Daube comtadine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Daube comtadine
Image illustrative de l’article Daube comtadine
Daube comtadine

Autre nom Daube d'agneau aux olives et au vin blanc
Lieu d’origine Comtat Venaissin
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaude
Ingrédients Agneau, vin, tomates, carottes, échalote, gousses d'ail, oignon, olives, herbes de Provence, sel, poivre
Mets similaires Daube provençale,
daube avignonnaise,
daube niçoise,
gardianne,
agneau poêlé à la romaine
Accompagnement Ventoux (AOC)

La daube comtadine est une autre variante de la daube classique. Elle diffère de sa voisine d'Avignon, car il y a des carottes et des olives[1]. À l'extérieur du Comtat Venaissin, elle est le plus souvent connue sous le nom de daube d'agneau aux olives et au vin blanc[2].

Historique[modifier | modifier le code]

J.-F. Reboul, dans sa Cuisinière provençale, donne à la daube comtadine la dénomination de ragoût de mouton. Il en décrit deux préparations, « à la bourgeoise » et « à la paysanne ». La seule différence réside dans le fait que, pour les gens de la ville, il conseille de filtrer, à mi-cuisson, la sauce au vin, et pour ceux de la campagne d'assaisonner « de haut goût[3] ».

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Outre l'épaule d'agneau et le vin, ce mets nécessite tomates, carottes, échalotes, gousses d'ail, oignon, olives, herbes de Provence, sel et poivre[2].

À cette modernisation de la recette, celle qui propose avec un mélange d'olives noires et vertes, l'ajout d'épices comme le cumin, le curcuma, la coriandre et le poivre, donne une idée de ce que ce mets pouvait être dans la période médiévale[4].

Marinade[modifier | modifier le code]

L'agneau, découpé en morceaux, est mis dans une cocotte avec l'oignon et les carottes, l'ail, les herbes de Provence et les lardons. L'ensemble est recouvert de vin et réservé[2].

Préparation[modifier | modifier le code]

Les morceaux d'agneau, dorés sur chaque face, sont mis à cuire avec le vin de la marinade, les oignons, les tomates, les olives et les épices. L'ensemble doit mijoter à feu très doux. Comme toutes les daubes, si ce mets est réchauffé le lendemain, il y gagne en saveur[2],[4].

Accord mets/vin[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, ce mets est accompagné d’un vin rouge, tel que le ventoux d'origine comtadine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Pensée de midi, op. cit. en ligne.
  2. a b c et d Daube d'agneau aux olives et au vin blanc par Joël Robuchon.
  3. J.-F. Reboul, op. cit., p. 224-225.
  4. a et b Daube d'agneau aux olives.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]