Daniel Spagnou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Spagnou
Fonctions
Député de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence
Élection
Réélection
Prédécesseur Robert Honde
Successeur Christophe Castaner
Maire de Sisteron
En fonction depuis le
Prédécesseur André Roman
Conseiller général du canton de Sisteron
Prédécesseur Jean Andrieu
Successeur Claude Brémond
Conseiller régional de PACA
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)
Parti politique UMP
Profession Directeur de caisse d'épargne

Daniel Spagnou est un homme politique français, né le à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence).

Il est membre de l'Union pour un mouvement populaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Spagnou a exercé la profession de directeur de caisse d'épargne ; il est désormais retraité.

Il est entré en politique en devenant maire de Sisteron le . Il exerce toujours cette fonction.

Du au , il a été membre du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence. Il en a été vice-président de 1988 à 2001.

Pendant dix ans, du au 1er juillet 2002, il a également été membre du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, dont il a été vice-président de 1992 à 1998.

Le , il est élu député de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence pour la XIIe législature (2002-2007). Il a battu au deuxième tour le député sortant Robert Honde, ancien maire PRG de Manosque, en recueillant 59,91 % des voix au second tour.

Il a été réélu député le , pour la XIIIe législature (2007-2012), en battant, au deuxième tour, Christophe Castaner, le maire PS de Forcalquier, avec 53,97 % des suffrages. Il siège dans le groupe UMP. Il appartient à la commission des affaires culturelles et est membre de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

Il est membre du groupe d'études sur le problème du Tibet de Assemblée nationale[1].

En janvier 2011, il annonce, sur son site, qu'il ne sera pas candidat aux élections législatives de 2012[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Député
Conseiller régional
Conseiller général
Conseiller municipal / Maire
Autres mandats et fonctions

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]