Daniel Rivet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daniel Rivet, né le à Lyon[1], est un historien français spécialiste du Maghreb à l’époque coloniale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée du Parc et à la faculté des lettres de Lyon, Daniel Rivet obtient l’agrégation d’histoire en 1966[1]. Il soutient en 1985 une thèse de doctorat d’État sous la direction de Charles-Robert Ageron (université de Paris XII) portant sur « Lyautey et l’institution du protectorat français au Maroc. 1912-1925 »[2]. Il a d’abord été professeur au lycée Carnot de Dijon (1966-1967)[1], puis assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Rabat (1967-1970)[1] dans le cadre de la coopération[3]. Il exerce le métier d’enseignant-chercheur à l’université Lumière/Lyon II de 1970 à 1993, date à laquelle il devient professeur d’histoire du monde musulman contemporain à l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. De 2002 à 2006, il est également directeur de l’Institut d'études de l'islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) rattaché à l’École des hautes études en sciences sociales. Il est professeur émérite depuis son départ en retraite en septembre 2006.


Télévision[modifier | modifier le code]

En 2017, il participe à l'émission Secrets d'Histoire consacrée à Moulay Ismaïl, intitulée Moulay Ismaïl : le Roi-Soleil des mille et une nuits, diffusée le sur France 2[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Pour un examen exhaustif des travaux de Daniel Rivet et des étudiants ayant entrepris sous sa direction un mémoire de maîtrise ou une thèse d’université, on se reportera à la liste figurant à la fin des Mélanges qui lui furent offerts sous la direction de Dominique Avon et Alain Messaoudi, De l’Atlas à l’Orient musulman. Contributions en hommage à Daniel Rivet, Paris, Karthala, 2011.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Histoire du Maroc, Paris, (Fayard, 2012).
  • Tu nous as quittés… Paraître et disparaître dans le carnet du Monde, avec Françoise Rivet, Paris, (Armand Colin, 2009)
  • Le Maghreb à l'épreuve de la colonisation, Paris, (Hachette Littératures, 2002) (réimpr. dans la collection Pluriel, 2003 et 2009).
  • Le Maroc de Lyautey à Mohammed V, le double visage du Protectorat Paris, (Denoël, 1999) (réimpr. aux éditions de la Porte d’Anfa, Casablanca, 2004).
  • Lyautey et l'institution du Protectorat français au Maroc 1912-1925 (L'Harmattan, 1988) ; 3 tomes (réimpr. en 1996 et 2002)
  • Un acteur incompris de la décolonisation : le général Édouard Méric, 1901-1973, Bouchène, 2015 (ISBN 978-2-35676-042-5).
  • Henry de Castries (1850-1927) Du faubourg Saint-Germain au Maroc, un aristocrate islamophile en République, (Karthala, 2021)
  • Islam et politique au XXème siècle (la Découverte, Repères, 2022)
- Prix maréchal-Louis-Hubert-Lyautey 2016 de l’Académie des sciences d’outre-mer.

Direction d’ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Cahiers d’histoire (revue du Comité historique du Centre Est), T. XXXI, n° 3-4, 1986, La guerre d’Algérie.
  • Le comité France-Maghreb : réseaux intellectuels et d’influence face à la crise marocaine (1952-1955), Les Cahiers de l’Institut d’histoire du temps présent, n° 38, décembre 1997.
  • La sociologie musulmane de Robert Montagne, Paris, Maisonneuve et Larose, 2000. Avec François Pouillon.
  • Vingtième siècle, revue d’histoire, n° 82, Islam et politique en Méditerranée au vingtième siècle, avril-juin 2004.
  • Approches de l’Islam. L’histoire, les œuvres, l’actualité (Actes de l’université d’automne organisée par la Direction générale de l’enseignement secondaire et le rectorat de l’académie de Versailles les 24-26 octobre 2005), les actes de la DGESCO, 2007.
  • Identitaire et universel dans l’Islam contemporain (actes de la journée organisée par l’International Institute of Islamic Thought et l’IISMM-EHESS, 11-6- 2005), Paris, IIIT France/IISMM-EHESS. Avec Mohammed Mestiri.
  • Vingtième siècle, revue d’histoire, n° 103, juillet-septembre 2009, Proche-Orient : foyers, frontières et fractures. Avec Leyla Dakhli et Vincent Lemire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Ouverture du 7[e] Salon international du livre de Tanger », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  2. Notice de la thèse dans le catalogue du Sudoc
  3. Daniel Rivet, « Retour sur la trajectoire d’un historien du Maroc », dans Journées d'études en hommage à Daniel Rivet, p. 4 (consulté le )
  4. « Moulay Ismaïl : le roi soleil des mille et une nuits », sur Inatheque (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]