Danie Rossouw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel "Danie" Rossouw
Description de l'image Danie Rossouw - US Oyonnax - Rugby club toulonnais, 28th September 2013.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Daniel "Danie" Jacobus Rossouw
Naissance
à Sabie (Afrique du Sud)
Taille 1,96 m
Position Seconde ligne, Troisième ligne centre ou aile
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2001-2011
2011-2013
2013-2014
Blue Bulls/Bulls
Suntory Sungoliath
RC Toulon
211 (160)
13 (15)
26 (20)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2003-2011 Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 63 (50)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Daniel "Danie"Jacobus Rossouw, né le 5 juin 1978 à Sabie (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à XV sud-africain. Polyvalent, il peut évoluer comme troisième ligne aile, comme troisième ligne centre, deuxième ligne voire pilier gauche (1,96 m pour 117 kg).

Ce joueur puissant, mais aussi extrêmement mobile, fut le titulaire au poste de troisième ligne centre de l'équipe d'Afrique du Sud qui a remporté la Coupe du monde de rugby 2007. Avec les Springboks, il remporte également le Tri nations. Il possède un grand palmarès au niveau des clubs, remportant le Super 14 avec la province des Bulls, la Currie Cup avec l'équipe des Blue Bulls, la Coupe d'Europe et le championnat de France avec le Rugby club toulonnais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses ancêtres devaient probablement être des huguenots français, puisque Rossouw est la forme néerlandisée de Rousseau[1].

Joueur polyvalent, capable de jouer à pratiquement tous les postes d'avant, Danie Rossouw fait ses débuts dans le Super 12 avec la province des Bulls en 2001. Il effectue son premier test match avec les Springboks le 11 octobre 2003 à l’occasion d’un match de la Coupe du monde 2003 contre l'équipe d'Uruguay. Il inscrit un essai lors de ce premier match et deux essais lors du deuxième contre la Géorgie. Avec les Springboks, il est souvent sélectionné à ses débuts au poste de troisième ligne aile. En 2007, il est titularisé au poste de troisième ligne centre pour la Coupe du monde. Il a bénéficié de ce statut après le forfait de Pierre Spies, beaucoup plus en vue à ce poste. Néanmoins, la qualité de ses prestations notamment en finale contre l'Angleterre (où il empêche Mark Cueto d'inscrire un essai) a justifié son statut. Rossouw joue tous les matchs du tournoi et marque un essai.

En 2007, Danie Rossouw remporte aussi avec les Bulls, le Super 14. Il récidive deux ans plus tard, en 2009 en remportant une deuxième fois le trophée. Malgré le retour de Pierre Spies et la percée de jeunes talents comme Ryan Kankowski ou Heinrich Brüssow après la Coupe du monde 2007, Rossouw demeure l'un des cadres les plus régulièrement appelés sous les couleurs des Springboks du fait notamment de sa capacité à jouer à de nombreux postes[2]. Il est de nouveau retenu en sélection pour disputer la Coupe du monde 2011 et profite de la blessure de Bakkies Botha pour évoluer au poste de deuxième ligne.

Danie Rossouw possède l'un des plus beaux palmarès du rugby sud-africains puisqu'il a remporté une Coupe du monde, deux Super 14 et cinq Currie Cup. Il est réputé pour ses qualités physiques, son adresse ballon en main[3] et ses capacités à franchir les défenses par ses courses[4]. En juillet 2011, il signe un contrat de deux ans avec le club japonais de Suntory Sungoliath, club avec lequel il devient champion du Japon[5].

Le 6 mars 2013, il arrive dans l'effectif du Rugby club toulonnais, club pour lequel il a signé un contrat de 18 mois. Il y retrouve ainsi un de ses amis Bakkies Botha. Blessé lors de son premier match, fracture de l'orteil face à Bayonne, il doit attendre la demi-finale de la Coupe d'Europe pour pouvoir disputer son premier match en compagnie de Botha sous les couleurs toulonnaises[6]. Lors de cette rencontre, où il subit un carton jaune, les Toulonnais s'imposent sur le score de 24 à 12 face aux Saracens[7]. Il est de nouveau présent lors de la finale disputée face à Clermont. Lors de celle-ci, le RC Toulon s'impose sur le score de 16 à 15. Il dispute une deuxième finale avec son nouveau club, celle du Top 14, face au Castres olympique. Ce dernier club s'impose 19 à 14[8].

Handicapé par une arthrose de la hanche depuis le mois d'octobre, il retrouve le groupe toulonnais en février à l'occasion d'une rencontre face à Biarritz[9]. Présent en deuxième ligne lors du quart de finale de Coupe d'Europe face au Leinster remporté sur le score de 19 à 14[10],[11], il joue également la demi-finale face à une autre province irlandaise, le Munster, rencontre qui se solde par une nouvelle victoire et une qualification pour une deuxième finale consécutive de Coupe d'Europe[12]. Pour la finale de Cardiff, face aux Saracens, il est aligné en deuxième ligne avec son compatriote Botha[13]. le RCT s'impose 23 à 6[14]. Une semaine plus tard, pour la finale du Top 14, Bernard Laporte lui préfère Ali Williams pour épauler Botha en deuxième ligne, Rossouw occupant un poste de remplaçant[15]. Toulon prend sa revanche sur l'édition précédente en s'imposant [16]. Quelques jours avant cette finale, il annonce la fin de sa carrière[17].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Danie Rossouw dispute régulièrement le Super 14 (qui s'appelait à l'époque Super 12) depuis 2001. Il a participé à huit saisons avec la province des Bulls dans ce tournoi et a remporté deux fois le Super 14 en 2007 et 2009.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a effectué son premier test match avec les Springboks le 11 octobre 2003 à l’occasion d’un match contre l'équipe d'Uruguay.

Il a participé à la coupe du monde 2003 (4 matchs disputés). Il a remporté la Coupe du monde de rugby 2007 disputant 7 matchs et inscrivant 1 essai en demi-finale contre l'Argentine.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HUGUENOT SURNAMES WHICH SURVIVED IN SOUTH AFRICA », sur hugenoot.org.za
  2. http://www.keo.co.za/2011/09/17/rossouws-versatility-a-boon-for-boks/
  3. (en) « Danie Rossouw big tackle on Lionel Nallet in Cape Town », sur rugbydump.com,
  4. http://www.keo.co.za/2011/09/17/boks-vs-fiji-0800-ko/
  5. « Top League : Les Suntory Sungoliath champions », sur rugbyunit.com,
  6. « Coupe d'Europe. Botha et Rossouw, inséparables colosses », sur ladepeche.fr,
  7. « Toulon, après Clermont », sur lequipe.fr,
  8. « Rugby : Castres sacré champion de France », sur lemonde.fr,
  9. « Toulon: Rossouw de retour face à Biarritz », sur canalplus-caledonie.sports.fr,
  10. Thibault Perrin, « H Cup - RCT - Leinster. L'analyse de la presse britannique », sur lerugbynistere.fr,
  11. « H Cup. Exploit de Toulon qui étouffe le Leinster et va en demies », sur ouest-france.fr,
  12. Antoine Grenapin, « Rugby - H Cup : Toulon se rapproche (encore) du toit de l'Europe ! », sur lepoint.fr,
  13. « Toulon: Rossouw titulaire à Cardiff », sur sports.fr,
  14. Richard Escot, « A Toulon la dernière H-Cup », sur lequipe.fr,
  15. Fabien Pomiès, « Finale Top 14 - Toulon: Ali Williams préféré à Rossouw en deuxième ligne contre Castres », sur rugbyrama.fr,
  16. Bruno POUSSARD, « Finale Top 14, RCT-CO (18-10) - Toulon, la victoire de la sérénité », sur rugbyrama.fr,
  17. « Toulon : Rossouw arrête en fin de saison », sur franceinfo.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]