Danielle Cohen-Levinas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohen et Levinas.
Danielle Cohen-Levinas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et Université Paris-Sorbonne et Panthéon-Sorbonne
Activités
Conjoint

Danielle Cohen-Levinas, née le à Paris, est une philosophe et musicologue française également spécialiste de philosophie juive.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pianiste de formation et ancienne élève diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Danielle Cohen-Levinas a suivi un double cursus, de philosophie et de musicologie, à l'Université Paris Sorbonne-Paris IV[1] et à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Elle entre à Radio France en 1982 (France Musique et France Culture) où elle fait une carrière de productrice jusqu'en 2005.

Danielle Cohen-Levinas soutient une thèse (1992) et une habilitation à diriger des recherches en philosophie (1994) à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Elle est appelée à l'IRCAM dirigé alors par Pierre Boulez et nommée Rédactrice en chef de la revue Inharmoniques puis Les Cahiers de l'Ircam entre 1989 et 1993.

Nommée pensionnaire à la Villa Medicis à Rome en 1992[2], elle rentre au CNRS en 1993 au "Laboratoire des Arts du spectacle" puis au "Laboratoire d'esthétique" de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne où elle enseigne comme Professeure associée, et y reste jusqu'en 1998. Elle est directrice de programme au Collège international de philosophie entre 1996 et 2002.

Nommée Professeure d'Esthétique musicale et de Philosophie de la musique à l'Université Paris Sorbonne-Paris en 1998, Danielle Cohen-Levinas fonde dès 1998 le "Centre d'esthétique, musique et philosophie contemporaine". En 2008, elle fonde et dirige le "Collège des études juives et de philosophie contemporaine"[3], qu'elle baptise Centre Emmanuel Levinas (EA 3552) en 2012. Elle est chercheur-associé aux Archives Husserl de Paris de l' École Normale Supérieure de la rue d'Ulm (ENS-CNRS)[4] depuis 2008 où elle travaille plus particulièrement sur l'oeuvre d'Emmanuel Levinas ainsi que sur son rayonnement au sein de la recherche internationale. C'est dans le cadre du "Collège des études juives et de philosophie contemporaine" qu'elle a pris l'initiative en décembre 2016, en collaboration avec Perrine Simon-Nahum, d'assurer le renouveau du "Colloque des Intellectuels juifs de langue française" (NCIJLF).

Parallèlement à ses recherches en esthétique et philosophie de la musique, en philosophie contemporaine et en post-phénoménologie française, Danielle Cohen-Levinas déploie un travail en philosophie juive[4], autour notamment du moment judéo-allemand (H. Cohen, F. Rosenzweig, G. Scholem, L. Strauss...) et de l'École de Francfort (Adorno, Benjamin, Bloch...), ainsi qu'autour du renouveau des études bibliques et talmudiques en Europe d'un point de vue philosophique.

Depuis 2007, elle est conseillère éditoriale aux Éditions Hermann et directrice de la collection de philosophie « Le Bel Aujourd'hui » qu’elle a fondée la même année. En 2010, elle a créé aux Éditions Hermann une collection destinée à accueillir des ouvrages collectifs : la « collection Rue de la Sorbonne » et, en 2011, une collection consacrée à la pensée et aux études juives, « Panim el Panim »[1]. Elle est présidente des Cahiers Maurice Blanchot qu'elle a co-fondé avec Monique Antelme et Mike Holland en 2010.

Danielle Cohen-Levinas est la femme du compositeur et pianiste Michaël Levinas.

Publications principales[modifier | modifier le code]

Philosophie, musique[modifier | modifier le code]

  • La voix au-delà du chant, une fenêtre aux ombres, édition augmentée, Paris, Vrin, 2006 (1re édition Michel de Maule, 1987)
  • Le présent de l’opéra au XXe siècle : chemins vers les nouvelles utopies, Paris, Kimé, 2001 (1re édition Art éd., 1994)
  • Passage d’un seuil : thème et variations sur l’œuvre de Jean-Marc Bustamante, Éditions Musée de Eindhoven, 1994.
  • Des notations musicales : frontières et singularités, Paris, L’Harmattan, 1996.
  • La création après la musique contemporaine, Paris, L’Harmattan 1998.
  • Causeries sur la musique, Paris, L’Harmattan, 1998.
  • Le Style et l’Idée d’Arnold Schoenberg, nouvelle édition établie et préfacée par Danielle Cohen-Levinas, première édition française, 1977, Paris, Buchet/Chastel ; dernière édition, Paris, Buchet/Chastel, 2002, précédé d’une étude Prolégomènes au style et à l’idée musicale.
  • Emmanuel Levinas : pour une philosophie de l’hétéronomie (dir.), Paris, Bayard, 2006
  • Levinas et les théologies (codir. Shmuel Trigano), Paris, In Press, 2007
  • Les territoires de la pensée (codir. Bruno Clément), Paris, PUF, 2007
  • Temps historique, temps messianique, revue Lignes, octobre 2008.
  • L’impatience des langues, coécrit avec Gérard Bensussan, Éditions Hermann, 2010.
  • Emmanuel Levinas et le souci de l'art (dir.), Manucius, Paris, 2010.
  • Le siècle de Schoenberg (dir.), Paris, Hermann, 2010.
  • Lire Totalité et Infini, Études et interprétations, Paris, Hermann, 2011.
  • Europe, numéro sur Emmanuel Levinas, Paris, 2011.
  • Levinas / Derrida : lire ensemble, coédité Marc Crépon, Paris, Hermann, 2015.
  • Figures du dehors, autour de Jean-Luc Nancy, (codir. Gisèle Berkman), ed. Cécile Defaut,
  • L'énigme de l'humain, Politique et meta-politique chez Emmanuel Levinas (entretiens avec Miguel Abensour), Paris, Hermann, 2012.
  • Europe, numéro sur Walter Benjamin, Paris, 2013.
  • L'Opéra et son double, Paris, Vrin, 2013.
  • La philosophie de Schelling. Le temps du système, le système des temps (dir. Revue Germanique Internationale), Paris, Éd. du CNRS, 2013.
  • Vers une analytique de l'esprit chez Emmanuel Levinas, suivi du texte d'Emmanuel Levinas, La compréhension de la spiritualité dans les cultures française et allemande, Paris, Payot/Rivage, 2014.
  • Poesia e transcendenza - Levinas di fronte a Celan, précédé du texte d'Emmanuel Levinas, Paul Celan, dall'essere all' altro (version française, Paul Celan, de l'être à l'autre, Fata Morgana, 2002), traduit en italien par Giuseppe Pintus, Rome, Schibboleth, 2014.
  • Partilha da literatura (Partage de la littérature), traduit en portugais par Piero Eyben et Alberto Pucheu, Brasilia, Horizonte, 2014.
  • Appels de Jacques Derrida, précédé d'un texte de Jacques Derrida, "Justices" (ed. Danielle Cohen-Levinas et Ginette Michaud), Paris, Hermann, 2014.
  • Levinas-Derrida. Lire ensemble (ed. Danielle Cohen-Levinas et Marc Crépon), Paris, Hermann, 2014.
  • Inventions à deux voix. Entretiens avec Jean-Luc Nancy, Paris, Le Felin, 2015.
  • Relire Totalité et Infini d'Emmanuel Levinas, (ed. Danielle Cohen-Levinas et Alexander Schnell), Paris, Vrin, 2015, coll. "Problèmes et Controverses".
  • Mystique et philosophie dans les trois monothéismes (ed. Danielle Cohen-Levinas, Géraldine Roux et Meryem Sebti), Paris, Hermann, 2015.
  • Une percée de l'humain, suivi du texte d'Emmanuel Levinas, Être juif, et d'une lettre inédite à Maurice Blanchot, Paris, Payot/Rivages poche, 2015.
  • Le devenir-juif du poème. Double envoi : Celan et Derrida, Montréal, Presses Universitaires de Montréal, 2015.
  • Revue Europe, numéro sur Paul Celan (ed.Danielle Cohen-Levinas), Paris, 2016.
  • L'antijudaïsme à l'épreuve de la philosophie et de la théologie (ed. Danielle Cohen-Levinas et Antoine Guggenheim), collection "Le genre humain", Paris, Le Seuil, 2016.
  • Leo Strauss, judaïsme et philosophie ( ed. Danielle Cohen-Levinas, Marc de Launay et Gérald Sfez), Paris, ed. Beauchesne, 2016.
  • Relire Autrement qu'être ou au-delà de l'essence d'Emmanuel Levinas (ed. Danielle Cohen-Levinas et Alexander Schnell), Paris, Librairie Vrin, 2016.
  • La Phénoménologie de l'Esprit de Hegel aujourd'hui (ed.), Revue Germanique Internationale, Paris, ed. CNRS, 2016.
  • Perspectives néokantiennes (ed. Danielle Cohen-Levinas, Juan Manuel Garrido et Marc de Launay), Paris, ed. Hermann, 2017.

Poésie et prose littéraire[modifier | modifier le code]

  • Un bruit dans le bruit, Paris, Mercure de France, 2004
  • Le soleil est grammatical, Paris, Mercure de France, 2004
  • La tristesse du Roi, Paris, Mercure de France, 2004
  • Le pain des épices, coécrit avec Ginette Michaud, Montréal, 2010.
  • Qui est comme Dieu, Paris, Belin, 2012 (poèmes).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Danielle Cohen-Levinas - Hermann Éditeurs », sur www.editions-hermann.fr (consulté le 12 février 2017)
  2. http://www.villamedici.it/fr/resident/499/cohen-levinas/?of=36&t=historien-de-l-art
  3. « Danielle Cohen-Levinas », France Culture,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Cohen-Levinas Danielle - Pays Germanique - UMR 8547 », sur www.umr8547.ens.fr (consulté le 12 février 2017)