Daniel Riolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daniel Riolo
Image illustrative de l’article Daniel Riolo
Daniel Riolo en février 2023.

Naissance (53 ans)
Ris-Orangis, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Italienne[1]
Profession Journaliste, chroniqueur, blogueur
Spécialité Football / Poker
Site internet BFM/RMC Sport - Riolo
Médias actuels
Pays Drapeau de la France France
Média Radio, Télévision, Internet
Historique
Radio RMC :
After Foot (depuis 2006)
RMC Poker Show (depuis 2012)
Estelle Midi (depuis 2021)
Télévision BFMTV / RMC Sport / RMC Story

Daniel Riolo, de son nom complet Damiano Daniel Riolo, né le à Ris-Orangis dans le département de l'Essonne, est un journaliste, chroniqueur et blogueur sportif franco-italien. Il apparaît dans les émissions After Foot et Estelle Midi sur RMC en plus d'écrire des articles sur le site internet de RMC Sport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'immigrés italiens originaires de Sicile, Daniel Riolo naît et grandit en banlieue dans une HLM de Ris-Orangis, dans une famille passionnée de football composée à la fois de supporters de la Juventus et de l'Inter Milan. Il découvre le football à l'âge de six ans, lors de l'épopée de l'Association sportive de Saint-Étienne finaliste de Coupe des clubs champions européens 1975-1976. Il se passionne de football à partir des épopées de l'équipe de France de la génération Michel Platini dans les années 1980, mais également durant ses vacances en Italie, le pays d'origine de ses parents, où la passion pour le foot est vécue comme une religion, contrairement à la France où l'amour du football est moins excessif. Il deviendra par la suite un supporter du Paris Saint-Germain Football Club (PSG), le club de sa région, en assistant régulièrement aux matchs au Parc des Princes, dans la tribune Auteuil, à partir de 1990[réf. nécessaire].

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé ses études de droit, puis intégré une école de journalisme, l'Institut français de presse (IFP), Daniel Riolo débute sur Spectacles, une chaîne de Canalsat, en 1998. Il y reste six mois. Ensuite, il fait quelques semaines sur M6 pour une émission de cinéma[réf. nécessaire].

Journaliste et commentateur sportif[modifier | modifier le code]

En 1999, il commence sa carrière de journaliste sportif à la rédaction de la chaîne d'information sportive en continu Infosport+. Il rejoint aussi la station de radio francilienne Sport O'FM, où il suit et couvre toute la saison 2001 de l'ATP. En janvier 2002, il entre au service des sports de Radio France dirigé par Jacques Vendroux avant d'être engagé par RMC pour suivre exclusivement le Paris Saint-Germain Football Club lors de décrochages régionaux ; mais le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) met fin à l'expérience trois mois plus tard[2].

Dès 2004, il collabore au service des sports de TPS. Il commente alors des matchs des championnats d'Angletterre, d'Allemagne et d'Italie sur les ondes du groupe. Il participe également à l'émission Dimanche Soir Football sur TPS Star avec Gregory Nowak, Valérie Amarou et Daniel Bravo et devient chroniqueur dans l'émission de Christophe Josse sur TPS Foot, Le Monde est Foot[réf. nécessaire].

En octobre 2007, il rejoint Ma Chaîne Sport pour commenter chaque vendredi les matchs de Championnat de France de football de Ligue 2 en compagnie de Samuel Lobé et Francesca Antoniotti. Il commente aussi des matchs de Ligue 1 et de l'Équipe de France sur TV5 Monde et des matchs de Ligue des champions de l'UEFA sur CFI. Il collabore comme pigiste sur NT1, où il commente des matchs internationaux avec Didier Roustan[3] et sur RTL9 pour les World Series of Poker avec Bruno Fitoussi.

Auteur[modifier | modifier le code]

En 2003, il est auteur de OM-PSG, PSG-OM. Les meilleurs ennemis, enquête sur une rivalité (qui sera réédité en 2006), un essai sur la rivalité OM-PSG, coécrit avec Jean-François Pérès, son confrère de RFI[4] et David Aiello.

Il publie deux livres consacrés à l'histoire du PSG : L'histoire du Paris Saint-Germain en 2006 et PSG Club Capital en 2007.

En 2008, il publie deux livres d'entretiens avec deux personnalités emblématiques du PSG. Luis contre attaque avec Luis Fernandez[5] puis Merci Pauleta avec Pauleta[6].

En 2009, il publie un nouveau livre d'entretien avec Christophe Dugarry : Le foot vu par Dugarry[7].

En 2011, Daniel Riolo publie Secrets de coachs, avec son confrère de RMC Christophe Paillet, dans lequel il parcourt l'Europe pour aller à la rencontre des plus grands coachs de clubs et de sélections nationales (Carlo Ancelotti, Rafael Benítez, Carlos Bianchi, Vicente del Bosque, Fabio Capello, Alex Ferguson, Guus Hiddink, Ottmar Hitzfeld, Marcello Lippi, Arrigo Sacchi ou encore Louis van Gaal), afin de les questionner sur leur fonction[8].

En 2013, il sort Racaille Football Club, un livre sur les dessous du football français[9]. Le livre est un succès en librairie (plus de trente mille exemplaires). Il sortira en poche deux ans plus tard.

En 2018, il publie Autopsie du sport français, un livre qui fait l'état des lieux du niveau sportif en France et sur examine la situation des principaux sports (football, rugby, tennis, natation, handball, athlétisme), en se demandant pourquoi tel sport marche bien et pourquoi tel autre vit un fiasco.

After Foot (depuis 2006)[modifier | modifier le code]

Après avoir été participant dans l'émission de débat On refait le match présentée par Eugène Saccomano sur RTL et LCI, Daniel Riolo fait son retour à RMC en avril 2006. Il participe à chaque fin de match de football retransmis sur les ondes à l'émission After Foot, présentée par Gilbert Brisbois, avec les consultants de la station Rolland Courbis et Jean-Michel Larqué. Il intervient en alternance avec le journaliste de France 2 Florent Gautreau.

En 2007, TPS fusionne avec le Groupe Canal+. Daniel Riolo décide de ne pas intégrer la rédaction de Canal et se rapproche de la radio RMC. À partir du , il devient co-animateur de After Foot avec Alexandre Delpérier tous les soirs, de 22 h à minuit, même ceux sans match.

Après l'Euro 2008, Alexandre Delpérier quitte RMC pour Europe 1[10]. Gilbert Brisbois fait donc son retour à la tête de l'émission.

En mars 2009, il lance un blog nommé Langue de but sur Eurosport.fr qu'il arrête en septembre 2010[11]. Il tient désormais un blog sur le site de RMC Sport[12],[réf. nécessaire].

Lors de la Coupe du monde de football de 2010, une partie de After Foot est diffusée quotidiennement sur la chaîne d'information en continu BFM TV puis de à , le trio Brisbois-Riolo-Courbis est de retour sur BFM chaque samedi et dimanche après les soirées de Ligue 1[13].

Depuis le lancement de la chaîne BFM Sport, le , After Foot est diffusé tous les soirs sur la chaîne. En 2018, BFM Sport est renommée RMC Sport News.

Le , après avoir tenu, dans After Foot du , avec Jérôme Rothen, des propos péjoratifs sur le physique de la mannequin Najila Trindade Mendes de Souza qui accuse Neymar de viol, il est mise à pied à titre conservatoire et est convoqué par sa direction pour un entretien disciplinaire. Il sera finalement mise à pied une semaine[14],[15]. Il est de retour à l'antenne, en compagnie de Jérôme Rothen, à partir du [16].

Les Grandes Gueules (2019)[modifier | modifier le code]

À compter du , il participe aux Grandes Gueules sur RMC et RMC Story, où il intervient une fois par semaine.

Le , lors d'une émission des Grandes Gueules sur RMC, Daniel Riolo affirme lors d'un échange avec la tête de liste du Parti communiste français aux élections européennes Ian Brossat que les communistes ont collaboré avec les nazis durant la Seconde Guerre mondiale[17]. Cette affirmation, erronée d'un point de vue historique[18] - même si certains historiens indiquent qu'un appareil clandestin du PCF s’était efforcé de saboter l’effort de guerre depuis le début des hostilités [19] -, lui vaut de multiples critiques sur les réseaux sociaux et dans la presse. Olivier Wieviorka, historien français spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, note qu’il y existe une différence importante entre le « ralliement aux valeurs du fascisme allemand » par le régime de Vichy et la neutralité du PCF qui s’est « abstenu » de résister jusqu’en 1941 en raison du pacte germano-soviétique[18]. Ainsi les historiens interrogés par la cellule Checknews de Libération dénoncent « un débat caricatural », « parce qu’il est faux d’accuser le PCF de collaboration. Ensuite parce que le chiffre de 75 000 fusillés communistes, cité en réponse par Brossat, est un vieux mythe infirmé depuis des décennies »[20]. Dans L'Express, l'historienne Mathilde Larrère rapproche les propos de Daniel Riolo des « thèses complotistes que l'on trouve beaucoup sur internet et sur les sites d'extrême droite »[21]. Dans le journal L'Humanité, Odette Nilès, résistante communiste, adresse une lettre ouverte à Daniel Riolo : elle lui propose une rencontre afin de lui raconter sa vie et son engagement[22]. L'intéressé réagit sur Twitter : « Si c’est pour parler avec des grands-parents communistes… bah j’ai eu les miens, donc ça va, j’en sais assez ! »[23].

La revue de l'After (2021)[modifier | modifier le code]

Accompagné de Gilbert Brisbois, ils vont lancer la première revue de l'After Foot au format papier et numérique le , après avoir fêté les 15 ans de l'émission. Cette revue est l'occasion de revenir sur les sujets abordés au cours des émissions et de les approfondir en faisant intervenir les différents protagonistes du monde du football[24].

Autres[modifier | modifier le code]

En , il est retiré des invitations à la fête du livre de Saint-Étienne par le sénateur-maire Maurice Vincent, à cause d'un risque supposé d'agression sur sa personne à la suite de propos jugés déplacés à l'encontre du club de football local[25].

Depuis le , il anime une émission de poker, Docteur Poker, tous les vendredis de 0 h à 1 h avec Hugues Obry et Antonin Teisseire sur RMC[26]. À la rentrée 2014, l'émission devient le RMC Poker Show. Elle est diffusée en direct, toujours avec Hugues Obry, et accueille les experts poker Benjo et Harper. Depuis , il présente l'émission avec Moundir.

Du au , il est chroniqueur dans Touche pas à mon sport ! sur D8, présentée par Estelle Denis[réf. nécessaire].

Il rejoint RMC Sport (anciennement SFR Sport) et anime son premier magazine intitulé Transversales le [27].

En , il annonce vouloir intégrer le Gouvernement Élisabeth Borne en tant que ministre des Sports[28].

En août 2022, son compte Twitter est suspendu[29], mais sera finalement réactivé en janvier 2023[réf. nécessaire].

Vision du journalisme sportif et du football[modifier | modifier le code]

Comme en politique, Daniel Riolo revendique la légitimité du journalisme d'opinion en matière de football. Cette idée l'amène à soulever régulièrement des controverses sur le football français, quitte à s'opposer vivement à d'autres consultants.

Il est notamment très critique à l'encontre du football français sur son niveau manque de compétitivité par rapport aux autres pays européens, sur les résultats des clubs français en coupe d'Europe qu'il juge mauvais et catastrophique, ainsi que sur l'incompétences de leurs dirigeants, leurs manque d'ambition et leurs méconnaissance du foot, ce qui lui a valu d'écrire plusieurs ouvrages à ce sujet[30],[31],[32],[33].

Ainsi il remet régulièrement en question la formation des joueurs et des entraîneurs français, laquelle empêcherait le football hexagonal de se hisser parmi les places fortes du football européen. Il salue ainsi l'ouverture récente des dirigeants du football français aux entraîneurs étrangers (Marcelo Bielsa, Unai Emery, Lucien Favre, Leonardo Jardimetc.) et dénonce régulièrement un corporatisme qui viserait à empêcher le championnat de France de s'ouvrir à des compétences nouvelles[34]. Riolo critique également le manque d'objectivité des consultants en pointant les liens étroits que certains entretiendraient avec des joueurs, des entraîneurs ou des dirigeants du football hexagonal. Il a ainsi dénoncé le traitement biaisé du passage de Laurent Blanc au Paris Saint-Germain[35]. Il a également fustigé le traitement médiatique réservé à Carlo Ancelotti au PSG et à Marcelo Bielsa à Marseille[36].

Adepte d'un football romantique, il critique la place éminente que prennent les statistiques et la vision comptable du football. D'après lui, l'analyse du football doit s'effectuer davantage sur le contenu du jeu développé par les équipes que sur les résultats obtenus. Il prend régulièrement parti en faveur des entraîneurs prônant un jeu offensif et une grande discipline tactique (Marcelo Bielsa, Pep Guardiola, Jorge Sampaoli, Antonio Conte...) et dénonce au contraire la culture dominante d'une grande partie des entraîneurs français selon laquelle le résultat aurait plus d'importance que la qualité du spectacle proposé. Il considère que la « religion du résultat », présente aussi bien chez les acteurs du championnat de France qu'au sein de la presse sportive, a contribué à la dégradation du spectacle et au manque d'attractivité de la Ligue 1[37].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le compagnon de la romancière, réalisatrice et ancienne mannequin Géraldine Maillet[38].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Longueville, « QUAND DANIEL RIOLO S’ENTRETIENT AVEC CALCIOMIO (PART I) », sur www.calciomio.fr,
  2. « Entretien avec Daniel Riolo » Chez les Girondins
  3. Jean-Marc Morandini, « Exclu : NT1 retransmet du foot »
  4. « Entre l'OM et le PSG, une rivalité créée par Tapie et Canal + », La Provence, 13 mars 2009.
  5. « Luis contre-attaque » Le Parisien
  6. Merci Pauleta : quand l’ex-buteur parisien tacle le lyonnais Aulas (extraits) paperblog.fr
  7. Christophe Dugarry : « Quand on regarde les Bleus dans son canapé, on se fait chier », 20 minutes
  8. « Non, on ne peut pas gagner en jouant mal ! », Eurosport.fr, 14 octobre 2011.
  9. David Desgouilles, « Football : La racaille n’est pas que sur la pelouse », Causeur, 7 juin 2013.
  10. Jean-Marc Morandini, Officiel : Alexandre Ruiz et Alexandre Delpérier sur Europe 1
  11. « Langue de but », Eurosport
  12. Le blog de Daniel Riolo, RMC Sport.
  13. BFM TV : une rentrée 2010 chamboulée et sans Karl Zéro Le Post
  14. S.N., « Daniel Riolo et Jérôme Rothen écartés de l'antenne de RMC », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  15. Aurélie Sipos et Michaël Zoltobroda, « Affaire Neymar : Jérôme Rothen et Daniel Riolo suspendus par RMC », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Daniel Riolo et Jérôme Rothen reviennent lundi sur RMC », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  17. « Ian Brossat révulsé par Daniel Riolo et ses affirmations sur les communistes collabos », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. a et b Pauline Moullot, « Le Parti communiste français était-il le parti des collabos ou des «75000 fusillés» ? », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « 10 mai-25 juin 1940 : comment la France s’est effondrée en quarante-cinq jours », sur Le Figaro, (consulté le )
  20. « Polémique entre Ian Brossat et Daniel Riolo sur la rôle du parti communiste en 39-45 », sur Libération, (consulté le )
  21. Audrey Kucinskas, « Face à Ian Brossat, les propos stupéfiants de Daniel Riolo dans Les Grandes Gueules de RMC », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Lettre ouverte d’Odette Niles à Daniel Riolo », sur L'Humanité, (consulté le )
  23. « Odette Nilès. La dignité faite femme », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. « L'After Foot : après l'émission, la revue », sur lalettre.pro, .
  25. « Daniel Riolo, journaliste de RMC, censuré pour s'être moqué de l'ASSE », Le Progrès
  26. Docteur Poker : Le 1er show radio 100% Poker ! RMC Sport
  27. « Actualité - Football : matchs incountournables et duels attendus », sur SFR (consulté le ).
  28. « Daniel Riolo de RMC "prêt" et "disponible" pour être ministre des Sports », sur fr.news.yahoo.com (consulté le )
  29. Alexis Rose, « PSG : Riolo agresse les supporters et perd son compte Twitter », sur foot01.com, (consulté le )
  30. « [Podcasts] Daniel Riolo : "Le niveau des clubs français en Coupes d'Europe a été catastrophique cette année" – 05/05 », sur RMC SPORT (consulté le )
  31. « L1 : Riolo écoeuré par ces dirigeants du foot français en carton », sur foot01.com, (consulté le )
  32. « Daniel Riolo : « La France manque d'intellectuels qui pensent le foot » », sur Le Point, (consulté le )
  33. « Daniel Riolo met cher au football français », Une balle dans le pied,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. « En vidéo - Riolo tacle le corporatisme français avec Emery - SFR Sport », sur sport.sfr.fr (consulté le )
  35. « PSG : Quand Daniel Riolo fustige Laurent Blanc, « l’ami de tout le monde » ! », Le 10 Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  36. « Riolo : « Ils veulent la peau de Bielsa ! » », Le Phocéen,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. Daniel Riolo, « Riolo : « Le « boring PSG » gagne, comme d’habitude… » », RMC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. Interview de Géraldine Maillet sur www.winamax.fr, 30 avril 2016 (consulté le 17 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]