Data émotionnelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Data émotionnelle issue de l'anglicisme : « Feel Data » correspond à une compilation organisée de réactions affectives[1] ressenties par les consommateurs.

Ces données permettent un nouveau regard sur les précédentes recherches en comportement du consommateur. En effet les experts marketing utilisent généralement une approche Cognitive pour expliquer le Conatif. Depuis l'essor des réseaux sociaux et les nouvelles mesures des réactions affectives[2] les chercheurs peuvent s'intéresser à la partie affective qui guide nos comportements comme l'avait préconisé certaines recherches antérieures[3].

Explication[modifier | modifier le code]

La data émotionnelle est un ensemble de données consommateurs hiérarchisé par réactions affectives. Elle permet à l'expert marketing d'isoler certaines réactions affectives et d'en comprendre les causes pour agir sur ces dernières.

La data émotionnelle peut revêtir deux types de nature[4] lié à deux types de mesures :

  • Les mesures de type déclaratif :

Le consommateur retranscrit ce qu'il ressent, à l'oral, à l'écrit ou sur les réseaux sociaux. L'expert marketing récupère alors les données via des questionnaires, des enregistrements, une netnographie (analyse de communautés virtuelles)...

  • Les mesures de type physiologiques :

Les réactions affectives (emotion ; sentiment ; humeur...)[5] sont alors directement obtenues par des mesures physiologiques. C'est-à-dire que l'expert marketing mesure les modifications visibles de l'organisme induite par les réactions affectives (exemple : expressions faciales, dilatation des pupilles, conductance de la peau ou les bracelets de type « Fitbit » développés par Datakalab[6]...).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Derbaix, C., & Filser, M., L’Affectif dans les comportements d’achat et de consommation, Paris, Economica, 2011
  2. Derbaix C et Poncin I, La Mesure des réactions affectives en marketing : Évaluation des principaux outils. Recherche et Applications en marketing 20(2), 2005, p. 55–75.
  3. Zajonc, R. B., Feeling and thinking: Preferences need no inferences, American Psychologist, 35(2), 1980, p. 151–175.
  4. (fr) « Data-Emotionnelle » (consulté le 6 mai 2016)
  5. Damasio AR, Descartes’ error: Emotion, rationality and the human brain, vol. 352, New York, Putnam, 1994.
  6. (fr) « Feel-Data » (consulté le 6 mai 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]