Davi Kopenawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Davi Kopenawa
Raoni Metuktire na abertura da Confêrencia Nacional Indígena, Brasília, Brasil - 20060412.jpg
Davi Kopenawa et le chef Raoni lors d'une conférence au Brésil en avril 2006.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
Ordem do Mérito Cultural (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Davi Kopenawa (né en 1956) est un chef chaman écologiste humaniste porte-parole emblématique international de la communauté d'Amérindiens Yanomami, de la forêt amazonienne du Brésil et de la sauvegarde de la nature et de l'environnement mondial.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît en 1956 dans une communauté d'Amérindiens Yanomami en pleine forêt amazonienne et perd rapidement la plupart des membres de sa famille alors qu'il n'est encore qu'un enfant.

Il est recueilli par le chef chaman de la communauté Yanomami de Watorikï, qui l'a initié au chamanisme et dont il a épousé la fille.

Il est devenu chef chaman à son tour de la communauté Yanomami des Watorikïs et vit dans la maison-village de cette communauté en pleine forêt amazonienne.

Le territoire des Amérindiens Yanomami est envahi par les chercheurs d’or Brésiliens, à la fin des années 1980 et la surexploitation de la forêt amazonienne par le Brésil met en grand danger leur civilisation, par de nombreux massacres, empoisonnement de la nature et maladies nouvelles apportées par les exploiteurs contre lesquelles les Yanomamis n'ont pas de traitements ni aucune immunité naturelle.

Bouleversé par cette tragédie de son peuple, Davi Kopenawa apprend la langue portugaise du Brésil. Aidé par de nombreuses associations humanistes internationales, il entreprend un tour du monde (Amérique du Sud, États-Unis, Europe, France, etc.) pour expliquer sa culture et la situation dramatique vécue par son peuple, chercher de l'aide d'autres civilisations amies pour lutter contre la destruction de son peuple, la dévastation de la forêt amazonienne et revendiquer son droit international à la vie de son peuple dans la forêt amazonienne selon leur propre culture et à la reconnaissance de son territoire.

Il est rapidement connu, reconnu et respecté au Brésil et partout dans le monde comme ardent défenseur de son ethnie et de la sauvegarde de la forêt amazonienne pour l'intérêt de tous.

Il a reçu une récompense du programme des Nations unies pour l'environnement en 1988 pour son action pour la protection de la forêt amazonienne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Dans la peau d'un papou