Danielle Licari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Licari.
Ne doit pas être confondu avec Daniele Vicari.
Danielle Licari
Description de l'image Danielle Licari.jpg.
Informations générales
Naissance (82 ans)
Boulogne-sur-Mer
Activité principale chanteuse, choriste
Genre musical chanson française
Années actives années 1960-1980
Labels Barclay
Site officiel daniellelicari.com

Danielle Licari est une chanteuse française née le à Boulogne-sur-Mer. Parallèlement à une carrière en solo qui lui valut une certaine notoriété dans les années 1970, elle doubla pour le chant plusieurs personnages ou actrices telle Catherine Deneuve dans Les Parapluies de Cherbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Danielle Licari a avant tout travaillé comme choriste de studio, accompagnant de nombreux chanteurs (sans être créditée sur les pochettes la plupart du temps) tel Léo Ferré[1].

Soprano, elle reprend en solo plusieurs mélodies classiques célèbres, la plupart du temps sans paroles ou sur des onomatopées, à la manière du scat. Elle reprend notamment la célèbre illustration du thème de Il était une fois dans l'Ouest, composé et accompagné par Ennio Morricone, et initialement interprété par Edda Dell'Orso. Mais son plus grand succès reste le Concerto pour une voix, composé et accompagné par Saint-Preux dans le style néo-baroque, œuvre retenue par France Info dans Ces chansons qui font l'histoire[2].

Elle collabore avec de nombreux orchestres tel celui de Paul Mauriat dans le morceau Paris Ballade[3], ou accompagne sur des mélodies le saxophoniste d'ambiance Fausto Papetti.

En 1980, elle chante en duo avec Charles Aznavour Mon émouvant amour[4] et donne des concerts au Québec avec le compositeur Claude Léveillée[5].

Au cinéma, elle double notamment Catherine Deneuve pour le chant dans le film Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy sur la musique de Michel Legrand[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Heidi : chanson du générique[8]
  • 1980 : Pinocchio : chanson du générique[9]
  • 1981 : Pierrot et Boutitou : chanson du générique

Discographie[modifier | modifier le code]

Participations vocales[modifier | modifier le code]

Albums solo[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Mélodies pour une voix (Barclay)
  • 1970 : Leçon de choses en chansons (Barclay)
  • 1971 : On est bien la-la (Barclay)
  • 1972 : Une vie (Barclay)
  • 1973 : Classics pour une voix (Barclay)
  • 1974 : Musiques de films - Movie Themes (Barclay)
  • 1974 : Badinerie (Barclay) - réédition CD au Québec seulement
  • 1975 : Le Marché persan (Barclay)
  • 1975 : Danielle Licari Live in Japan (Barclay) - enregistrements de ses deux tournées de 1972 et 1974 parus en 1975
  • 1976 : Rhapsodie pour deux voix (Barclay)
  • 1977 : Sagittarius (Barclay)
  • 1978 : Danielle Licari - Rappel (Barclay)
  • 1980 : Élisabeth Serenade (Amo Records)
  • 1981 : Danielle Licari chante Ennio Morricone - Chi Mai (Phonogram)
  • 1984 : Lonely Shepherd (Disques Star) - au Québec seulement
  • 1984 : Lonely Shepherd (Ganesh)
  • 1995 : Danielle Licari chante les plus grands (Disques Quality) - au Québec seulement

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Concerto pour une voix (Barclay)
  • 1981 : Double Compilation - Concerto pour une voix (Pro-Culture) - au Québec seulement
  • 1993 : Master Série (PolyGram)
  • 1994 : Best of Best (RCA-Victor) - au Japon seulement
  • 1999 : Concerto pour une voix - Compilation CD 20 titres (RCA-Victor) - au Japon seulement
  • 2004 : The Greatest Hits (Universal) - en Corée du Sud seulement
  • 2009 : Best - Collection Colezo (RCA-Victor) - au Japon seulement
  • 2015 : Danielle Licari (Marianne Mélodie)

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Danielle Licari aurait envoyé[réf. nécessaire] cinq chansons au comité de sélection interne pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson 1972, dont Au cœur d'une chanson. Aucune ne fut retenue et c'est Betty Mars avec Comé-comédie qui représenta la France.
  • Yves Simon a raconté comment Jacques Dutronc avait finalement choisi « la flûte enchantée de Roger Bourdin » et non pas « les vocalises de Danielle Licari » pour « meubler » sa chanson Il est cinq heures, Paris s'éveille[10].
  • Le Concerto pour une voix de Saint-Preux fut un énorme succès lors de sa sortie en 1969 (15 millions de ventes toutes formes confondues)[11]. Danielle Licari le reprit sur l'album Concerto pour une voix (Barclay) en 1972. En revanche, lors de la ressortie de l'album en 1995, elle a été remplacée par la soprano Laurence Janot[12].
  • Danielle Licari a également enregistré pour Saint-Preux Concerto pour elle (1979) et Le Chant des étoiles (1983).
  • Wyclef Jean a utilisé dans Apocalypse (1997) un échantillon du Concerto pour une voix.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]