Daniel Kirkwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kirkwood.
Daniel Kirkwood
Description de cette image, également commentée ci-après

Daniel Kirkwood

Naissance
Comté de Harford (Maryland) (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès
Riverside
Nationalité américain
Domaines Astronomie, mathématiques
Institutions Université du Delaware
Université de l'Indiana à Bloomington
Jefferson College
Université Stanford
Diplôme York County Academy, York (Pennsylvanie)
Renommé pour Découverte des lacunes de Kirkwood

Daniel Kirkwood (né le 27 septembre 1814 dans le comté de Harford (Maryland) - décédé le 11 juin 1895 à Riverside en Californie) était un astronome américain.


Son principal apport à la science résulte de son étude des orbites d'astéroïdes. En tentant de trier le nombre à cette époque sans cesse croissant d'astéroïdes nouvellement découverts par distance au soleil, il observa de nombreux hiatus[1], nommés depuis en son honneur les lacunes de Kirkwood, et les associa à des résonances orbitales avec Jupiter. En 1891, à 77 ans, il devint maître de conférence en astronomie à l'université Stanford. Il mourut en 1895 à Riverside en Californie.

On lui doit en tout 129 publications, parmi lesquelles trois livres. L'astéroïde 1951 AT a été appelé (1578) Kirkwood en son honneur, ainsi que le cratère lunaire Kirkwood et le Kirkwood Observatory (en), observatoire de l'université de l'Indiana. Il est enterré à Bloomington dans l'Indiana, où la Kirkwood Avenue porte son nom.

Son cousin, Samuel Jordan Kirkwood, a été gouverneur de l'Iowa à l'époque de la guerre de Sécession, et plus tard secrétaire à l'Intérieur des États-Unis sous la présidence de James A. Garfield et celle de Chester A. Arthur[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kirkwood, Daniel (1866). "On the Theory of Meteors" in Proceedings of American Association for the Advancement of Science for 1866, pp.8-14.
  2. (en) Clark, Dan Elbert, Samuel Jordan Kirkwood, Iowa City (Iowa), Iowa State Historical Society, 1917, p. 8.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]