Datis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Datis
Datis fighting Kallimachos at the Battle of Marathon in the Stoa Poikile (reconstitution).jpg
Datis combattant Callimaque à Marathon (détail de la reconstitution du tableau de Panénos à la Stoa Poikile par Carl Robert en 1894).
Biographie
Naissance
Mèdes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
ΔάτηςVoir et modifier les données sur Wikidata
Allégeance
Activité
Officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Conflits

Datis[1] (en grec ancien Δᾶτις) est un général mède aux ordres du roi des Perses Darius Ier lors des Guerres médiques. Il est conseiller du tyran Hippias après son expulsion d'Athènes[2].

Il dirige la flotte de 300 bâtiments qui en 490 av .J.-C. s’empare des Cyclades. Il saccage Naxos[3], soumet la Thrace et la Chersonèse[Laquelle ?][2]. Avec l’aide du général perse Artapherne, il prend et détruit ensuite en trois jours la ville d’Érétrie[4], qui a soutenu la révolte des villes d’Ionie et que Darius accusait de menées contre Sardes (ils y entrent grâce à une trahison interne). Il ravage l’Ionie, mais est battu avec son collègue à la bataille de Marathon. Il fuit à Myconos et est tué un peu plus tard par l'armée de Sparte, seule ville qui avait accepté d'aider à Érétrie lorsqu’elle avait envoyé des ambassadeurs demander secours contre des razzias de Datis[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. dit le Mède
  2. a et b Au nom d'Athènes, documentaire diffusé sur Arte le vendredi 20 juin 2014
  3. Dans le premier des huit livres de sa Vie d'Apollonios de Tyane, Philostrate d'Athènes dit que des tapisseries perses représentent des scènes de ces mises à sac.
  4. Darius l’a menacé de mort en cas d’échec
  5. Platon : Ménexène (240a-b) ; Lois, Livre III (698c)