Daumazan-sur-Arize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Daumazan sur Arize)
Aller à : navigation, rechercher
Daumazan-sur-Arize
L'Arize et l'église
L'Arize et l'église
Blason de Daumazan-sur-Arize
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Arize-Lèze
Intercommunalité Arize - Lèze
Maire
Mandat
Jean-François Vié
2014-2020
Code postal 09350
Code commune 09105
Démographie
Gentilé Dalmazanais
Population
municipale
713 hab. (2014)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 08′ 41″ nord, 1° 18′ 30″ est
Altitude 245 m
Min. 239 m
Max. 361 m
Superficie 13,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Daumazan-sur-Arize

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Daumazan-sur-Arize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Daumazan-sur-Arize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Daumazan-sur-Arize
Liens
Site web Site de la mairie

Daumazan-sur-Arize est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Daumazanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le massif du Plantaurel en Volvestre. C'est une commune limitrophe avec le département de la Haute-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Daumazan-sur-Arize
La Bastide-de-Besplas Castex
Montbrun-Bocage Daumazan-sur-Arize Carla-Bayle
Campagne-sur-Arize

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Arize et ses affluents le ruisseau de l'Argain et le Ruisseau de Montbrun.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par la D 628 ancienne route nationale 628,

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Daumazan, sous sa forme primitive de Dalmazan, est cité à l’époque carolingienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Comme l’essentiel de l’actuelle Ariège, Daumazan, avant la formation du comté de Foix, appartenait au comte de Carcassonne. Une charte de coutumes est octroyée aux habitants par le comte de Foix en 1249.

Certains vestiges peuvent nous permettre de croire que Daumazan fut au Moyen Âge un bourg important. De cette époque, subsistent encore les capérades (couverts), des maisons à colombages, des devantures d’échoppes. Également révélatrice de l’importance du village, la disposition des maisons fait penser à une bastide, comme on en trouve beaucoup dans le sud de la France.

L’église romane, dédiée à saint Sernin, inscrite aux Monuments historiques dès 1907, reflète également qu’une importante population gravitait autour du village.

Sous le Premier Empire, des foires ont lieu à Daumazan le 10 janvier, le lendemain des fêtes de Pâques, le 2 juin, le 25 août, le 28 septembre et le 25 octobre.

Le village a été remodelé à plusieurs époques et notamment au XIXe siècle par la construction en son centre d’une magnifique halle.

Le Daumazan devient Daumazan-sur-Arize.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Daumazan-sur-Arize

Son blasonnement est : D'or, au chevron abaissé de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la communauté de communes de l'Arize et du canton des Portes d'Ariège (avant le redécoupage départemental de 2014, Daumazan-sur-Arize faisait partie de l'ex-canton du Mas-d'Azil).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Jean-François Vié SE Agriculteur
juin 1995 2014 Michel Dapot PS  
1983 1995 Lucien Leclerc PS  
1946 1983 Roger Lacombe PS  
1945 1946 Auguste Pailhès    
1944 1945 Roger Lacombe    
1944 1944 Simon Biboulet    
1941 1944 Fernand Coutenceau    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 713 habitants, en diminution de -0,7 % par rapport à 2009 (Ariège : 0,95 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
785 785 976 1 218 1 367 1 321 1 265 1 410 1 427
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 320 1 315 1 303 1 269 1 199 1 154 1 143 1 063 988
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
928 908 906 774 776 762 706 703 663
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
646 620 599 605 617 657 697 709 713
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Daumazan-sur-Arize fait partie de l'académie de Toulouse.

Les enfants de la commune sont répartis dans un regroupement pédagogique intercommunal qui regroupe les communes de Daumazan-sur-Arize, Campagne-sur-Arize et La Bastide-de-Besplas. Ce regroupement est géré par un syndicat intercommunal à vocation éducative (SIVE) qui regroupe huit communes (Campagne-sur-Arize, Castex, Daumazan-sur-Arize, Fornex, La Bastide-de-Besplas, Loubaut, Méras, Montfa). Cinq classes accueillent les enfants de ce regroupement : trois à Daumazan-sur-Arize (deux classes maternelles et le CP), une à Campagne-sur-Arize (CE1 - CE2), une à La Bastide-de-Besplas (CM1 - CM2).

Un nouveau groupe scolaire a été construit en 2006 à côté du foyer logements pour créer un pôle intergénérationnel. Il comporte trois salles de classe, une salle polyvalente, une bibliothèque et un centre de loisirs. Les bureaux du SIVE sont installés dans une salle annexe.

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Le village accueille chaque année le festival Terre de Couleurs, festival métissé de musique du monde et de spectacle vivant, qui a lieu le troisième week-end de juillet.

Sports[modifier | modifier le code]

Club de rugby à XV le FC Daumazan-sur-Arize qui fut champion du championnat de France de rugby à XV de 3e série en 1952,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes de l'Arize[5].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église dédiée à saint Sernin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]