Danielle Auroi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Danielle Auroi
Image illustrative de l'article Danielle Auroi
Fonctions
Députée de la 3e circonscription du Puy-de-Dôme
En fonction depuis le
(4 ans 9 mois et 4 jours)
Groupe politique Groupe écologiste
Prédécesseur Louis Giscard d'Estaing
Députée européenne

(4 ans 11 mois et 29 jours)
Élection 13 juin 1999
Législature 5e
Groupe politique Verts/ALE
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Clermont-Ferrand (France)
Nationalité Française
Parti politique Les Verts (1988-2010)
EELV (depuis 2010)

Danielle Auroi, née le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est une femme politique française, membre d'Europe Écologie Les Verts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Danielle Auroi commence d'abord à militer avant 1968 à l'UNEF puis au PSU. Elle se consacre par la suite au syndicalisme enseignant et continue dans le militantisme associatif (pacifiste, anti-nucléaire, féministe et tiers-mondiste).

Elle adhère aux Verts en 1988. Depuis 1989, elle est réélue pour siéger au conseil municipal de Clermont-Ferrand, dont elle est la 17e vice-présidente chargée du développement durable à Clermont Communauté depuis 2008. Elle est élue députée au Parlement européen lors des européennes de 1999. Elle y siège pendant cinq ans et se consacre aux sujets liés à l'agriculture.

En janvier 2004, elle est élue au collège exécutif des Verts où elle est chargée de la délégation à l'Europe.

Elle préside l'ATMO-Auvergne (surveillance de la qualité de l'air) ainsi que l'ADUHME (Agence locale de maîtrise de l'énergie et des énergies renouvelables).

Elle assure la vice-présidence du réseau de villes européennes engagées dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables (Énergies-cités).

Lors des régionales de 2010 en Auvergne, elle figure en 21e position sur la liste Europe Écologie pilotée par Agnès Mollon dans le Puy-de-Dôme[1].

Elle se présente lors des élections législatives de 2012 dans la 3e circonscription du Puy-de-Dôme. Au premier tour, elle arrive en deuxième position derrière le député sortant Louis Giscard d'Estaing et l'emporte au second tour.

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[2]
  • 1989-1999 : adjointe au maire de Clermont-Ferrand chargée des associations et de l'environnement
  • 1992-1995 : conseillère régionale d'Auvergne
  • 1998-1999 : conseillère régionale d'Auvergne
  • 1995-2014 : conseillère municipale de Clermont-Ferrand
  • 2008-2012 : vice-présidente de Clermont Communauté
Mandats parlementaires
Autres fonctions
  • Vice-présidente d'Énergies-cités
  • 1999-2014 : Présidente d'ATMO Auvergne
  • 1996-2014 : Présidente de l'ADUHME
  • 1996-2015 : Présidente de FLAME, la Fédération des agences locales de maîtrise de l'énergie et du climat
  • Depuis 2015 : Présidente d'honneur de FLAME

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur regions-europe-ecologie.fr.
  2. « Biographie de Danielle Auroi », sur Danielle Auroi (consulté le 24 août 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]