Danielle Bonel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Danielle Bonel
Description de l'image Danielle Bonel.jpg.
Nom de naissance Mauricette Castaing
Naissance
à Arcachon (Gironde)
Décès (à 92 ans)
Nègrepelisse (Tarn-et-Garonne)
Nationalité Drapeau de France Française
Profession
Activité principale
Secrétaire d'Édith Piaf
Conjoint
Marcel Bonel

Danielle Vigneau, épouse Bonel, de son vrai nom Mauricette Castaing, née le à Arcachon[1] et morte le à Nègrepelisse (Tarn-et-Garonne)[2], est une actrice française.

Elle est notamment connue pour avoir été de 1937 à 1963, la secrétaire et confidente de la chanteuse Édith Piaf, qui est morte dans ses bras[1],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Danielle Bonel commence une carrière d'actrice à l'âge de quatre ans, où elle joue sous le nom de « Danielle Vigneau », dans les films muets Le Loup-garou de Pierre Bressol et Jacques Roullet, et Violettes impériales d'Henry Roussel[1],[3].

À l'âge de huit ans, elle devient danseuse dans le cabaret parisien le Moulin rouge, avant de s'orienter vers la danse classique[2].

À partir de 1937, elle exerce le métier de danseuse dans le cabaret de l'ABC, c'est à cette époque qu'elle rencontre Édith Piaf. Les deux femmes deviennent inséparables, Danielle Bonel sera la secrétaire personnelle et la confidente de « la Môme » durant 26 ans. Leur collaboration prit fin au décès de la chanteuse le à Grasse. Édith Piaf mourra dans ses bras et selon son entourage, c'est Danielle Bonel « qui lui a fermé les yeux »[1],[3].

Le 9 octobre 1951, Danielle Bonel s'était mariée avec Marcel Bonel, l'accordéoniste d'Édith Piaf ; Piaf qui fut témoin du mariage[1],[3].

Après la mort de la chanteuse, elle et son mari s'installent définitivement à Saint-Antonin-Noble-Val, là où Danielle Bonel avait acheté et aménagé une maison intitulée La Pélagie, pour qu'Édith Piaf vienne s'y reposer[1]. Cette dernière est morte avant, elle n'y est donc jamais venue, et la propriété a été transformée en petit musée consacré à la chanteuse[2]. En 1993, ils sortent le livre Édith Piaf, le Temps d'une vie qui retrace la vie de la chanteuse, livre réédité en 2007.

Son mari meurt le 10 mai 2002, et Danielle Bonel a fait don à la Bibliothèque nationale de France de toutes les affaires d'Édith Piaf, qu'elle avait gardées[1]. Ensuite, elle est nommée présidente d'honneur, de l'association Loisirs et Culture de la ville de Canals (Tarn-et-Garonne)[2].

En 2007, le film d'Olivier Dahan La Môme sort au cinéma, le rôle de Danielle Bonel est joué par l'actrice française Élisabeth Commelin. L'ancienne confidente d'Édith Piaf déclare : « pour moi, dans le film c'est pas elle, je ne la reconnais pas. C'est du drame exagéré. Pas la véritable histoire de sa vie, qui a été beaucoup plus belle que le film ne le dit. »[1].

Danielle Bonel meurt le à l'âge de 92 ans, dans le département de Tarn-et-Garonne à Nègrepelisse, des suites d'une longue maladie. Ses obsèques ont lieu quatre jours plus tard à Saint-Antonin-Noble-Val en Tarn-et-Garonne[1],[3].

Filmographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]