Darkside (groupe de musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Darkside (souvent noté en majuscules DARKSIDE) est le nom du groupe de musique électronique formé par le musicien Nicolas Jaar et le guitariste multi-instrumentiste Dave Harrington originaire de Brooklyn .

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jaar et Harrington se sont rencontrés lorsqu'ils étaient étudiants à la Brown University. Harrington a été recommandé à Jaar par un de ses collaborateurs récurrents, Will Epstein, lorsqu'il cherchait un troisième musicien pour son groupe live. Il a demandé à son ami: « Quel est le meilleur musicien que tu connaisses à New York ? ». Peu après les trois musiciens ont alors effectué en 2011 la tournée de l'album de Jaar : Space Is Only Noise[1].

La collaboration entre les deux musiciens se révéla pendant cette tournée lors d'un arrêt à Berlin. Jaar et Harrington écrivaient ensemble dans leur chambre d’hôtel lorsque leurs enceintes portables d'origine américaine, d'un voltage différent de celui des fiches électriques allemandes, grésillèrent et fumèrent, emplissant leur chambre de fumée. Voyant dans cet événement un signe à continuer en ce sens, ils continuèrent à jouer faisant sauter les plombs de l'hôtel. « Le morceau était presque terminé et tout à coup, les enceintes ont brûlé. La pièce s'est emplie de fumée. Avec les lumières de la nuit, l'atmosphère est devenue très étrange. On a trouvé ça vraiment cool, alors on l'a pris comme un signe : nous étions sur la bonne voie. »

De retour à New York, ils ont continué à écrire ensemble, développant leur identité sonore dans leur studio de Brooklyn[2],[3],[4].

Leur première création sous le nom Darkside est sortie sous le nom de Darkside EP, un E.P. trois titres sorti le via Clown & Sunset. Bien accueilli par la critique[5], l'E.P. a reçu un accueil positif de plusieurs magazines dont The Fader[6] et Resident Advisor. Il est même gratifié d'un 8.0 par le Pitchfork[7]. Jaar a décrit le projet comme orienté blues avec plus de guitares que son précédent travail. Comme il le raconte dans une interview avec le magazine i-D, Darkside est « la chose la plus proche du rock & roll que j'aie jamais faite ». Stereogum a décrit le son du duo comme « dubbed-out jazzbo junkyard fuzz »[8].

Leur succès a commencé lors de leur concert en décembre 2011 au Music Hall of Williamsburg où ils ont étiré leur E.P. trois titres en un long set d'une heure devant une salle comble[9]. Ils ont aussi joué au festival SXSW en 2012[10]. Pitchfork a crédité le projet en permettant à Jaar de pousser plus loin ce « projet progressif au son plus narcotique » en maintenant son esthétique unique en partie influencée par Harrington[7],[10]. « Il ajoutait des sons et de l’intensité à mes morceaux. Ça partait dans une direction rock que je n’avais jamais imaginée pour ma musique. Dave et moi avons rapidement construit un vocabulaire singulier sur scène »[4] The Fader a aussi noté que la contribution d'Harrington ajoutait plus de corps à la signature plus aérienne de Jaar[6].

Darkside a sorti son premier clip en mai 2012 pour A1, réalisé par Ryan Staake de Pomp&Clout et Clown & Sunset Aesthetics[11].

Random Access Memories Memories[modifier | modifier le code]

Le duo a sorti sa seconde collaboration Random Access Memories Memories le 21 juin 2013[12],[13].

Le projet, uploadé sur Soundcloud par un compte pseudonyme baptisé DaftSide, est un remix entier de l'album Random Access Memories du groupe français d'électronique Daft Punk sorti en 2013. Le remix de l'album a reçu des critiques positives et a été décrit comme « une sombre cabriole, presque industrielle, à travers une discothèque abandonnée et disjointe » par Death and Taxes. Pitchfork a déclaré que le remix était « un bien meilleur travail que les remix standard de l'album » et a vanté l’habileté du duo à balancer adroitement entre originalité et enthousiasme : « Parfois ils sont à la recherche des nuances de l'original, des petits liens qu'ils peuvent s'approprier et prendre autre part. Ailleurs, ils sont tout simplement amusants, agissant instinctivement, jamais intimidés par le matériau ». Sasha Frere-Jones a ajouté le projet comme l'un des « Meilleurs Albums de 2013 » dans sa liste annuelle dans le New Yorker.

Outre-Atlantique, David Commeillas, journaliste des Inrockuptibles écrira à propos de cet album de remix : « Ils ont souillé l'âme de Daft Punk. Pilonné les carcasses des deux robots, cisaillés les nerfs de la guitare de Nile Rodgers, dépecé les synthés de Giorgio Moroder. L'album de remixes DaftSide ne contracte pas seulement les noms de Daft Punk et de Darkside, il écrase la musique des premiers au fond de la centrifugeuse détraquée des seconds ».

Psychic[modifier | modifier le code]

Le premier album de Darkside sort le 4 octobre 2013. L'album a été enregistré sur une période de deux ans entre la maison de Jaar à New York City et la grange de la famille Harrington dans l'État de New York et un endroit dans Paris, niché entre deux tours. Les membres du groupe ont annoncé l’achèvement de l'album le 20 août 2013 en invitant leurs fans via Facebook et Twitter à écouter l'album avec eux lors d'un petit événement dans le quartier du Lower East Side à New York. Le groupe a dû y faire deux sessions d'écoute pour que toutes les personnes venues puissent y assister.

Golden Arrow, le premier morceau de l'album avait été rendu disponible en téléchargement gratuit le 23 août 2013 via le site du groupe et le site du label de Jaar, Other People. Le groupe l'avait originellement nommée The first 11 minutes of the DARKSIDE album dans ses messages. Cependant, son titre a été révélé dans une revue ultérieure du Pitchfork, où elle avait d'ailleurs été nommée Best New Track (Nouveau Meilleur Morceau). Spin a aussi donné au morceau une critique positive, décrivant la chanson comme « 11 minutes d'excellence instrumentale »[réf. non conforme].

Les Inrocks décrira cet album comme une « narration sonore », une « odyssée psyché » qui « captive et hypnotise »[réf. nécessaire].

Séparation[modifier | modifier le code]

Le 17 août 2014, le groupe a annoncé[Où ?] qu'il était « arrivé à la fin, pour l'instant » avant d'annoncer un dernier concert le 12 septembre au Brooklyn Masonic Temple. Nicolas Jaar va se consacrer désormais à plein temps à son label Other People et ses projets personnels tandis que Dave Harrington se consacre à un projet solo baptisé Before This There Was One Heart But a Thousand Thoughts et dont il a sorti un E.P. le 12 mai 2014.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Titre Détails Classement des ventes
US

[14]

US
Dance

[15]

US
Heat

[16]

UK
Indie

[17]

Psychic 163 6 5 21

EPs[modifier | modifier le code]

Titre Détails
DARKSIDE EP

Remixes[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Daft Punk - Random Access Memories Memories (album remixé en tant que Daftside)
  • 2014 : St. Vincent - Digital Witness

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nicolas Jaar | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 8 août 2016)
  2. « Welikeit.indie, DARKSIDE began when a converter plug exploded in... », sur Welikeit.indie (consulté le 8 août 2016)
  3. « Darkside, duo sorcier de l'électro » (consulté le 8 août 2016)
  4. a et b David Commeillas, « Darkside : Nicolas Jaar et Dave Harrington inventent le blues de l’espace - Les Inrocks » (consulté le 8 août 2016)
  5. « Review: Darkside - Darkside EP » (consulté le 8 août 2016)
  6. a et b « Stream Darkside’s New EP », sur The FADER (consulté le 8 août 2016)
  7. a et b « Darkside: Darkside EP Album Review | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 8 août 2016)
  8. « Stream Darkside’s Remix Of Random Access Memories », (consulté le 8 août 2016)
  9. (en) « Live Review: Darkside At Music Hall, Brooklyn, New York », (consulté le 8 août 2016)
  10. a et b « SXSW: Darkside | Pitchfork », sur pitchfork.com (consulté le 8 août 2016)
  11. « Video: Darkside, A1 », sur The FADER (consulté le 8 août 2016)
  12. « Nicolas Jaar & Dave Harrington Remix Daft Punk's Random Access Memories » (consulté le 8 août 2016)
  13. « DIY », sur DIY (consulté le 8 août 2016)
  14. (en) « Darkside – Chart history: Billboard 200 », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 19 octobre 2013)
  15. (en) « Darkside – Chart history: Dance/Electronic Albums », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 19 octobre 2013)
  16. (en) « Darkside – Chart history: Heatseekers Albums », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 19 octobre 2013)
  17. (en) « 2013 Top 40 Independent Albums Archive », Official Charts Company, (consulté le 19 octobre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]