Daniel Zimmermann (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Zimmermann
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Père-Lachaise - Division 14 - Zimmermann 01.jpg
Vue de la sépulture.

Daniel Zimmermann, né le à Saint-Denis et mort le à Paris 15e, est un écrivain, un universitaire et éditeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 8 février 1935 à Saint-Denis[1],[2], Daniel Zimmermann est fils d'un émigré alsacien converti au socialisme de la première internationale ouvrière et d'une juive polonaise ayant fui le nazisme. Sa famille est anéantie dans les camps de concentration[2] où 73 d'entre-eux y meurent.

Mobilisé, il participe à la guerre d'Algérie et y passe onze mois[3]. Revenu dégoûté de cette guerre, il en écrit 80 exercices en zone interdite qui est publié en 1961 par Robert Morel. Le scandale qui en découle lui vaut un procès en correctionnelle pour injures à l’armée[3].


Il a longtemps enseigné au département des Sciences de l'éducation à l'Université Paris VIII, Vincennes. Docteur en sciences de l'éducation, instigateur avec Claude Pujade-Renaud de la revue Nouvelles Nouvelles (1985-1992), il a écrit des romans, des nouvelles, des biographies, des ouvrages pour la jeunesse et des essais de sciences de l'éducation.

Il était militant communiste et pédagogue[2]. Il a fondé avec Hiroo Mochizuki, la fédération française de karaté-dō[2] et est devenu professeur d'arts martiaux. Il a publié de nombreux ouvrages sur les sports de combat.

Il a écrit, au sein du groupe « Marozi », Raymond le chat[2]. Il a inventé l'analyse du non-verbal dans la relation pédagogique, créé et dirigé aux éditions sociales françaises la collection Sciences de l'éducation, à laquelle ont collaboré notamment Laurence Lentin et Jean Vial.

Mort le 5 décembre 2000 à Paris[1],[2], il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

Cycle des Chroniques légendaires des gens sans importance[1] :

Romans scolaires et jeunesse[modifier | modifier le code]

Daniel Zimmermann et Claude Pujade-Renaud
  • 1972 : Raymond le chat.
  • 1974 : Le retour de Raymond le chat.
  • 1979 : Les trois motards mènent l'enquête.
  • 1979 : Les trois motards en Algérie.
  • 1992 : Said et Pilule (Messidor La Farandole).
  • Les Aventuriers de l'histoire : série en collaboration avec Claude Pujade-Renaud, 9 titres parus entre 1988 et 1992, coll. « LF 10 » (Messidor - La Farandole).
  • Les mousquetaires du XXe siècle, trois titres en collaboration avec Chantal Pelletier et Claude Pujade-Renaud.
  • 2004 : Championne à Olympie, en collaboration avec Claude Pujade-Renaud, (Gallimard, Folio Junior).

Biographies[modifier | modifier le code]

Œuvres à quatre mains (avec Claude Pujade-Renaud)[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Les Écritures mêlées (Éditions Julliard).
  • 2000 : Septuor (Cherche-midi).
  • 2004 : Duel (Correspondance 1973-1993) (Cherche-midi).
  • 2018 : 3 chats, 2 écrivains ; journal (Rhubarbe)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Biographie de Daniel Zimmermann », sur France Culture (consulté le )
  2. a b c d e f g et h « Daniel Zimmermann », sur Babelio (consulté le )
  3. a et b Zohra Bouchentouf-Siagh, « 10. Nouvelles de la zone interdite de Daniel Zimmermann : L’autre face des récits de mon enfance », dans La France et l'Algérie en 1962, , pp.163-174

Liens externes[modifier | modifier le code]