Daniel Johns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou cette section d'une biographie doit être recyclé. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Une réorganisation et une clarification du contenu est nécessaire. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Daniel Johns
Daniel Johns Big Day Out 08.jpg

Daniel Johns

Informations générales
Naissance
Nationalité
Activités
Instrument
Genre artistique
Conjoint
Natalie Imbruglia (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata

Daniel Johns (né le 22 avril 1979) est un auteur, compositeur, et interprète australien. Il est connu pour avoir été le leader du groupe de rock Silverchair jusqu'en 2011, où il officiait comme chanteur et guitariste. Parallèlement à Silverchair, il a créé en 2007 le groupe The Dissociatives (en) avec le musicien Paul Mac (en). Johns a été classé par le magazine américain de musique Rolling Stone, 18e des 25 guitaristes les plus sous-estimés de tous les temps[1]. Le musicien a sorti en mai 2015 son 1er album solo intitulé Talk.

Son Enfance[modifier | modifier le code]

Daniel Paul Johns est né le dimanche 22 avril 1979 et réside à Newcastle en Australie. Enfant, il joue de la trompette dans un groupe de son école.

Sa Famille[modifier | modifier le code]

La mère de Daniel Johns détient les droits des chansons de Silverchair lorsque les membres du groupe sont encore mineurs. Daniel emprunta énormément de disques à son père qui l'influenceront par la suite. Ce dernier travaille alors comme vendeur de fruits. Il a un plus jeune frère, Heath et une sœur Chelsea, de neuf ans sa cadette.

Première Guitare[modifier | modifier le code]

La première guitare du musicien est une Rocks Axe. Il en dit : "Je pense que j'avais douze ans quand j'ai eu ma première guitare, je me suis exercé seul puis j'ai pu prendre des cours de guitare classique. La première chanson que j'ai dû apprendre fut probablement l'une d'Elvis Presley, mais la première vraiment bien que j'ai joué était " Paranoid " de Black Sabbath. C'était déjà mon groupe préféré. On a eu nos racines de métal.". C'est en entendant que Ritchie Blackmore de Deep Purple s'était investi dans des cours de guitare que lui-même en suivit. N'aimant pas les cours dispensés, il abandonne par la suite. Selon Chris Joannou, bassiste de Silverchair, quelqu'un lui aurait appris un morceau, ainsi, il poursuit seul la guitare.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

L'ère Frogstomp[modifier | modifier le code]

Pour une grande partie des paroles de ce CD, Daniel s'inspira de réels faits qu'il avait vu à la télévision. Une des dates clé fut le 28 décembre 1989, date du tremblement de Terre de Newcastle. Cette tragédie tua un des amis de Daniel et se narre entièrement dans la chanson Faultline.

Pendant l'enregistrement de Frogstomp, Dan joua surtout avec une Gibson Firebird, un ampli Marshall JCM 900 dual reverb. Leur tournée fut une autre histoire.

À Santa Monica Pier, durant un concert gratuit, quelqu'un dans la foule décida que ce serait amusant de faire saigner la tête de quelqu'un, donc il envoya une bouteille de bière à la figure de notre chanteur. Ceci pendant la chanson Israel's Son, ce qui fut quelque peu ironique car il reçut la bouteille juste avant de chanter "All the pain I feel, couldn't start to heal." ( « Toute la douleur que je ressens, ne pourrait pas commencer de guérir. »). Il eut par la suite trois points de suture sur le sourcil gauche. Il indiqua avec un sourire qu'ils auraient pu avoir de belles images, mais l'appareil de sa mère avait été volé.

Ces années-là, il écoutait les fameux groupes comme Led Zeppelin, Black Sabbath, Deep Purple, Helmet, Tool, You Am I, Minor Threat, Slint, et Magic Dirt.

La voiture qu'il conduisait était une Ford Fairmont. Il devint végétarien puis végétalien. Sa première règle fut d'arrêter de marcher avec ses chaussures en daim.

C'est après cela qu'en décembre 1996, un élément important se déroula, Daniel fut arrêté. Silverchair et les Red Hot Chili Peppers étaient en train de tester une voiture de sport pour Bikini Magazine (la Montero Sport). Dan eu des difficultés à conduire sur Santa Monica Beach et en plus de cela, il n'avait pas de permis de conduire. Donc il se fit emmener au commissariat de police par Cop #57, qui le regarda sous tous les angles et lui fit peur, jusqu'à ce que Sony ai ses propres conducteurs diplômés du permis en Australie. Il fut relâché sain et sauf.

Freak Show[modifier | modifier le code]

Les chansons qu'il créa dans Freak Show reflètent ses sentiments d'être devenu une rock star (bien qu'il annonça qu'ils étaient juste des types dans un groupe de rock qui rentraient et mangeaient chez eux (une des nombreuses phrases modeste qu'il dit jusqu'ici)). Les paroles sur ce CD sont plus personnel que basées sur la télévision.

Son équipement durant l'enregistrement changea aussi, il opta pour un ampli Sodano et une Gibson pour le studio, mais une Paul Reed Smith durant leur tournée car elle est plus résistante. La mémorable guitare (PRS argenté) fut aussi vendu aux enchères. Daniel eut aussi une PRS Dragon qui eut tellement de coups qu'elle ne pût être réparé. Elle valait plusieurs milliers de dollars.

Aujourd'hui, nous savons aussi que Dan fait de l'asthme car durant la 11e récompense annuelle d'ARIA, Silverchair gagna un prix pour « Freak », mais seul Ben et Chris Joannou étaient là, car Dan avait dû rentrer chez lui pour se soulager à la suite d'une crise d'asthme.

L'ère Neon Ballroom[modifier | modifier le code]

L'année 1998 fut ainsi très dure pour notre chanteur. Il s'isola et souffrit énormément. Il resta chez lui avec son chien pendant un moment. Année de relaxation après leur longue tournée pour Silverchair.

Pendant ce temps, Daniel loua une maison où beaucoup de chansons de leur troisième album Neon Ballroom furent écrites. Il s'asseyait simplement avec Sweep devant la cheminée et jouait de la guitare. Il n'écouta pas d'autres musiques que les siennes. Il écrivit aussi une centaine de poésies dans cette maison.

Cependant, il développa plusieurs phobies y compris une crainte des foules. Il pensait que certains aliments se transformaient en rasoir et lui coupaient le fond de la gorge, et au restaurant, il restait toujours méfiant pensant que sa nourriture pouvait être empoisonnée. Ceci se développa ensuite en une sorte d'anorexie, histoire cachée dans "Ana's Song (Open Fire)".

Daniel raconte : " Après la dernière tournée, Ben et Chris sont revenus à une vie normale, comme avant. Mais en revenant chez moi, je ne pus regagner une vie normale. Je devais m'enfermer loin des autres et faire ce qui me donnerait satisfaction personnelle..., écrire de la musique. Mais je suis beaucoup mieux maintenant que je l'étais durant l'écriture de l'album. J'étais donc assez détruit quand je fus de retour."

Cependant, le temps passé dans cette maison louée fut limité étant donné que le propriétaire n'acceptait pas les animaux de compagnie et que les voisins se plaignaient de la musique trop forte. Ainsi le propriétaire annonça à Daniel qu'il devait se débarrasser du chien et faire de la musique moins fort ou bien s'en aller. Dan choisit la seconde option.

Donc tous ces événements qui se sont passés dans sa vie et surtout durant cette année sont le fruit de leur troisième album Neon Ballroom (excepté pour Anthem For The Year 2000 et Satin Sheets). Une fois, Daniel dit : "À chaque fois que je joue ces nouvelles chansons, c'est comme si je faisais un grand nettoyage. Bien que je me rappelle que les premières fois où j'ai réécouté "Ana's song" et "Emotion Sickness", je me sentis mal. Je ne pouvais pas les écouter jusqu'à la fin sans me remémorer des mauvais souvenirs. En gros, c'est un journal musical d'une période de ma vie". Il annonça aussi : " Il y a sans aucun doute un côté pour devenir un groupe qui réussit que personne ne connaît vraiment, à moins que vous l'ayez déjà été. Mais quand vous êtes sur scène et que les gens entrent dans quelque chose où vous avez tout fait, je ne pense pas qu'il existe une meilleure sensation au monde."

L'ère Diorama[modifier | modifier le code]

En 2002, Dan semble s'être remis de ses grands problèmes et est prêt à sortir ce qu'il considère comme le chef-d'œuvre du groupe; Diorama. Mais, juste quand cet album était attendu pour sa sorti, Dan fut frappé par un sévère et rare cas d'arthrite réactive. Ses articulations se sont enflammées et chaque mouvement devint insoutenable. Il ne pouvait donc plus jouer de guitare ou faire quoi que ce soit. Il épuisa l'année 2002 sans presque jouer. On eut peur qu'il ne puisse plus jouer pendant plusieurs années, car la maladie prend plusieurs mois à se soigner et de plus elle peut réapparaître après plusieurs années.

Encore incapable de jouer pour une longue période, il joua encore en octobre 2002 à la cérémonie de récompense de ARIA. La partie de guitare de "The Greatest View" à du être modifié, ainsi les mains de Dan n'arrivaient pas à se refermer. Son rétablissement fût rapide, ce qui permit à Silverchair de faire une tournée en Australie, en Europe ainsi qu'en Amérique du Nord.

The Dissociatives[modifier | modifier le code]

Daniel Johns annonça fin 2002 ses fiançailles avec sa petite amie Natalie Imbruglia qui est actrice, chanteuse et top-model. Ils se marièrent la veille de la nouvelle année 2003. Daniel fait aussi ses projets du côté de The Dissociatives et "I Can't Believe It's Not Rock" avec le musicien danseur Paul Mac. "I Can't Believe It's Not Rock" est quelque chose d'amusant alors que The Dissociatives est plutôt sérieux et connait un succès. L'album de The Dissociatives fut enregistré par Daniel qui écrivit les paroles ainsi que les mélodies, et Paul Mac qui fut difficilement impliqué dans la musique, à Londres. Quelques mois plus tard, ils se regroupèrent à Sydney et Newcastle pour finir leur projet. Ils firent leur tournée avec les musiciens Kim Moyes à la batterie, Julian Hamilton au synthé et James Haselwood à la basse.

Young Modern[modifier | modifier le code]

Fin 2005, Silverchair se réunit à nouveau et met fin aux rumeurs de séparation du groupe en annonçant leur prochain album : Young Modern. Cet album est sorti le 31 mars 2007 en Australie et est suivi d'une tournée. En 2011, le groupe Silverchair annonce son hibernation à durée indéterminée[2] : Young modern fut donc le dernier album du groupe et peut être l'ultime.

Talk, début en solo (2015)[modifier | modifier le code]

Le 22 mai 2015 sort le premier album solo de Daniel Johns, intitulé Talk[3]. Les 15 titres qui composent l'opus s'écartent radicalement des pistes rock féérique qu'explorait jusqu'en 2011 l'artiste avec son groupe Silverchair ou en duo avec le musicien australien Paul Mac (en). Il s'aventure désormais seul, et sans guitare, vers des sonorités R'n'B teintées d'électro. Si l'ancien chanteur de la formation australienne a conscience du virage musical qu'il emprunte, et du choc que ce tournant constitue pour ses fans de toujours[4], le musicien explique que cet album ne repose pas sur des ambitions commerciales, mais bien sur une volonté artistique, imprégnée d'un certain romantisme, de faire de la musique :


"J'ai voulu m'asseoir dans une pièce avec des producteurs et faire des expériences électro...tout ce que je peux dire c'est que je suis à 100% honnête avec moi-même; il n'y a aucune considération commerciale...la musique sur Talk est sensuelle, et j'ai voulu écrire quelque chose de spécial pour ma copine. Alors oui, dans un sens, c'est moi essayant d'être romantique"[4].

On retrouve dans Talk un des 2 titres qui auraient dû probablement figurer sur le successeur avorté de Young Modern. Il s'agit de la chanson Going on 16, que Silverchair a jouée en 2010 au cours de quelques dates en Australie; le morceau s'appelait alors 16.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Silverchair[modifier | modifier le code]

Avec Paul Mac[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « “Rolling Stone” Readership Thinks Silverchair Is Better Than Funkadelic », sur Idolator (consulté le 26 août 2015)
  2. http://www.chairpage.com/news/item/346/
  3. « Silverchair - News », sur www.chairpage.com (consulté le 26 août 2015)
  4. a et b Everett True, « Daniel Johns: 'Making a big heavy rock record would have been pathetic' », sur the Guardian (consulté le 26 août 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]