Daniel Chalonge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Chalonge
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Daniel Henri ChalongeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Daniel Chalonge, né le à Grenoble[1] et mort le à Paris, est un astronome et astrophysicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1916)[2], agrégé de sciences physiques (1921)[3], Daniel Chalonge a étudié avec le professeur et astronome Charles Fabry. Il est L'un des fondateurs de l'Institut d'astrophysique de Paris. Il étudia et analysa le spectre stellaire de l'hydrogène, la photométrie stellaire et la mesure et classification de la couche d'ozone. Il travailla à ces recherches avec les astrophysiciens Daniel Barbier et Renée Canavaggia.

Daniel Chalonge a travaillé comme astronome à l'Observatoire de Paris ainsi qu'à Observatoire de Haute-Provence et à la station scientifique suisse du Jungfraujoch.

Daniel Chalonge a développé un microphotomètre, qui a ensuite porté son nom.

Entre 1936 et 1982, il fut l'auteur (ou coauteur) de près d'une centaine d'articles scientifiques.

Hommages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Daniel Chalonge », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 633 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]