Daniella Rush

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniella Rush
Description de cette image, également commentée ci-après
Daniella Rush en 2000
Alias
Daniela Rush
Danielle Minx
Naissance (45 ans)
Sušice, Tchécoslovaquie
Nationalité Drapeau de la Tchéquie tchèque
Profession
Distinctions
Carrière
Années d’activité 1998-2002

Daniella Rush, née le à Sušice, est une ancienne actrice pornographique tchèque et médecin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir travaillé dans des clubs en Europe de l'Est, Daniella Rush, qui a fait des études de médecine[1], commence une carrière dans le X après avoir rencontré Christophe Clark sur le stand d'un salon érotique à Budapest. Elle s'est fait connaître pour son corps svelte, énergique et naturel (sans piercings, tatouages ou implants mammaires). Elle est apparue avec les actrices tchèques Lea De Mae, Silvia Saint et Monica Sweetheart (les 4 filles ensemble étaient connues sous le nom de "Dream Team") dans le film The Academy réalisé par Frank Thring. Au début des années 2000, elle a fait partie de la vague d'actrices d'Europe de l'Est qui ont profondément modifié le monde de la pornographie américain

Elle a beaucoup travaillé aux États-Unis chez Anabolic, Elegant Angel et en Europe chez Private, Marc Dorcel ou pour des productions allemandes. Elle est réputée pour ses scènes de double pénétration anale (Double anal club 5 (2003), 2 cocks in the same hole (2000)), de fist anal (Schlampen Mit Der Faust Gefickt de Harry S. Morgan, 1999) et d'ondinisme (Die Sperma Klinik, 1999). Elle a également tourné des scènes lesbiennes comme dans Chasin' Pink 6 en 2002.

Sa carrière cinématographique prend fin en juin 2002 à la suite d'un grave accident de la route survenu en République Tchèque. Elle est blessée à la colonne vertébrale et survit paraplégique. Elle est contrainte de suivre une lourde rééducation durant un an. Malgré tous les soins, elle est condamnée à utiliser un fauteuil roulant à vie[1]. Elle reprend ses études de médecine qu'elle avait abandonnées pour une carrière dans le X et sort diplômée en 2005. Depuis, elle travaille dans un hôpital de Prague. Elle est mariée et a deux enfants.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses

Nominations

  • 2000 : Hot d'or nominée – Meilleure nouvelle actrice européenne[2];
  • 2001 : Ninfa Prize nominée – Meilleure actrice dans un second rôle – Presas Del Orgasmo (Prix de l'Orgasme)[3];
  • 2002 : AVN Award nominée – Best Sex Scene in a Foreign Release – Face Dance Obsession[4];
  • 2003 : AVN Award nominée – Female Foreign Performer of the Year;
  • 2003 : AVN Award nominée – Best Group Sex Scene, Film – Women of the World[5].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

  • 1999 : World Sex Tour 19: Cannes, France
  • 1999 : Le principe de plaisir, de John B. Root
  • 1999 : True Anal Stories 5
  • 1999 : North Pole #12
  • 1999 : Nasty Nymphos 27
  • 1999 : Gangbang Auditions 3
  • 1999 : Joker 1: Die Sperma Klinik (Daniela)
  • 2000 : Max, portrait d'un serial-niqueur, de Fred Coppula
  • 2001 : Ass to Mouth 2
  • 2001 : Balls Deep 2
  • 2001 : Down The Hatch 7
  • 2001 : Euro Angels Hardball 4, 6
  • 2001 : Filthy Little Whores
  • 2001 : Gang Bang Angels 8
  • 2001 : Gangland 24
  • 2001 : Orgie en noir, d'Ovidie
  • 2001 : Sodomania Orgies 3
  • 2001 : The 4 Finger Club 15
  • 2001 : The Best by Private 27 - Anal Toppers
  • 2001 : University Co-ed 31
  • 2001 : The Best by Private 17: 2 Cocks in the Same Hole
  • 2002 : World Class Ass
  • 2003 : Anal Princess
  • 2003 : The private life of Lea De Mae
  • 2004 : The Best by Private 59: Cum Suckers
  • 2004 : The Art of Anal 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (fr) « Daniella Rush : Joyeux Anniversaire Daniella Rush ! », XStarsNews, le 17-09-2008 (consulté le ).
  2. « 2000 Hot D'or Nominations Are In », AVN.com, (consulté le ).
  3. « Awards Won », Festival Internacional de Cine Erótico de Barcelona (consulté le ).
  4. « 2002 AVN Awards Nominations List », AVN.com (consulté le ).
  5. « 2003 AVN Awards Nominations List », AVN.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :