DauReMi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

DauReMi est un logiciel gratuit Normand qui permet aux mairies d'effectuer le recensement militaire (ou recensement citoyen) des jeunes Français âgés d'au moins 16 ans. Il est créé en 2018 par Yohan DAUPHIN.

DauReMi
Description de l'image Logo_DauReMi.png.
Description de l'image DauReMi_et_son_interface.png.
Informations
Créateur DAUPHIN Yohan
Développé par DAUPHIN Yohan
Première version
Dernière version 3.6.1 ()
Écrit en C++, JavaScript et SQLite
Environnement Windows 7 (SP1), 8, 8.1 et 10
Langues Française
Politique de distribution Gratuit
Site web https://dauremi.fr/

Chronologie des versions

Présentation[modifier | modifier le code]

Le logiciel est né suite à la rencontre entre un fonctionnaire territorial (Yohan DAUPHIN) et un fonctionnaire d'état (Alexandre KORSAKOFF). Le constat était le suivant : de nombreuses petites communes n'ont pas les moyens d’acquérir un logiciel afin de pouvoir dématérialiser le recensement militaire, via l'exportation d'un fichier Pecoto+. Ce fichier Pecoto+ (format du Ministère des Armées[1]) doit être ensuite intégré sur la plateforme MaJDC de la DSNJ par les agents des mairies, à la fin de chaque trimestre.

Suite à cette rencontre, Yohan DAUPHIN proposa de programmer un logiciel gratuit pour les communes, simple d'installation avec une interface ergonomique et intuitive.

Le logiciel est développé dans la Région Normandie, dans le département de la Manche.

Le nom du logiciel, trouvé par l'épouse du créateur du logiciel, est la compression des mots (Dauphin Recensement Militaire).

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le logiciel DauReMi vise plusieurs objectifs :

  • Proposer un logiciel gratuit pour promouvoir la dématérialisation du recensement militaire (ou recensement citoyen) auprès des communes, car la dématérialisation du recensement va devenir obligatoire ;
  • Permettre aux communes qui ont un budget limité de s’équiper d’un logiciel de recensement militaire ;
  • Rendre la dématérialisation accessible à tous pour améliorer la productivité et l’efficacité des agents ;
  • Organiser et protéger les données.

Historique[modifier | modifier le code]

  1. Le développement de ce logiciel gratuit a commencé le 7 juillet 2018 et il fut testé à partir du 13 août 2018 par les communes de Pontorson, Bernières-sur-Mer, Le Hom, Bretteville-sur-Odon et Giberville[2] ;
  2. Le site internet est en ligne depuis le 18 août 2018 ;
  3. Le logiciel est téléchargeable pour l'ensemble des communes de France à partir du 5 octobre 2018 ;
  4. La ville de Faa'a est la première ville de Polynésie française à s'équiper de DauReMi, le 22 mars 2019 ;
  5. Le 3 avril 2019, DauReMi est présenté au Président Olivier PAZ, de l’Union Amicale des Maires du Calvados (UAMC). Un article sera diffusé par l'UAMC[3] ;
  6. Le 8 juillet 2019, l'équipe est invitée à présenter son logiciel à l'Hexagone-Balard (Ministère des Armées) ;
  7. Le 14 octobre 2019, DauReMi est utilisé par plus de 1 000 communes ;
  8. Le 5 novembre 2019, Wikimanche parle de l'association et du logiciel DauReMi[4] ;
  9. L'Édition n° 12 du flyer « Recens' Info »[5] du Centre du Service National (Ministère des Armées) de Clermont-Ferrand, parle de DauReMi dans sa page n° 6. Ce flyer est distribué à l'ensemble des communes rattachées à ce centre. De plus, l'Association des Maires Ruraux du Puy-de-Dôme ont mis à disposition ce document dans leur rubrique « Actualités »[6] ;
  10. La ville de Petit-Canal est la première ville de Guadeloupe à s'équiper de DauReMi, le 9 janvier 2020 ;
  11. La ville de La Foa est la première ville de Nouvelle-Calédonie à s'équiper de DauReMi, le 20 janvier 2020 ;
  12. Dans son édition du 25 janvier 2020, La Manche Libre publie un article sur le logiciel[7] ;
  13. Le 17 mai 2020, l'équipe s'étoffe avec l’arrivée de l'Adjudant-chef Christian RETY ;
  14. Le 25 juin 2020, les 2 000 communes sont dépassées ;
  15. La ville de Leava (royaume de Sigave) est la première ville de Wallis-et-Futuna à s'équiper de DauReMi, le 15 juillet 2020.

Mascotte[modifier | modifier le code]

Le personnage « Rémi » qui représente le logiciel est créé par Maxime KORSAKOFF le 15 août 2018.

Popularité[modifier | modifier le code]

Le logiciel rencontre rapidement un certain succès auprès des petites communes, notamment dans l'ancienne Basse-Normandie et la Polynésie française[8] (plus de 80% des communes de la Polynésie française utilisent ce logiciel). Une carte interactive est disponible sur le site et est régulièrement actualisée. De plus, les utilisateurs semblent apprécier le logiciel[9].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Les principales fonctionnalités de DauReMi sont :

  • Les bases de données sont hébergées dans l'ordinateur et non en ligne (préservation de la confidentialité) ;
  • Le logiciel fonctionne sans internet ;
  • Possède la base de données des communes et des communes nouvelles de France ;
  • Multi-utilisateur et multi-collectivité ;
  • Possède la dernière version officielle de l'attestation et de la notice du Ministère des Armées (1er avril 2019) ;
  • Possibilité d'ajouter la signature et/ou cachet du Maire sur l'attestation et la notice ;
  • Léger, pas besoin de logiciels tiers ou d'un serveur ;
  • Documents intelligents (attestation et notice) et de qualité ;
  • Possibilité de modifier les recensés ;
  • Statistiques sous la forme de graphiques ;
  • Suivi des exportations Pecoto+ ;
  • Possibilité d'exporter la liste des recensements au format CSV ;
  • Moteur de recherche pour les recensés ;
  • Mises à jour automatiques (logiciel et base de données des communes/pays) ;
  • Modules de sauvegarde, de restauration et de migration intégrés ;
  • Modules d'exportation et fusion de fichiers Pecoto+.

Plates-formes supportées[modifier | modifier le code]

DauReMi est compatible à partir de Windows 7 avec le pack SP1 et semble être fonctionnel sous Windows Server. Il faut posséder une résolution d'écran de 1280 x 768 au minimum.

Utilisant le moteur de base de données relationnelle SQLite, le logiciel est donc mono-poste et s'utilise dans un seul compte utilisateur Windows.

Pour les problèmes rencontrés par les utilisateurs, une Foire Aux Questions[10] (F.A.Q) est disponible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mise à disposition de la documentation de spécification du format des fichiers de recensement militaire (PECOTO) au profit de mairies et du ministère des affaires étrangères (MAE). »
  2. « DauReMi - Accueil », sur dauremi.fr (consulté le 15 mai 2020)
  3. « Le recensement militaire obligatoire des 16 – 25 ans », sur Union Amicale des Maires du Calvados - UAMC (consulté le 15 mai 2020)
  4. « DauReMi — Wikimanche », sur www.wikimanche.fr (consulté le 16 mai 2020)
  5. « Recens' Info n°12 »
  6. « Association des Maires Ruraux du Puy-de-Dôme > AMR Auvergne > Accueil », sur www.amr63.asso.fr (consulté le 20 mai 2020)
  7. « Pontorson. Daurémi équipe un tiers des mairies françaises », sur lamanchelibre.fr (consulté le 15 mai 2020)
  8. « DauReMi - Carte des communes utilisatrices », sur umap.openstreetmap.fr (consulté le 15 mai 2020)
  9. « DauReMi - Les avis », sur dauremi.fr (consulté le 15 mai 2020)
  10. « DauReMi - Foire Aux Questions », sur www.dauremi.fr (consulté le 16 mai 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]