Daniel Meier (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Meier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Mouvement

Daniel Meier (1934-2004) est un compositeur et chef de chœur français. Il est le fondateur de l'ensemble vocal Da Camera.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il a été professeur d'écriture et de composition au Conservatoire à rayonnement régional de Clermont-Ferrand de 1975 à 1995[1].

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mosaïque (1966), pour mezzo-soprane et ensemble instrumental
  • Images (1969), pour orchestre
  • Cygnes (1969), pour flûte et piano
  • Apocalypsis (1971), pour soprane, cythare, quintette à cordes, chœur et orchestre
  • Epi (1973), pour quatuor de saxophones
  • Kuklos (1973), pour quatuor d'anches
  • Suite pour orgue (1973)
  • Pâques à New-York (1974), quatuor pour comédien (Alain Meilland), ondes Martenot, piano et percussion
  • Gloria (1975), pour alto solo, 11 voix mixtes, flûte et clavecin.
  • Et l'Espace dit (1976), pour cor solo
  • Pour un temps sacré (1976), pour piano
  • De cap à... (1981), pour 2 guitares
  • "Et les Cordes corüt saisir" (1981), pour carillon
  • Au-delà des falaises (1981)
  • Vitrail II (1981), pour orchestre d'harmonie
  • Quatuor à cordes no 1 (1981)
  • Organum arborescent (1982), pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano
  • Regards perdus ensemble dans un miroir (1982), pour violon et piano
  • Pour un rituel no 2 (1985), pour quintette de cuivres, percussion et orgue
  • Laudato si (1986), pour chœur d'enfants, orchestre à cordes, piano, percussions et orgue
  • Désert (1986), pour flûte à bec et guitare
  • Crypte (1986), pour contrebasse
  • Fresques pour Giotto (1988)
  • Me voici, je souffre et j'aime (1988), pour soprane, viole de gambe et orgue
  • Miniatures (1988), pour chœur à voix mixtes
  • Guion'-Shôja (1989), pour soprane et piano
  • Pneuma (1989), pour flûte traversière
  • Airain (1990), pour saxophone alto
  • Sinfonietta vocale (1990), pour chœur mixte
  • Chanson de geste (1990), pour viole d'amour et contrebasse
  • Rivage multiple (1992), pour alto et quatuor de violes de gambe
  • Incantation (1993), pour soprane et archiluth
  • Auseths (1993), pour 2 pianos
  • L'enfant de la haute mer (1994), pour piano et récitant
  • Le tombeau de Vittoria (1995), pour chœur d'hommes
  • Quatuor à cordes no 2 sur B.A.C.H. (2000)
  • Espace irisé (2000), pour clarinette en la et clarinette basse
  • Sequentia Pascalis (2001), pour 5 voix de femmes
  • Spectre pour un arc-en-ciel (2001), pour quatuor à cordes
  • Stabat Mater (2003), pour soprane et quatuor à cordes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Écouter sa musique[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]