Danny García

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un boxeur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un boxeur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Danny García
Fiche d’identité
Nom complet Danny Oscar García
Surnom Swift
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance (29 ans)
Lieu de naissance Philadelphie, Pennsylvanie
Taille 1,75 m (5 9)
Catégorie Poids super-légers et poids welters
Palmarès
  Professionnel
Combats 34
Victoires 33
Victoires par KO 19
Défaites 1
Titres professionnels Champion du monde poids welters (2016-2017)

Champion du monde poids super-légers WBC et WBA (2012-2015)
Dernière mise à jour : 4 mars 2017

Danny García est un boxeur américain né le à Philadelphie en Pennsylvanie.

Carrière[modifier | modifier le code]

Passé professionnel en 2007, il bat successivement Nate Campbell et Kendall Holt en 2011 puis devient champion du monde des super-légers WBC le 24 mars 2012 après sa victoire aux points contre Erik Morales[1]. Danny Garcia affronte ensuite Amir Khan le 14 juillet 2012 pour un combat de réunification des titres WBA & WBC à Las Vegas et l'emporte par arrêt de l'arbitre au 4e round[2]. Le 12 octobre 2012, il gagne son combat revanche contre Morales par KO à la 4e reprise à Brooklyn puis bat aux points Zab Judah le 27 avril 2013, Lucas Matthysse le 14 septembre 2013 et Mauricio Herrera le 15 mars 2014.

Danny García enchaîne par 3 nouvelles victoires (mais sans titre en jeu) contre Rod Salka, Lamont Peterson et Paul Malignaggi et laisse ses ceintures WBC et WBA vacantes respectivement en juin et septembre 2015. Le 23 janvier 2016, il remporte le titre WBC vacant des poids welters en dominant aux points Robert Guerrero mais le perd le 4 mars 2017 lors d'un combat de réunification contre Keith Thurman, champion WBA.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]