Daniel Křetínský

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Křetínský
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président-directeur général
Czech Media Invest
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
BrnoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mojmír Křetínský (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Michaela Židlická (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Beau-parent
Vladimír Židlický (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Kapsova Vila (d), EPI Holding (d), EP Investment II (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Daniel Křetínský /ˈdanɪɛl kɛtiːnskiː/[1], né le à Brno, est un avocat, homme d'affaires et milliardaire tchèque ayant fait fortune dans le domaine de l'énergie d'origine fossile.

Il est le président de EPH et du AC Sparta Prague ainsi que du magazine Elle. Depuis octobre 2018, il est détenteur de 49 % des parts de la société Le Nouveau Monde, actionnaire du journal Le Monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il nait le 9 juillet 1975 à Brno. Sa mère, professeur de droit, a été juge à la Cour constitutionnelle tchèque de 2004 à 2014 et son père est professeur d'informatique[2]. Il grandit dans une famille francophile[3]. Il a une sœur, Tereza, et un frère, Vladimir.

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Daniel Křetínský est diplômé en droit de l'université Masaryk. Il fait une partie de ses études de droit à Dijon[2].

Il entame sa carrière en tant qu'avocat, en particulier au sein de la firme J&T qu'il rejoint en 1999 et dont il devient associé en 2003[4].

Investissements en République tchèque[modifier | modifier le code]

En 2004, il devient le président et copropriétaire du club de football AC Sparta Prague[4].

En 2009, il devient le président d'EPH, une entreprise du secteur de l'énergie fondée par J&T et dont il détient à l'origine 20 %[4]. Il en est en 2017 le principal actionnaire avec 94 % des parts[5]. EPH est spécialisée dans la production et distribution d'électricité d'origine thermique, dont des centrales à charbon, dans plusieurs pays européens[6]. Il rachète à très bas prix des centrales et des mines, étant convaincu que la conversion de l'Europe aux énergies renouvelables prendra beaucoup de temps[7].

En 2013, il rachète la filiale tchèque de Ringier pour cofonder Czech News Center[6], une entreprise du secteur des médias qui concentre notamment plusieurs des principaux journaux et magazines tchèques[8],[9].

Au Royaume-Uni, il est principal actionnaire de Royal Mail et possède une partie du West Ham United Football Club[10].

Il est la cinquième fortune de la République tchèque avec 2,5 milliards de dollars selon Forbes[2]. Fin 2018, ses deux holdings personnelles basées au Luxembourg, EP Investment et EP Investment II, présentaient des liquidités financières d'un montant cumulé de 2,3 milliards d'euros, selon une révélation de Mister K, le livre que le journaliste Jérôme Lefilliâtre a consacré à Daniel Křetínský.

En 2018, il mène un lobbying intense en faveur de la proposition de directive sur le droit d'auteur dans le marché unique numérique[11].

Investissements en France et autres[modifier | modifier le code]

En 2018, il décide d'investir dans l'industrie de la presse en France[8]. En avril, il achète plusieurs titres, dont Elle et Marianne[6].

Le 17 octobre 2018, Lemonde.fr révèle que Daniel Křetínský est entré en négociations exclusives avec Matthieu Pigasse pour lui racheter entre 40 et 49 % des parts de sa société Le Nouveau Monde, propriétaire de participations dans le groupe Le Monde et dans L'Obs, via la société Le Monde Libre possédée avec Xavier Niel et Prisa, qui contrôle 64 % des actions[12].

Le 25 octobre 2018, Matthieu Pigasse officialise la vente de 49 % de ses parts dans le Nouveau Monde à Daniel Křetínský[13]. À cette occasion, Emmanuel Macron, président de la République française, rappelle que l'État serait vigilant sur l'indépendance des journalistes après cette vente tout en soulignant qu'il n'a aucun problème à voir un Tchèque entrer dans le capital du Monde : « Lorsque ce sont des investisseurs de l’Union européenne, il n’y a pas d’interdiction ou de limite », a déclaré le chef de l'État[14]. Tout changement de contrôle de la direction du Monde devra être soumis à un « droit d'agrément », c'est-à-dire que tous les actionnaires du journal auront un droit de veto en ce qui concerne l'identité du prochain dirigeant du Monde.

Lors d'un entretien accordé aux Échos[15] le 3 novembre 2018, Daniel Křetínský justifie sa volonté d'investir dans Le Monde : il évoque un « engagement citoyen » et plus généralement une envie de lutter contre les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple). Selon lui, « les conséquences des positions prises par les GAFA sont largement sous-estimées. La régulation du monde numérique nous échappe complètement, j’aimerais me battre pour un système plus juste ». La République tchèque étant « un territoire trop étroit », il a choisi la France pour diffuser ses idées : « Si on peut devenir un membre de la famille média en France, on sera plus puissant pour pousser ces idées. »[16].

Le 24 décembre 2018, il est annoncé que Daniel Křetínský va investir en France dans l'énergie, son premier secteur d'activité[17]. Le groupe qu'il préside, Energetický a Průmyslový Holding (Holding énergétique et industrielle), a été choisi pour reprendre les actifs français du groupe allemand Uniper[18]. Deux sites de production de charbon, la centrale thermique de Provence dans les Bouches-du-Rhône, et la centrale Émile-Huchet en Moselle, sont concernés.

Début 2019, il nomme Denis Olivennes à la tête de CMI France, son regroupement de médias sur le territoire français, qui comprend neuf titres mais pas Le Monde. Denis Olivennes affirme alors que Daniel Křetínský ne veut pas « perdre d'argent avec ses médias, mais il n'en attend pas non plus une rentabilité comparable à ses autres activités »[19]. Dans le même temps, CMI France acquiert auprès du groupe Lagardère l'essentiel de ses titres de la presse magazine en France dont Elle, Télé 7 Jours, France Dimanche, Ici Paris et Public[20].

Le 5 septembre 2019, Daniel Křetínský annonce avoir fait l'acquisition 4,6 % du capital du groupe de distribution Casino.

En octobre 2019, il rencontre Martin Bouygues, le PDG du groupe Bouygues, pour lui faire part de son intention de racheter 10 % de TF1, selon le livre Mister K[21]. Martin Bouygues le convainc d'abandonner ce projet.

En juin 2020, Daniel Křetínský lance la chaine de télévision B SMART spécialisée dans l'économie et la vie des entreprises [22]

Fin octobre 2020, Daniel Křetínský investit au sein du Groupe Casino en rachetant 10 % du capital de l'enseigne de grande distribution[23],[24].

Janvier 2022, selon M&A.nl, Daniel Křetínský, par l'intermédiaire de son entreprise Vesa Equity Investment, a acquis 19 % des actions du groupe Royal Mail (La Poste au Royaume-Unis) et 25 % de Post NL (La Poste aux Pays-Bas).

Le 21 avril 2022 le groupe français Fnac Darty annonce que Daniel Křetínský a acquis plus de 13 % du capital et des droits de votes du groupe via sa société de luxembourgeoise d'investissement Vesa Equity Investment[25].

En juin 2022, Daniel Křetínský acquiert le château du Marais, au Val-Saint-Germain (Essonne), pour un montant de transaction estimé à 43 millions d’euros.[26]

Panama et Paradise Papers[modifier | modifier le code]

Son nom apparaît dans les Panama Papers en raison de sa détention d'une société basée dans un paradis fiscal, les Îles Vierges britanniques[8],[9]. Il figure également dans les Paradise Papers en raison de l'utilisation d'une société inscrite au registre du commerce de Jersey pour l'achat d'une villa à Londres[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il vit avec Anna Kellnerová (en), née le 26 novembre 1996, fille de son associé Petr Kellner[2] (décédé à 56 ans en 2021 dans un crash d’hélicoptère) et championne d'équitation[28].

Il est proche de l'ancien Premier ministre tchèque Mirek Topolánek[7].

Il est favorable au libéralisme économique, du libéralisme culturel et est pro-Otan[7].

Polémique[modifier | modifier le code]

Le 19 avril 2022, dans l'entre-deux tours de l'élection présidentielle, la Société des rédacteurs du magazine Marianne dénonce une « intervention directe » de l’actionnaire principal du journal, Daniel Křetínský, qui fait modifier la Une du journal pour afficher un soutien à la candidature d'Emmanuel Macron, alors qu'il avait personnellement promis à deux reprises aux journalistes qu'il respecterait leur indépendance éditoriale[29],[30],[31],[32]. Natacha Polony, rédactrice en chef de l'hebdomadaire, publie un communiqué le lendemain indiquant que « conformément aux principes qui ont toujours prévalu à Marianne, la position du journal dans le cadre de l’élection présidentielle a été définie par la direction de la rédaction, et elle seule. »[32]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Lefilliâtre, Mister K. Petites et grandes affaires de Daniel Kretinsky, Seuil, 2020[33].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le ř [r̝], son typique du tchèque est communément prononcé « rj » en français, comme pour Dvořák. Prononciation en tchèque retranscrite selon la méthode de l'alphabet phonétique international (API).
  2. a b c et d « Daniel Kretinsky, le Tchèque qui bouscule la presse française - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le )
  3. Sophie des Déserts, « Faut-il avoir peur de lui ? », Vanity Fair n°66, mars 2019, p. 80-87.
  4. a b et c « Zázračný mladý muž čekající na skutečně velký obchod », motejlekskocdopole.com, 4 juillet 2009.
  5. Magnat de l’énergie, du football… Qui est Daniel Křetínský, le repreneur tchèque de Elle et Télé 7 Jours, Capital.fr, 19 avril 2018.
  6. a b et c Jamal Henni, « Qui est ce milliardaire tchèque qui rachète des journaux français? », sur BFM Business, (consulté le ).
  7. a b et c « Enquête sur un milliardaire au-dessus de tout soupçon », sur Les Echos,
  8. a b et c « Daniel Kretinsky, un magnat tchèque controversé à la conquête de la presse française », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. a et b Pierre Meignan, « Lagardère réduit son empire médiatique, Křetínský renforce le sien », Český rozhlas, 19 avril 2018.
  10. Gaby Khazalová, Lucie Čejková et Daniel Kotecký, « Le gaz russe, poule aux œufs d’or de Daniel Křetínský » Accès libre, Alternatives Économiques, (consulté le )
  11. Jean-Baptiste Chastand, « Le contesté virage conservateur des médias tchèques de Daniel Kretinsky », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Blaise Gauquelin, « Le milliardaire tchèque Kretinsky négocie son entrée dans le groupe de Matthieu Pigasse, actionnaire du « Monde » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Alexandre Piquard, « « Le Monde » : Pigasse a cédé une minorité de sa part à Kretinsky, tout changement de contrôle sera soumis à accord », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Kretinsky et « Le Monde » : Macron « vigilant » sur l’indépendance des journalistes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Daniel Kretinsky : « Investir dans la presse est pour moi un engagement citoyen » - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le )
  16. « Daniel Kretinsky dit investir dans « Le Monde » pour combattre les GAFA », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky achète deux centrales électriques en France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Vincent Collen, « Daniel Kretinsky fait son entrée sur le marché de l'énergie en France », sur lesechos.fr, (consulté le )
  19. « Olivennes va présider le groupe de médias de Kretinsky en France », sur www.lefigaro.fr, (consulté le )
  20. « Lagardère finalise la vente de ses magazines à Czech Media Invest », sur strategies.fr, (consulté le ).
  21. Olivier Ubertalli, « Pourquoi le milliardaire Daniel Kretinsky n'est pas l'agent de Poutine », sur Le Point, (consulté le )
  22. « Křetínský et Soumier s'allient pour lancer une chaîne business », sur Les Echos, (consulté le )
  23. Le Figaro avec AFP, « Grande distribution : le milliardaire tchèque Kretinsky détient plus de 10% du capital de Casino », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  24. « Casino : le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky devient un actionnaire majeur », sur Capital.fr, (consulté le )
  25. « Fnac darty : Le milliardaire tchèque Kretinsky monte à plus de 13% du capital de Fnac Darty », sur BFM Bourse, (consulté le )
  26. https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/09/01/daniel-kretinsky-s-offre-un-petit-versailles-dans-l-essonne_6139859_3234.html. Olivier Pinaud: L’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky s’offre un petit Versailles dans l’Essonne. (Consulté 2 septembre 2022).
  27. « Pourquoi Daniel Kretinsky a recours à des paradis fiscaux », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. « Aux origines de la fortune de Daniel Kretinsky », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. (cs) Křetínský zasáhl do titulní strany časopisu Marianne, stěžují si redaktoři, ceskenoviny.cz, 20 avril 2022
  30. Les journalistes de "Marianne" dénoncent l’intervention de leur actionnaire principal qui a modifié la Une du magazine cette semaine en faveur d’Emmanuel Macron contre Marine Le Pen, jeanmarcmorandini.com, 20 avril 2022
  31. « La rédaction du magazine « Marianne » en ébullition après la « une » pro-Macron », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. a et b Adrien Franque, « Les journalistes de «Marianne» accusent d’ingérence leur actionnaire Daniel Kretinsky », sur Libération (consulté le )
  33. « « Mister K » : la stratégie ambiguë de Daniel Kretinsky », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le )