Daniel Blatman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Daniel Blatman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Daniel Blatman, né le à Tel-Aviv[1], est un historien israélien spécialisé dans le mouvement ouvrier juif de Pologne, sur le judaïsme polonais au XXe siècle, sur l'histoire de la Shoah et sur l'Allemagne nazie.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille juive d'Europe de l'Est comptant certains survivants de la Shoah, Daniel Blatmann étudie l'histoire du judaïsme contemporain à l'Université hébraïque de Jérusalem dont il est diplômé[2] en 1981 avant d'obtenir une maîtrise en 1988.

Après avoir enseigné à la Danziger high school à Kiryat Shmona de 1981 à 1992, il passe un doctorat[3] cette dernière année sous la direction d'Israel Gutman. À partir de 1997, il enseigne dans son Alma Mater et, en 2009, y devient professeur associé à l'Institut du judaïsme contemporain. Il enseigne également à l'université de Georgetown à Washington, à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris et à l'Université jagellonne de Cracovie[2]. Il est notamment professeur invité au Département d'histoire de l'Institut d'études politiques de Paris en 2013-2014.

Il est l'auteur nombreux articles scientifiques et édite plusieurs ouvrages collectifs.

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • 1991 : The Pridan Prize for Studies in East European Jewish History, Hebrew University
  • 1993 : Jakob Buchman Prize for the Memory of the Holocaust

Publications sélectives[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) The Death Marches: The Final Phase of Nazi Genocide, éd. Harvard University Press, 2011
  • En direct du ghetto : La presse clandestine juive dans le ghetto de Varsovie (1940-1943), éd. Cerf, 2005
  • Notre liberté et la vôtre. Le mouvement ouvrier juif BUND en Pologne, 1939-1949, éd. Cerf, 2002

Articles[modifier | modifier le code]

  • (en) « The Polish Street Fell Short in Its Relations with the Jews », in Beate Kosmala et Feliks Tych (éds.), Facing the Nazi Genocide: Non-Jews and Jews in Europe, éd. Metropol et ESF, 2004, p. 107-116.
  • (en) « A Hesitant Partnership: The Bund and Polish Socialists during the Holocaust », in David Bankier et Israel Gutman (éds), Nazi Europe and the Final Solution, éd. Yad Vashem, 2003, (ISBN 978-1-84545-410-4), p. 199-214

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Baltman, indications biographiques sur le site de l'Université hébraique de Jérusalem
  2. a et b (en) Chloe Darracott-Cankovic, « The Death Marches: The Final Phase of Nazi Genocide », Times Higher Education,‎ (lire en ligne)
  3. Titre de la thèse : The Jewish Labor Bund in Poland and its Agencies in the USA and in Great Britain in the Years 1939-1949

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]