Dans la chaleur de la nuit (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dans la chaleur de la nuit.
Dans la chaleur de la nuit
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Titre original In The Heat Of The Night
Réalisation Norman Jewison
Scénario Stirling Silliphant
Acteurs principaux
Sociétés de production Walter Mirisch
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film policier
Durée 109 minutes
Sortie 1967

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dans la chaleur de la nuit (In the Heat of the Night) est un film américain réalisé par Norman Jewison, sorti en 1967 et sacré Oscar du meilleur film 1968.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Virgil Tibbs est un officier de police noir, du nord des États-Unis. En visite dans une petite ville du sud où la plupart des habitants sont fortement racistes, il se retrouve impliqué dans une enquête sur un meurtre.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans le Mississippi des champs de coton, dans une petite bourgade sordide, Sparta, un crime vient d'être commis : un industriel sur le point de monter une usine est retrouvé mort dans la rue, assassiné. Un voyageur inconnu assis dans le hall de la gare est arrêté par l'adjoint du shérif, il est aussitôt accusé du meurtre : il est noir et a beaucoup d'argent sur lui. Après vérification de son identité, il s'avère que cet homme venu de Philadelphie est Virgil Tibbs, un officier de police de cette ville. Il est alors relâché sans un mot d'excuse. Son supérieur lui ordonne alors de rester à Sparta et de collaborer avec le shérif Gillespie pour retrouver le meurtrier, demande appuyée par la veuve de la victime qui n'a pas confiance dans la police locale. Mais débusquer l'assassin se révèle une tâche difficile, de fausse piste en fausse piste. Si le chef de la police a des préjugés contre ce Noir qui prétend lui donner des leçons, Tibbs n'en est pas exempt : pour lui l'ignoble planteur raciste ne peut être que le commanditaire de l'assassinat. La vérité, comme les protagonistes, va se révéler bien plus complexe et moins manichéenne.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Au moment de la sortie du film, il y avait des problèmes liés au racisme à Chicago. Le film s'inscrit plus généralement dans la lutte pour les droits civiques.

Le film se caractérise par une grande authenticité du langage, en particulier le ton méprisant et les termes injurieux qu'emploient les Blancs à l'égard des Noirs (dans la version originale en langue anglaise).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

"Appelez-moi Monsieur Tibbs !" a été classé 16e par l'American Film Institute dans son Top 100 des répliques du cinéma américain. Cette réplique sera aussi le titre de la suite du film.

Lien externe[modifier | modifier le code]