Dark Castle Entertainment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le jeu vidéo, voir Dark Castle.
Image illustrative de l'article Dark Castle Entertainment

Création 1999
Fondateurs Joel Silver
Robert Zemeckis
Siège social Los Angeles Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Silver PicturesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Cinéma
Société mère Silver Pictures

Dark Castle Entertainment est une division de Silver Pictures[1], une maison de production américaine affiliée à Warner Bros. jusqu'en 2013[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette division a été créée en 1999 par Joel Silver et Robert Zemeckis[3]. Dark Castle Entertainment tire son nom de William Castle, un réalisateur de films d'horreur des années 1950 et 1960[4]. Elle est installée à San José en Californie[5]. Lors de sa création, la société de production s'était donnée pour objectif de lancer un film d'horreur à budget réduit tous les ans vers la période d'Halloween [6].

En 2008, avec le film RocknRolla, la compagnie entreprend une autre phase de développement en produisant des films de genre autres que des films d'horreur. Une diversification également matérialisée en 2009 par les thrillers Whiteout et Ninja assassin [7].

Début 2009, Joel Silver signe un contrat de coproduction de quinze films avec les studios berlinois de Babelsberg. Il a été décidé que ces films sortiront sous le label Dark Castle Entertainment[8].

En 2012, Joel Silver quitte Warner Bros pour Universal Pictures. La société de distribution s'engage alors à sortir deux à trois films de Silver Pictures par an. Dark Castle Entertainment, toujours sous contrat de distribution avec Warner Bros, devait également passer chez Universal en 2013[9] mais est finalement mis en sommeil.

Filmographie[modifier | modifier le code]

- - -

Inspirations[modifier | modifier le code]

  • La Maison de l'horreur est le remake de La Nuit de tous les mystères de William Castle. Ce film de 1958 est considéré comme un classique du cinéma fantastique[26].
  • 13 fantômes est le remake du 13 fantômes réalisé par William Castle en 1960. À l'époque, les spectateurs du film, en se dotant de lunettes spéciales, pouvaient voir à l'écran des fantômes invisibles à l'œil nu[27].
  • La Maison de cire est le remake de L'Homme au masque de cire, un film réalisé en 1953 par le cinéaste hongrois André De Toth avec en vedette l'acteur Vincent Price dans le rôle d'un machiavélique conservateur de musée de cire[28].
  • Whiteout est l'adaptation du comic book Whiteout créé par Greg Rucka et Steve Lieber en 1998[29].
  • The Losers est l'adaptation du comic book The Losers créé par Andy Diggle et Jock en 2003[30].
  • Sans identité est l'adaptation du roman Hors de moi écrit par Didier Van Cauwelaert en 2003[31].
  • Du plomb dans la tête est l'adaptation de la bande dessinée Du plomb dans la tête créée par Alexis « Matz » Nolent et Colin Wilson en 2004[32].

Critiques[modifier | modifier le code]

Selon le magazine Ciné Live puis Studio Ciné Live :

  • La Maison de l'horreur (2 étoiles) [33] :

« Série B d'épouvante qui n'a pas à rougir de tirer efficacement sur les ficelles de la peur de train fantôme. »

  • 13 fantômes (1 étoile) [34] :

« Ghost-story répétitive et sans imagination, excessivement portée sur les effets spéciaux. »

  • Le Vaisseau de l'angoisse (2 étoiles) [35] :

« Conventionnel mais efficace, un film d'horreur qui a le pied marin et, évidemment, amputé. »

  • Gothika (2 étoiles) [36] :

« Mathieu Kassovitz a digéré ses classiques horrifiques [...]. L'impact visuel est redoutable. La paresse du scénario aussi. »

  • La Maison de cire (2 étoiles) [37] :

« Cette bougie-partie [...] fort bien menée par un cinéaste missionnaire du renouveau de la série B classe. »

  • Les Châtiments (1 étoile) [38] :

« Hilary Swank enquête entre foi et science, et a du mal à croire ce qu'elle voit. Nous aussi... »

  • RocknRolla (3 étoiles) [39] :

« La formule humour noir et polar [...] ne se renouvelle pas, mais dans ce registre, Guy Ritchie reste le cinéaste le plus doué. »

  • Whiteout (0 étoile) [40] :

« Il ne tire jamais profit de son désert blanc et s'avère infoutu d'insuffler la moindre tension dans les poursuites. »

  • Esther (4 étoiles) [41] :

« L'horreur a un nouveau visage, celui d'un charmant suppôt de Satan à couettes. »

  • Splice (2 étoiles) [42] :

« Un thriller sur la génétique. Inégal mais troublant. »

  • Sans identité (3 étoiles) [43] :

« Un thriller amnésique efficace, dont la résolution finale ne peut pas... s'oublier. »

  • Du plomb dans la tête (1 étoile) [44] :

« Du plomb dans la tête ? Le scénariste en manque certainement tant l'intrigue frise de ridicule. »

Box-office France[modifier | modifier le code]

Les chiffres des entrées sont arrondis au millième supérieur. Le nombre de copies est donné à la dizaine la plus proche.

Année Film Total entrées Entrées 1re semaine Copies Classification CNC
2000 La Maison de l'horreur . 305 000 185 000 300 - 12 ans
2002 13 fantômes . 256 000 148 000 290 - 12 ans
2003 Le Vaisseau de l'angoisse . 333 000 204 000 250 - 12 ans
2004 Gothika 1 479 000 463 000 410 - 12 ans
2005 La Maison de cire . 362 000 141 000 260 - 16 ans
2007 Les Châtiments . 189 000 100 000 200 Tous publics avec avertissement
2008 RocknRolla . .77 000 .54 000 180 Tous publics
2009 Whiteout . .75 000 .55 000 100 Tous publics
2009 Esther . 636 000 259 000 280 - 12 ans
2010 Ninja assassin . .53 000 .41 000 100 Tous publics avec avertissement
2010 Splice . 221 000 138 000 200 - 12 ans
2011 Sans Identité . 994 000 382 000 340 Tous publics
2013 Du plomb dans la tête . 131 000 .98 000 240 - 12 ans

Seul le film Gothika, réalisé par le français Mathieu Kassovitz, a rencontré un certain succès en France. Esther et Sans Identité ont reçu on bon accueil. Les autres films sont restés très confidentiels. Le film Whiteout du fait de son échec aux États-Unis, a souffert d'une sortie discrète en France.

Box-office États-Unis[modifier | modifier le code]

Les chiffres des budgets et recettes sont arrondis au million de dollars supérieur. Le nombre de copies est donné à la centaine la plus proche.

Année Film Budget en Mio$ Recette en Mio$ Copies Classification MPAA [45]
1999 La Maison de l'horreur 37 41 2 700 R
2001 13 fantômes 42 42 2 800 R
2002 Le Vaisseau de l'angoisse 20 30 2 800 R
2003 Gothika 40 60 2 400 R
2005 La Maison de cire 40 32 3 100 NC-17
2007 Les Châtiments 30[46] 25 2 600 R
2008 RocknRolla 18[47] .6 . 800 R
2009 Conspiracy 30 (estimation) [48] .1 . 400 PG-13
2009 Esther 20 (estimation) [49] 42 2 800 R
2009 Whiteout 35 10 2 700 R
2009 Ninja assassin 40 38 2 500 R
2010 The Losers 25 24 3 000 PG-13
2010 Splice 30 17 2 500 R
2011 Sans Identité 30 64 3 000 PG-13
2012 The Apparition 17 .5 . 800 PG-13
2013 Du Plomb dans la tête 55 10 2 400 R
2013 Getaway 18 11 2 100 PG-13

Les films Gothika, Esther et Sans Identité ont été rentables. Les films Conspiracy, Whiteout, Splice et The Apparition sont, quant à eux, des échecs commerciaux. Le film RocknRolla produit principalement pour le marché anglais n'a pas été beaucoup distribué aux États-Unis.

Récompenses [50][modifier | modifier le code]

  • La Maison de l'horreur :
  1. 2000 : Meilleur acteur de second rôle dans un film d’horreur pour Taye Diggs au festival des Super-productions de divertissement de Los Angeles.
  • Gothika :
  1. 2004 : Meilleur actrice dans un film d’action ou d’aventure pour Halle Berry au Prix du choix des adolescents.
  • La Maison de cire :
  1. 2006 : Pire actrice de second rôle pour Paris Hilton au festival des Razzie Award de Los Angeles.
  2. 2006 : Meilleur acteur dans un film d’action, d’aventure ou de suspense pour Chad Michael Murray au Prix du choix des adolescents.
  3. 2006 : Meilleur scène de cri dans un film pour Paris Hilton au Prix du choix des adolescents.
  4. 2006 : Meilleur film de suspense au Prix du choix des adolescents.
  • Retour à la maison de l'horreur :
  1. 2008 : Meilleur bande originale de vidéofilm au festival des Bobines d’or organisé par la Corporation américaine des éditeurs de musique de film.
  • RocknRolla :
  1. 2009 : Meilleur film britannique au festival des Empire Awards de Londres.
  • Splice :
  1. 2009 : Meilleur effets spéciaux au festival international du film de Catalogne de Sitges.
  • The Losers :
  1. 2010 : Meilleur acteur pour Idris Elba au Black Entertainment Television Awards de Los Angeles.

Associations[modifier | modifier le code]

Dark Castle Entertainment s'est associé avec divers maisons de production pour financer ses films. On peut citer :

  • Drapeau : États-Unis After Dark Films (Fondée en 2005) pour les films Transit, Dragon Eyes, Du plomb dans la tête et Piégés.
  • Drapeau : États-Unis Columbia Pictures (Fondée en 1915) pour les films 13 fantômes et Gothika.
  • Drapeau : France Gaumont (Fondée en 1895) pour le film Splice.
  • Drapeau : France Studio Canal (Fondée en 1992) pour les films RocknRolla, Esther, Whiteout, Sans Identité et 48 heures chrono.
  • Drapeau : Allemagne Studios de Babelsberg (Fondés en 1911) pour les films Ninja assassin et Sans identité.
  • Drapeau : Australie Village Roadshow Pictures (Fondée en 1978) pour les films Le Vaisseau de l'angoisse, La Maison de cire et Les Châtiments.
  • Drapeau : États-Unis Warner Bros. Pictures (Fondée en 1918) pour les films 13 fantômes, Le Vaisseau de l'angoisse, Gothika, La Maison de cire, Les Châtiments, RocknRolla, Esther, Whiteout et Ninja assassin.

Sources (liens externes)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dark Castle Entertainment » sur le site BusinessWeek.com
  2. Les films Dark Castle Entertainment sont distribués par Warner Bros. Pictures. Les DVD de ces films sont commercialisés par Warner Home Video.
  3. AlloCiné, fiche "Gothika > Secrets de tournage".
  4. BTTF, nouvelle n°1 du 20 janvier 1999.
  5. « Dark Castle Entertainment » sur le site Manta.com
  6. AlloCiné, fiche "Le Vaisseau de l'angoisse > Secrets de tournage".
  7. AlloCiné, fiche "RocknRolla > Secrets de tournage".
  8. Studio Ciné Live n°1 de février 2009.
  9. Studio Ciné Live n°40 d'août-septembre 2012.
  10. Sortie au Québec sous le titre La Maison de la colline hantée.
  11. Sortie au Québec sous le titre Le Vaisseau fantôme.
  12. Sortie au Québec sous le titre La Moisson.
  13. Priceminister, fiche "Retour à la maison de l'horreur". Sortie uniquement en Belgique francophone.
  14. Sortie au Québec sous le titre L'Enfer blanc.
  15. Sortie au Québec sous le titre L'Orpheline.
  16. Sortie au Québec sous le titre Nouvelle espèce.
  17. Amazon, fiche "Conspiracy".
  18. Sortie au Québec sous le titre Losers.
  19. Amazon, fiche "The Losers".
  20. Sortie au Québec sous le titre Hors de moi.
  21. Amazon, fiche "Transit".
  22. Amazon, fiche "Dragon Eye".
  23. Amazon, fiche "Piégés".
  24. Sortie au Québec sous le titre Le Collectionneur.
  25. Amazon, fiche "Getaway".
  26. AlloCiné, fiche "La Maison de l'horreur > Secrets de tournage".
  27. AlloCiné, fiche "13 fantômes > Secrets de tournage".
  28. AlloCiné, fiche "La Maison de cire > Secrets de tournage".
  29. AlloCiné, fiche "Whiteout > Secrets de tournage".
  30. AlloCiné, fiche "The Losers > Secrets de tournage".
  31. AlloCiné, fiche "Sans Identité > Secrets de tournage".
  32. AlloCiné, fiche "Du plomb dans la tête > Secrets de tournage".
  33. Ciné Live n°32 de février 2000.
  34. Ciné Live n°53 de janvier 2002.
  35. Ciné Live n°64 de janvier 2003.
  36. Ciné Live n°75 de janvier 2004.
  37. Ciné Live n°91 de juin 2005.
  38. Ciné Live n°112 de mai 2007.
  39. Ciné Live n°129 de décembre 2008.
  40. Studio Ciné Live n°9 de novembre 2009.
  41. Studio Ciné Live n°11 de janvier 2010.
  42. Studio Ciné Live n°17 de juillet 2010.
  43. Studio Ciné Live n°24 de mars 2011.
  44. Studio Ciné Live n°47 de mars 2013.
  45. MPAA, guide de la classification. PG-13 : accompagnement parental recommandé, film déconseillé aux moins de 13 ans. R : les moins de dix-sept ans doivent être accompagnés d'un adulte.
  46. Mad Movies, fiche "Les Châtiments".
  47. Screenrush, fiche "RocknRolla".
  48. Le budget du film n'a pas été communiqué. Cependant, on peut estimer qu'il est assez conséquent. En effet, il y a plusieurs acteurs populaires au générique. De plus, on peut voir de nombreuses cascades. Sachant que Dark Castle Entertainment produit ses films avec un budget allant de 18 à 42 Mio$, on peut donc dire que le budget de Conspiracy se situe dans la partie haute de la fourchette.
  49. Le budget du film n'a pas été communiqué. Cependant, on peut estimer qu'il est assez modeste. En effet, il n'y a pas d'acteurs populaires au générique. De plus, il semble y avoir très peu d'effets spéciaux numériques. Sachant que Dark Castle Entertainment produit ses films avec un budget allant de 18 à 42 Mio$, on peut donc dire que le budget d'Esther se situe dans la partie basse de la fourchette.
  50. IMDB, fiches des films indiqués.