Daniel J. Callaghan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les forces armées des États-Unis image illustrant la Seconde Guerre mondiale
Cet article est une ébauche concernant les forces armées des États-Unis et la Seconde Guerre mondiale.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Callaghan.
Daniel J. Callaghan
L'amiral Callaghan sur le pont de l'USS San Francisco en 1942.
L'amiral Callaghan sur le pont de l'USS San Francisco en 1942.

Naissance
San Francisco
Décès (à 52 ans)
Îles Salomon
Mort au combat
Origine Américain
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Seal of the United States Department of the Navy.svg United States Navy
Grade US-O8 insignia.svg Rear Admiral (contre-amiral)
Années de service 19111942
Conflits Première Guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale

Commandement USS Truxtun (DD-14)

USS San Francisco (CA-38) Taks Group 67.4

Faits d'armes Bataille de Guadalcanal
Distinctions Medal of Honor

Purple Heart
Distinguished Service Medal

Famille William M. Callaghan (frère)

Daniel Judson Callaghan, né le 26 juillet 1890 à San Francisco et mort en mer dans les îles Salomon le 13 novembre 1942, est un officier général de la marine de guerre américaine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Callaghan participe aux deux guerres mondiales du XXe siècle, à travers une carrière militaire de plus de 30 ans. Il est nommé en 1938 aide de camp du président Roosevelt pour la marine, mais il reprend du service actif dès l'entrée en guerre. Il est tué au combat à bord du croiseur USS San Francisco, au cours d'une action de surface contre les forces japonaises au large de l'île Savo, non loin de Guadalcanal, qui se termina en une victoire stratégique pour les Alliés. Il est décoré de la prestigieuse Medal of Honor à titre posthume pour son action lors de la bataille navale de Guadalcanal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'équivalence avec « contre-amiral » n'est qu'approximative pour la Marine Nationale française

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :