Dark Waters (film, 2019)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dark Waters
Réalisation Todd Haynes
Scénario Matthew Michael Carnahan
Mario Correa
Acteurs principaux
Sociétés de production Killer Films
Participant Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame juridique
Durée 126 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dark Waters est un film dramatique américain réalisé par Todd Haynes, sorti en 2019. Il traite de l'histoire vraie de l'avocat Robert Bilott qui a dénoncé les pratiques toxiques de l'entreprise chimique DuPont.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Logo de DuPont.

En 1999, Robert Bilott est avocat à Cincinnati au sein de l'influent cabinet Taft, Stettinius & Hollister, spécialisé dans la défense des entreprises de l'industrie chimique. Wilbur Tennant, un fermier de Parkersburg en Virginie-Occidentale, prend alors contact avec lui. Le fermier, qui connait la grand-mère de Robert, l'implore de l'aider : son troupeau de vaches a été décimé et les animaux encore en vie présentent des lourdes séquelles. Son exploitation est située juste à côté du site Dry Run, appartenant à l'entreprise de produits chimiques DuPont. D'abord réticent, Robert Bilott accepte l'affaire, contre l'avis de quasiment tous ses proches. Il va peu à peu découvrir que toute la population locale est touchée. En effet, l’eau est polluée, notamment par la présence de PFOA utilisé pour des produits de la marque Téflon. Durant plusieurs années, il va tout tenter, quitte à mettre de côté sa carrière et sa famille.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[2]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario est basé sur l'article de Nathaniel Rich (en) paru dans The New York Times Magazine. C'est l'acteur Mark Ruffalo et Participant Media qui développent le projet et le proposent au réalisateur Todd Haynes en 2018. Ce dernier raconte notamment :

« Ce matériau allait se révéler complexe à fictionnaliser… En attendant, il pointait du doigt les innombrables pratiques malhonnêtes de grandes entreprises qui enfreignaient la loi depuis quelques années – et continuaient de le faire. Des pratiques qui restent d'une terrible actualité sociale et politique. Si l’on songe aussitôt à plusieurs réalisateurs talentueux pour porter ce projet à l'écran, Mark avait pensé à moi sans que je puisse m'expliquer pourquoi[3]. »

Le film est initialement développé sous le titre de Dry Run, le lieu de dépollution de DuPont à Parkersburg.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Mark Ruffalo, également producteur du film, tient le rôle principal de l'avocat Robert Bilott[4]. Ironiquement, Mark Ruffalo incarnait dans le film Foxcatcher (2014) le lutteur Dave Schultz qui a été assassiné en 1996 par John Eleuthère du Pont, héritier de la famille du Pont de Nemours liée à l'entreprise DuPont[3],[5].

En janvier 2019, Anne Hathaway, Tim Robbins, Bill Camp, Victor Garber, Mare Winningham, William Jackson Harper et Bill Pullman rejoignent la distribution[6].

Des comédiens non-professionnels ont été recrutés en Virginie-Occidentale. Certains personnalités réellement touchées par le scandale apparaissent dans le film, comme William « Bucky » Bailey, né avec des malformations dues aux agissements de DuPont[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Cincinnati dans l'Ohio[6],[7]. Le réalisateur Todd Haynes a voulu privilégier le tournage en décors réels et naturels, parfois même sur les véritables lieux concernés par l'affaire, comme à Cincinnati et en Virginie-Occidentale. Il explique notamment : « nous avons eu recours à une approche quasi-documentaire pour créer une unité entre les lieux de tournage, très contrastés, et souligner leur interdépendance »[3]. Plusieurs scènes sont donc tournées dans les véritables bureaux du cabinet d'avocats Taft Stettinius & Hollister, dans le quartier d'affaires de Cincinnati, comme le bureau de Tom Terp, la salle de conférence, l'accueil, la salle de repos et ou encore certains couloirs[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Critiques presse
Score cumulé
SiteNote
Allociné4.0 étoiles sur 5[8]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Télérama5.0 étoiles sur 5[9]
Le Nouvel Observateur 3 étoiles sur 5[10]

Le film reçoit des critiques globalement positives aux États-Unis. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 89 % d'opinions favorables pour 160 critiques et une note moyenne de 7,2910[11]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 72100 pour 35 critiques[12].

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 45[13].

Pour l'hebdomadaire Télérama le film est une grande réussite : « Un réquisitoire subtil et haletant[14] ». Pour Le Nouvel Observateur le film se situe « quelque part entre le polar et le drame social, ce film, réalisé par Todd Haynes, vient juste à point, au moment où Trump flingue toutes les normes environnementales mises en place par Obama. C’est d’autant plus passionnant que Mark Ruffalo, qui joue le rôle principal, est aussi le producteur du film[15]. »

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
11 136 084 $[1] [16] 8[16]
Drapeau de la France France 301 730 entrées[17] [a] 13

Monde Total mondial 23 108 017 $[1] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En raison de l'épidémie de Covid-19 et des mesures de confinement, les salles de cinéma sont fermées du 14 mars au 21 juin 2020. L'exploitation du film, interrompue durant cette période, a repris la semaine du 24 juin 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Dark Waters », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  2. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage Québec (consulté le ).
  3. a b c d et e Secrets de tournage - Allociné
  4. (en) Andreas Wiseman, « Mark Ruffalo To Star In Participant Media's Todd Haynes Pic About DuPont Pollution Scandal », sur Deadline.com, (consulté le ).
  5. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database.
  6. a et b (en) Andreas Wiseman, « Anne Hathaway, Tim Robbins, More Join Mark Ruffalo In Todd Haynes-Participant Drama About DuPont Pollution Scandal », sur Deadline Hollywood, (consulté le ).
  7. (en) « Shooting for film starring Mark Ruffalo, Anne Hathaway begins in Hamilton Monday », sur Local12.com, (consulté le ).
  8. « Dark Waters - critique presse », Allociné.fr.
  9. « Dark Waters », telerama.fr.
  10. « « Dark Waters », « Judy », « Une mère incroyable »… les films à voir (ou pas) cette semaine », nouvelobs.com.
  11. (en) « Dark Waters (2019) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le ).
  12. (en) « Dark Waters Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le ).
  13. AlloCine, « Dark Waters » (consulté le ).
  14. « Dark Waters de Todd Haynes - (2019) - Drame » (consulté le ).
  15. « Dark Waters, Judy, Une mère incroyable… les films à voir (ou pas) cette semaine », sur L'Obs (consulté le ).
  16. a et b (en) « Dark Waters - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  17. « Dark Waters », sur JP's Box-office (consulté le ).
  18. (en) Awards sur l’Internet Movie Database.
  19. « Autour des Nominations 2021 », sur Académie des César (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]