Daniel Moreno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moreno Fernández est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Moreno ; le second, maternel, souvent omis, est Fernández.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moreno.
Daniel Moreno
Daniel Moreno 4JDD 2009 1.jpg

Durant les Quatre jours de Dunkerque 2009

Informations
Nom de naissance
Daniel Moreno Fernández
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2003 Alcosto-Fuenlabrada
2004 Alcosto-Caprabo
Équipes professionnelles
09.2004-12.2004 Relax-Bodysol (stagiaire)
2005 Relax-Fuenlabrada
2006-2007 Relax-GAM
03.2008-12.2009[n 1] Caisse d'Épargne
2010 Omega Pharma-Lotto
2011-2015 Katusha
2016- Movistar
Principales victoires

1 classique
Flèche wallonne 2013
3 étapes de grand tour

Tour d'Espagne (3 étapes)
Daniel Moreno, pendant les Quatre jours de Dunkerque 2009.

Daniel Moreno Fernández (né le à Madrid) est un coureur cycliste espagnol, membre de l'équipe Movistar. Il a notamment remporté trois étapes du Tour d'Espagne, une en 2011 et deux en 2013 ainsi que la Flèche wallonne 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et carrière amateur[modifier | modifier le code]

En 2003, il est membre de la formation Alcosto-Fuenlabrada mais c'est avec une équipe qui s'engage occasionnellement, Alcobaça CC-De Borla-Ruben & Rita, qu'il remporte la Volta a Portugal do Futuro. Son équipe Alcosto-Fuenlabrada change de nom pour 2004 et devient Alcosto-Caprabo. Cette année-là il devient stagiaire en septembre dans la formation Relax-Bodysol.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Les premiers pas chez Relax[modifier | modifier le code]

Daniel Moreno commence sa carrière professionnelle en 2005 au sein de l'équipe Relax-Fuenlabrada dans laquelle il était stagiaire l'année précédente. Révélé par sa douzième place au Tour d'Espagne 2007, il se retrouve sans équipe en fin de saison en raison de la disparition de l'équipe Relax-GAM.

2008-2010 : professionnel dans les équipes Caisse d'Épargne et Omega Pharma Lotto[modifier | modifier le code]

En mars 2008, il s'engage avec l'équipe Caisse d'Épargne[2]. En 2010, il est recruté pour un an par l'équipe belge Omega Pharma-Lotto.

2011-2015 : chez Katusha[modifier | modifier le code]

En 2011, il rejoint l'équipe russe Katusha. Il y devient un équipier précieux de Joaquim Rodríguez, leader de l'équipe[3]. Durant ses premiers mois avec Katusha, Moreno est notamment huitième de la Flèche wallonne, dont Rodríguez prend la deuxième place. Il dispute ensuite le Tour d'Italie, qu'il termine à la 28e place. Deuxième de la Prueba Villafranca de Ordizia fin juillet, il gagne une étape du Tour de Burgos le mois suivant et termine cette course à la deuxième place, derrière Rodríguez. Il court le Tour d'Espagne. Il gagne une étape et se classe pour la première fois parmi les dix premiers d'un grand tour, terminant neuvième.

En début d'année 2012, Daniel Moreno gagne une étape du Tour d'Andalousie et le Grand Prix Miguel Indurain. Lors des classiques ardennaises, il est à nouveau aux côtés de Rodríguez qui gagne la Flèche wallonne. Il dispute avec lui le Tour d'Italie. Vainqueur de deux étapes, Rodríguez porte le maillot rose durant la moitié de la course et s'incline le dernier jour au profit de Ryder Hesjedal. Il termine deuxième, et Moreno vingtième. En l'absence de Rodríguez, Daniel Moreno gagne deux étapes du Critérium du Dauphiné en juin[4]. En août, il bénéficie cette fois du soutien de Rodríguez pour remporter le classement général et deux étapes du Tour de Burgos[5]. Il reprend son rôle d'équipier au Tour d'Espagne. Leader de la course pendant deux semaines, Joaquim Rodríguez finit troisième du classement général et Daniel Moreno cinquième, sa meilleure place dans un grand tour jusqu'alors. Il participe au championnat du monde sur route, dans le Limbourg néerlandais. Il en prend la 24e place tandis qu'Alejandro Valverde, l'un des leaders de l'équipe d'Espagne, obtient la médaille de bronze.

En avril 2013, il obtient sa principale victoire en remportant la Flèche wallonne. Rodríguez blessé quelques jours plus tôt, il a la possibilité d'y tenter sa chance[6]. Pour le directeur de l'équipe Katusha Viatcheslav Ekimov, Moreno doit désormais envisager un rôle de leader, Rodríguez approchant de la fin de sa carrière[3]. En juin, il prend la troisième place du Critérium du Dauphiné, derrière Christopher Froome et Richie Porte. À la fin du mois, il prend le départ de son deuxième Tour de France, avec l'intention d'aider Rodríguez à y revêtir le maillot jaune[7]. Lors du Tour d'Espagne, il s'impose lors de la quatrième étape à l'occasion d'une arrivée en bosse à Finisterre. Il récidive lors de la neuvième étape dont l'arrivée est le mur de Valdepeñas de Jaen. Il démarre à 700 mètres de la ligne d'arrivée, ni Alejandro Valverde, ni Joaquim Rodríguez ne réussissent à prendre sa roue et il s'impose avec 4 secondes d'avance. Il revêt le maillot rouge de leader aux dépens de Nicolas Roche pour une seconde, mais le perd le lendemain au profit de Christopher Horner.

Initialement présélectionné pour les championnats du monde 2014[8], il est retenu pour la course en ligne[9].

Moreno est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond. Les deux chefs de file espagnols sont Alejandro Valverde et Joaquim Rodríguez[10].

2016- : Le retour en Espagne au sein de l'équipe Movistar[modifier | modifier le code]

Il signe, pour une durée de deux ans, à compter de 2016, chez Movistar[11]. Pour sa première saison sous ses nouvelles couleurs il gagne la troisième étape du Tour des Asturies et se classe huitième du Tour d'Espagne remporté par son coéquipier Nairo Quintana.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

10 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 144e[14]
Classement mondial UCI 42e[15] 236e[16]
UCI World Tour 60e[17] 51e[18] 12e[19] 63e[20] 21e[21]
UCI America Tour 153e[22]
UCI Europe Tour 100e[23] 23e[24] 45e[25]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 24 mars 2008 au 31 décembre 2009
  2. Bien que courue sur une distance officielle pour être appelée prologue par l'UCI, la première étape est considérée par celle-ci comme une étape en contre-la-montre normal
  3. Initialement 21e, il est reclassé 20e après le déclassement d'Alberto Contador en février 2012[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Daniel Moreno », sur katushateam.com (consulté le 27 août 2013)
  2. (en) « Moreno signs with Caisse d'Epargne », Cyclingnews.com, 25 mars 2008.
  3. a et b (en) « Moreno to lead Katusha at Giro d'Italia? », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2013)
  4. (en) « Moreno matches Rodriguez at Dauphiné », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2013)
  5. (en) « Burgos avait un goût de Vuelta », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2013)
  6. (en) « Moreno over the moon with Flèche Wallonne victory », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2013)
  7. (en) « Moreno and Rodriguez ready to take on Sky », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 30 juin 2013)
  8. A.Ro., « Contador quand même présélectionné », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  9. « Championnats du monde : l'Espagne sans Alberto Contador », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  10. « Alejandro Valverde et Joaquim Rodriguez seront les leaders de l'Espagne aux Championnats du monde », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  11. « Cyclisme: Dani Moreno signe chez Movistar », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 20 octobre 2015)
  12. « Contador suspendu deux ans ! », sur lequipe.fr,‎
  13. « World Ranking #13 - Tour de France (FRA/HIS) 03 Jul-25 Jul 2010 - General classification: Rotterdam - Paris », sur uci.infostradasports.com (consulté le 11 octobre 2012)
  14. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/,‎ (consulté le 6 avril 2013)
  15. « Classement Mondial UCI 2009 », sur uci.ch, UCI,‎ (consulté le 24 mars 2012)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  22. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  23. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  24. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  25. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :