histoire des mathématiques. Il est connu pour avoir produit plusieurs manuels scolaires.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) avec John Little et Donal O´Shea, Ideals, Varieties, and Algorithms: An Introduction to Computational Algebraic Geometry and Commutative Algebra, Springer Verlag, , 3e éd.
  • (en) Using Algebraic Geometry, Springer Verlag, , 2e éd.
  • (en) avec Sheldon Katz (en), Mirror Symmetry and Algebraic Geometry, AMS,
  • (en) Galois Theory, Wiley/Interscience,
  • (en) avec Bernd Sturmfels, Applications of Computational Algebraic Geometry, AMS,
  • (en) Primes of the Form : Fermat, Class Field Theory, and Complex Multiplication, Wiley,
  • (en) avec John Little et Henry Schenck, Toric Varieties, AMS,
  • (en) « Toric Residues », dans Ernst Kunz (en), Residues and Duality for Projective Algebraic Varieties, AMS, , p. 128-150

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « David A. Cox » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) American Men & Women of Science, Thomson/Gale, (ISBN 978-1-4144-3301-1, lire en ligne)
  2. (en)List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2013-12-02.
  3. (en) David A. Cox, « Why Eisenstein Proved the Eisenstein Criterion and Why Schönemann Discovered It First », American Mathematical Monthly, vol. 118, no 1,‎ , p. 3–21 (DOI 10.4169/amer.math.monthly.118.01.003, lire en ligne)
  4. (en)Mathematics Genealogy Project

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :