Daria Hovora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Daria Hovora est une pianiste française née le et morte le au Mans[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Daria Hovora a étudié au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, et y obtient les 1ers Prix première nommée de Piano et de Musique de chambre professionnelle (classe de Joseph Calvet). Elle se perfectionne ensuite auprès de György Sebök, Georges Solchany et Menahem Pressler[2].

Elle se lance alors dans une carrière de chambriste, jouant dans le monde entier avec notamment Mischa Maïsky, Pierre Amoyal, Ivry Gitlis, Régis Pasquier, Jean-Jacques Kantorow, Augustin Dumay, Gérard Jarry, Gérard Caussé, Bruno Pasquier, Frédéric Lodéon (dont elle a été la compagne), Sonia Wieder-Atherton, Michel Arrignon ou Michel Portal[3].

Daria Hovora a créé des œuvres d’Olivier Greif et Edison Denisov.

Elle a été professeur de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris[4].

Sa discographie comprend notamment des mélodies françaises, les sonates pour violoncelle et piano de Camille Saint-Saëns, la sonate Arpeggione et des lieder de Schubert, un enregistrement avec Sonia Wieder-Atherton consacré à des chants juifs ainsi qu'un récital Cellissimo avec Mischa Maisky.

Prix[modifier | modifier le code]

Discographie[5][modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]