Dans les forêts de Sibérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'essai. Pour le film, voir Dans les forêts de Sibérie (film).
Dans les forêts de Sibérie
Image illustrative de l'article Dans les forêts de Sibérie
Le lac Baïkal près de l'Angara

Auteur Sylvain Tesson
Pays Drapeau de la France France
Genre Récit autobiographique
Éditeur Gallimard
Collection Blanche
Date de parution
Nombre de pages 266
ISBN 978-2070129256

Dans les forêts de Sibérie est un récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le et ayant reçu le prix Médicis essai la même année.

Le livre est le carnet d'ermitage de l'auteur, qui a vécu six mois en Sibérie, de février à , dans une cabane sur la côte nord-ouest du lac Baïkal, près de la réserve naturelle de Baïkal-Léna, à 120 km du village le plus proche, sans route, vivant de pêche, de bûcheronnage, de marches, de lecture et de vodka.

Résumé[modifier | modifier le code]

Sur ce territoire parsemé de cabanes forestières et météorologiques, l'auteur a pour motivation de ne pas nuire à la planète. Le printemps commence fin avril et les eaux se libèrent mi-mai. Un couple d'amis russes lui donne deux chiots. Mi-juin, sa compagne restée en France lui annonce qu'elle le quitte.

Sylvain Tesson livre le fruit de ses lectures et de ses réflexions, citant les auteurs littéraires qu'il lit et décrivant la flore et la faune qui l'entourent. Il parcourt certains jours plusieurs kilomètres autour de sa cabane, tantôt à pied, tantôt en patin à glace ou en kayak, ce qui donne lieu à des pages descriptives précises et évocatrices de cette région de la Sibérie.

L'auteur passe parfois quelques séjours à un ou deux jours de distance chez ses amis russes forestiers qui aussi viennent parfois brièvement lui rendre visite. Les discussions sur l'amour de la Sibérie, de la nature et de l'immensité du destin humain ont lieu au cours d'inspections de la forêt ou de repas amicaux. Ses amis sont informés par la radio des événements du monde. Ils sont par exemple inquiets par la montée de l'Islam en France. Quand il quitte cette vie robinsone, Sylvain Tesson laisse ses chiens et se promet de revenir.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Après avoir concouru pour le prix Renaudot contre Limonov d'Emmanuel Carrère[1], le livre a reçu le prix Médicis essai le .

Par ailleurs, ce récit est également rattaché à la réalisation d'un documentaire télévisé de 52 minutes coréalisé avec Florence Tran et diffusé sur France 5.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le livre a fait l'objet d'une adaptation libre au cinéma dans un film homonyme réalisé par Safy Nebbou en 2016 avec Raphaël Personnaz et Evgueni Sidikhine dans les rôles principaux[2].

Éditions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]