Daniel Deffayet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel Deffayet, né à Paris le et mort dans la même ville le , était un saxophoniste classique, professeur au Conservatoire de Paris où il succéda à Marcel Mule après sa retraite en 1968. Il occupera ce poste jusqu'en 1988[1]. Il est également le fondateur du Quatuor de saxophones Daniel Deffayet[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Deffayet commence à étudier le solfège à sept ans, le violon à l'âge de huit, et le saxophone à l'âge de douze. Il est séduit par la chaleur et la beauté de la tonalité du saxophone. En 1941, il entre au conservatoire de Paris et étudie, le violon, l'harmonie, la musique de chambre et le saxophone avec Marcel Mule. En 1943, il obtient le premier prix de saxophone et commence à travailler en faisant des remplacements dans les orchestres des théatres nationaux. En 1948, Il enseigne dans différents conservatoires à Paris, Beauvais et le Mans ainsi que dans le conservatoire du 10e arrondissement de Paris. Il a longtemps animé les stages des Académies internationales d'été de Nice et d'Annecy. En 1953, Il participe à des concerts de Chambre à Paris. Pendant cette période Deffayet a joué sous la direction de chefs célèbres comme Bernstein, Boulez, Cluytens, Doráti, Fricsay, Karajan, Kubelík, Leinsdorf, Maazel, Markevitch, Martinon, Monteux, Munch, Ozawa,Paray et Villa-Lobos. En 1968, il succède à Marcel Mule et crée le Quatuor de saxophones Daniel Duffayet qui se produira en France, mais aussi en Angleterre, en Suède, en Allemagne, en Suisse, au Canada, aux États-Unis, au Japon et en Corée et ce jusqu'en 1988, date de la dissolution du Quatuor. Il sera élu coprésident de l'association des saxophonistes de France et en 1971 devient professeur à l'Université d'Indiana. De 1966 jusqu'à sa mort en 1988, Herbert von Karajan l'a appelé à être son saxophoniste accrédité pour les enregistrements importants et jouer des solos avec l'Orchestre philharmonique de Berlin. Il a également joué régulièrement avec plusieurs orchestres parisiens, dont l'Orchestre National, l'Opéra, le Philharmonique et été engagé par Radio France pour des créations, comme Alliages d'Antoine Tisné. Son répertoire est très vaste[2].

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Quelques élèves de Daniel Deffayet[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « In memoriam : Daniel Deffayet, un éminent successeur », in Sax, Mule & Co, Jean-Pierre Thiollet, H & D, Paris, 2004, pp. 71-75
  2. a et b Obituaires de juillet 2002 sur Musimem.com
  3. Soundcloud ecouter en ligne
  4. Works sur Worldcat
  5. Discographie sur Discogs

Liens externes[modifier | modifier le code]