Darezhan Omirbaev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Darezhan Omirbaev
Description de cette image, également commentée ci-après

Darezhan Omirbaev en 2011

Naissance (58 ans)
Akkol
Nationalité Drapeau du Kazakhstan Kazakh
Profession Réalisateur
Films notables Kairat
Kardiogramma
Tueur à gages

Darezhan Omirbaev est un réalisateur, scénariste et acteur kazakh né le à Akkol dans l'oblys d'Aqmola.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est un mathématicien de formation[1]. Devenu acteur, scénariste et réalisateur, par passion, il se fait remarquer dans les années 1990 par quelques films, consacrés à des souvenirs d'enfance ou à la mutation post-soviétique de son pays (Kairat en 1992, Kardiogramma en 1995, Le Tueur en 1998)[1]. Ces films sont mis en avant par des jury de différents festivals, dont le Festival international du film de Locarno et le Festival des trois continents en 1992, et en 1998 le Festival de Cannes où il est récompensé du Prix Un certain regard et le Festival international du film de Karlovy Vary.

En 2007, son film Chouga est une relecture du roman de Léon Tolstoï, Anna Karenine, transposé dans le Kazakhstan d'aujourd'hui. Dans un traitement épuré, la fresque romantique sur la vanité de la noblesse russe se transforme ainsi en une description de la nouvelle bourgeoisie kazakh[1]. En 2012, son nouveau film, L’Étudiant, transposition cette fois de Crime et châtiment, est de nouveau présenté au Festival de Cannes, dans la compétition Un certain regard[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Victoires[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Mandelbaum 2010, Le Monde.
  2. Rédaction 2013, Le Monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

  • Olivier Séguret, « Engageant "Tueur à gages". Rigoureux, superbe et politique : le nouveau film du prometteur Omirbaev », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Jacques Mandelbaum, « "Chouga" : la nouvelle Karénine », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction, « Festival de Cannes 2012 : la Sélection officielle », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  • Julien Gester, « "L’Étudiant" : crime et Kazakhstan », Libération,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]