Dauriat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 15 février 2014 à 00:10 et modifiée en dernier par Jules* (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Dauriat est un personnage de La Comédie humaine dans Illusions perdues. Sa boutique est située au Palais-Royal. C’est à la fois un éditeur à la mode où il est bon de publier, un propriétaire de revue, et un marchand de livres. Il refuse les poésies de l’inconnu Lucien de Rubempré, mais les achète lorsque Lucien prend le pouvoir dans la presse et fait paraître un article au vitriol sur Raoul Nathan (un de ses auteurs). Le chantage presse-édition s’exerce chez lui comme partout dans le milieu. Dans Splendeurs et misères des courtisanes, il se décide à mettre en vente le manuscrit de Lucien les Marguerites qu’il gardait sous le coude, parce que désormais, l’auteur a acquis dans la presse et dans les salons la notoriété qui convient. Le livre est vendu en quelques jours.