Darko Stanić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Darko Stanić
Image illustrative de l’article Darko Stanić
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Serbie Serbie
Naissance (40 ans)
Lieu Mojkovac, Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
auj. Drapeau du Monténégro Monténégro
Taille 1,90 m (6 3)
Poids 100 kg (220 lb)
Poste gardien de but
Situation en club
Club actuel Drapeau : Qatar El Jaish SC
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
- Drapeau : Serbie-et-Monténégro RK Brskovo Mojkovac
- Drapeau : Serbie-et-Monténégro RK Lovćen Cetinje
2002-2005 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Étoile rouge Belgrade
2005-2006 Drapeau : Suisse Grasshoppers Zurich
2006-2008 suspendu
2008-2011 Drapeau : Slovénie RK Cimos Koper
2011-11/2014 Drapeau : Macédoine RK Metalurg Skopje
11/2014-03/2015 Drapeau : Allemagne SG BBM Bietigheim
03-06/2015 Drapeau : Koweït Kuwait Sports Club
07-10/2015 Drapeau : Allemagne Rhein Neckar Löwen
10/2015- Drapeau : Qatar El Jaish SC
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
- Drapeau Serbie-et-Monténégro 30 (0)[1]
- Drapeau de Serbie Serbie 91 (0)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Darko Stanić, né le à Mojkovac (Yougoslavie aujourd'hui au Monténégro), est un joueur de handball évoluant au poste de gardien de but en équipe nationale de Serbie et pour le club qatarien d'El Jaish SC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 28 avril 2006, à l'issue d'un match qu'il a réalisé avec son club Grasshopper Club Zurich face au TSV St. Otmar Saint-Gall, il est contrôlé positif au benzoylecgonine et au méthylecgonine, deux métabolites de la cocaïne[2], la cocaïne étant inscrit sur la liste des substances interdites par l'Agence mondiale antidopage (WADA). Pour sa défense, Stanić a affirmé qu'il était arrivé à la conclusion que la cocaïne est entré dans son organisme après avoir fumé sans le savoir une cigarette contenant de la cocaïne dans une discothèque de Zurich, quatre jours plus tôt. Le 6 juillet 2006, la Chambre de discipline du Comité olympique suisse le suspend pour une période de 6 mois au lieu des 12 mois requis, considérant que l'athlète n'a commis « aucune faute significative ou négligence »[3]. En appel, le Tribunal arbitral du sport déjuge le Comité olympique suisse et suspend Stanić pour une durée de deux ans[3], considérant improbable que l'athlète ait fumé à son insu une cigarette contenant de la cocaïne que lui aurait donné un inconnu dans une boite de nuit.

Du fait de sa suspension, il ne rejoint pas le club allemand du TV Großwallstadt pour un contrat de deux ans comme il était convenu initialement[1]. Pour son retour à la compétition en mai 2008, il rejoint le club slovène du RK Cimos Koper où il évolue pendant trois saisons. Il remporte trois coupes de Slovénie, le championnat de Slovénie en 2011 et la coupe Challenge en 2011. Malgré ces bons résultats, il quitte le club à l'intersaison 2011 et rejoint le RK Metalurg Skopje. Avec son club, il atteint les quarts de finale de la Ligue des champions 2012-2013 et est élu meilleur gardien de la compétition par 20000 internautes[4]

En équipe nationale de Serbie, il participe au Championnat d'Europe 2010 et au Championnat du monde 2011 où la Serbie ne brille guère avec respectivement une 13e et une 10e place.

En 2012, il obtient la médaille d'argent lors du Championnat d'Europe 2012 disputé en Serbie. Sa sélection s'incline en finale face au Danemark sur le score de 21 à 19. Il est désigné meilleur gardien de la compétition[5],[6] après avoir réalisé une première période brillante contre le Danemark en finale et trente dernières minutes flamboyantes face à la Croatie en demi-finale qui ont permis à son équipe de se qualifier. Stanić était du reste entré très fort dans l'Euro 2012 avec 50 % d'arrêt face aux Polonais puis avait confirmé en poule face aux Danois (17/39), la Serbie ayant fini la compétition avec la meilleure défense (21 buts de moyenne par match) et Stanić avec le deuxième meilleur pourcentage d'arrêts.

Après ce très bon résultat acquis à domicile, la Serbie ne confirme pas et rentre dans le rang aux Jeux olympiques 2012 de Londres (9e place) et au Championnat du monde 2013 (10e place).

Stanić tente de s'interposer face au polonais Robert Orzechowski au Mondial 2013.

En novembre 2014, il quitte RK Metalurg Skopje, avec qui il a un différend concernant notamment des salaires impayés, et signe un contrat à court terme avec le promu allemand du SG BBM Bietigheim. N'ayant pu aider le club allemand à obtenir le maintien pour la saison suivante, il est libéré de son contrat en mars 2015 et il s'envole pour terminer la saison avec le club koweïtien Kuwait Sports Club[7]. En décembre 2014, il a signé un contrat de deux ans pour le club allemand des Rhein Neckar Löwen à compter de l'été 2015[8]. Mais, dès le mois d'octobre, il résilie son contrat « pour raisons personnelles » avec le club de Mannheim et rejoint le Qatar[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Compétitions nationales

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (de) « Noch ein Nationalspieler für den TV Grosswallstadt - Torwart Darko Stanic für zwei Jahre verpflichtet », (consulté le 9 octobre 2013)
  2. (en) Alessandro L. Celli, Lucien W. Valloni et Dmitry A. Pentsov, Sanctions for anti-doping rule violations in the revised version of the World Anti-Doping Code : WADA v. Darko Stanic & Swiss Olympic, , 8 p. (lire en ligne), p. 3
  3. a et b [PDF](en) Tribunal arbitral du sport, CAS 2006/A/1130, WADA v. Darko Stanic & Swiss Olympic, , 16 p. (lire en ligne)
  4. a et b (en) « 2012/13 Champions League All-star Team named », sur Site officiel de la Ligue des champions, (consulté le 9 octobre 2013)
  5. a et b (en) « Euro 2012 All Star Team announced », sur Site officiel de l'Euro 2012, (consulté le 9 octobre 2013)
  6. a et b « Le 7 de l’Euro 2012 », sur handzone.net, (consulté le 9 octobre 2013)
  7. (en) « bye bye bundesliga darko stanic to kuwait-sports-club », sur [1], (consulté le 9 mars 2015)
  8. (de) « Darko Stanic wird ein Löwe », sur Site officiel de Rhein Neckar Löwen, (consulté le 9 mars 2015)
  9. « Rhein-Neckar : Stochl remplace Stanic », sur Site officiel de Rhein Neckar Löwen, (consulté le 9 mars 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]